Bilan général :

En bref :

Arrivé par Mae Sot au nord et repartis par Padang Besar au sud nous avons traversé le pays d’une frontière terrestre à l’autre sur 1961,8 km en environ 41 heures de transport ! Nous avons passé 26 nuits sur le territoire dans 10 hôtels et 2 bus pour faire étape dans 8 endroits différents…

Arrivée le 09/03/16 vers 13h00, repartis le 05/04/16 vers 14h00… Nous avons choisi de traverser le pays tranquillement en faisant plusieurs étapes de presque une semaine dans les coins qui nous plaisaient bien. Nous n’avons pas fait de détours par le nord du pays, (et c’était peut être une erreur) préférant passer un peu de temps à Bangkok et ensuite aller chercher la fraicheur au bord de l’eau sur deux iles dans la mer d’Andaman. Il faut peut-être aussi dire que nous avions envie d’autre choses que de visites de temples et de balades en campagne que nous avions fait en quantité les mois précédant !

Après 4 mois de voyage l’arrivée en Thaïlande est synonyme d’un retour en pays (très) développé… Ici il est facile de voyager, et d’ailleurs les touristes ne se comptent pas tant ils sont nombreux ! De fait il y a des destinations que l’on choisi volontairement d’éviter… L’ile de Kho Phangan et ses full (half and No) moon party… L’ile de Kho Tao et ses baptêmes de plongées… Les iles de Kho Phi Phi et de Puket avec tous leurs touristes enivrés en quêtes de fêtes et de consommation…

1

Le palais royal, vu de nuit depuis un parc dans le centre de Bangkok.

Nous avons découvert ici un pays dont nous avions beaucoup entendu parler… « Le pays des Lady Boy », « du tourisme sexuel », « des iles et des plages par centaines », « Un pays ou la vie ne coute rien », « Où les gens sont gentils » Ca c’était en France avant de partir…  Et puis nous avons croisé d’autres voyageurs : « La Thaïlande est remplie de touristes », « les paysages ne sont pas super jolis », « c’est plutôt cher », « tu es vu comme un billet »…
Et beaucoup de ces affirmations se vérifient … La vision des touristes diffère assez radicalement de celle des voyageurs au long cours et on le comprend assez aisément. Quand on arrive de Birmanie on ne peut pas dire que les Thaïlandais sont super gentils ou accueillants, dans l’ensemble ils sont assez indifférents et on peut les comprendre quand on sait ce que le tourisme blanc génère ici en terme d’abus… La Thaïlande est probablement un des rares endroits sur terre où il semble être normal de croiser des binômes de mâles sur la cinquantaine qui accompagnent la même jeune fille Thaïe de bien 20 ans leur cadette et de les entendre lui faire les blagues et les remarques et les plus salaces possibles dans une langue qu’elle ne comprend pas… (mais nous si ! Pour le coup ces deux là étaient français !) Pendant que les touristes les plus jeunes s’enivrent et titubent dans la rue en consommant l’alcool dans des sceau en plastique (Bienvenue sur Khao San Road ! Et on est pas allé à Phi Phi mais on imagine que cela peut être bien pire…)

Ce propos se modère bien sur car nous avons trouvé des coins très tranquille où le tourisme semble être beaucoup plus familial et où nous n’avons pas constaté ce genre de dérives.

On ne peut pas dire quand on arrive des pays juste à l’ouest de la Thaïlande que cela ne coute pas cher de voyager ici, car avec l’omniprésence des touristes les prix gonflent facilement… Il faut chercher les adresses qui ne font pas payer 10 une prestation ou un produit que l’on peut trouver pour 2 ou 3…
Les plages sont sympa mais pour arriver sur des iles désertes et des coins de carte postale il faudra être prêt à mettre la main au portefeuille pour prendre un bateau à la journée qui risque de vous prendre avec une dizaine d’autres touriste pour vous mener tous au même endroit…

2

Une plage à marée haute, sur Kho Payam.

S’il fallait conclure maintenant :
Il faut avouer que le Thaïlande est de toutes nos destination celle qui nous enchante le moins, même si nous y avons passé de très bons moments (nous y avons passés quelques jours avec des amis de France et retrouvé Laurianne et Martin pour quelques heures), qu’il était plus qu’appréciable de pouvoir se remettre à consommer glace et glaçons, et que la nourriture est bonne et variée, rien ne nous donne vraiment envie d’y retourner, nous quittons même le territoire deux jours avant que n’expirent nos visas !

Pour ceux que cela tente : Pour un séjour de moins de 28 jours une exemption de visa est donnée à l’arrivée… Pour ceux qui souhaiteraient y rester plus longtemps il est nécessaire de faire faire un visa au préalable.

3

Bangkok vu depuis le Lumphini garden.

PLUS DE DÉTAILS : Les gens, l’itinéraire, les activités, les adresses, le budget….!
Les Thaïlandais / Les personnes rencontrées :

Nous ne généraliserons pas en disant des personnes rencontrées en Thaïlande qu’elles étaient très gentilles ou au contraire assez désagréables, comme nous avons un peu eu tendance à faire lors des précédents pays visités. Ici tout s’équilibre, on rencontre des personnes charmantes et d’autres parfaitement exécrables, mais de manière générale c’est plutôt l’indifférence qui règne…

Dans tous les coins du pays on croise une quantité incalculable de touristes, tout est donc parfaitement au point pour s’occuper d’eux : les aider à se déplacer, à organiser leurs activités, leur faire cracher la monnaie aussi ! Les offices de tourisme ici n’existe pas et tout ce qui porte le nom de « tourist information » est en fait une agence spécialisée qui vend des visites, des tickets de bus ou de bateau et autres prestations en prenant une jolie marge au passage. [ Donc mieux vaut essayer de se débrouiller seul (par exemple se présenter directement à la gare routière pourra réduire le prix d’un billet pour le bus d’un gros tiers !) ce qui prend parfois plus de temps mais génère à coup sur de belles économies ! ]

4

Tout ce dont les touristes ont besoin est sur Khao San Road !

Nous n’avons pas fait d’échanges de services… C’est un peu à regret que nous n’avons contacté personne. Nous avions choisi de ne pas séjourner dans le nord du pays, nous avons donc éliminé une partie des annonces à cause de leur situation géographique, avant de nous rendre compte qu’il serait presque impossible de trouver dans le sud des offres cohérentes. En lisant attentivement toutes les annonces du site HelpX.com nous nous sommes vite rendu compte que beaucoup d’entre elles relevaient plus du salaria déguisé (et sans paye…) que d’un échange équitable entre les deux parties. La palme des annonces pourries revient à un établissement sur Kho Phangam, qui propose de venir travailler en restauration à raison de 12h par jour, en échange d’un lit en dortoir, des quelques repas et de trois verres d’alcool dans leur bar ! Une autre partie des annonces qui semblaient intéressante se révélaient en fait être des prestations payantes : Venir aider en offrant 3 ou 4h de travail par et jour et puis, en plus, payer 150$ par semaine pour être logé et avoir accès à un endroit ou il est possible de cuisiner soi même ses repas ! Enfin un dernier petit pourcentage semblait beaucoup plus cohérente mais demandaient des disponibilités plus longues que celles dont nous disposions…

Le pays a parfois souvent des airs d’autoroutes à touristes, ce qui n’est pas toujours pour être le plus séduisant, mais cela présente au moins un avantage : Tout le monde parle anglais. Parfois très bien, parfois juste le minimum nécessaire pour donner un prix, louer un scooter ou expliquer un itinéraire… Ce qui rend le voyage assez facile, toutes les informations se trouvent aisément et beaucoup de choses écrites (signalisation, menus…etc) sont traduites.

5

Tourisme de masse… C’est par là ! Suivez le guide !!

Itinéraire…

Arrivée à Mae Sot (Poste immigration sur la frontière terrestre Birmanie/Thaïlande…)

2 jours à Mae Sot : Se promener un peu… Passer une dernière soirée avec d’autres voyageurs rencontrés en Birmanie, mettre à jour le site web, manger des crudités pour la première fois depuis 4 mois… Prendre le temps de ne pas faire grand chose et de décider de la suite des événements !

2 jours à Sukhothaï : Rejoindre Mathilde et sa maman et passer un peu de temps en leur compagnie, visiter les vestiges et temples en ruines de Old Sukhothai, Manger sur le marché de nuit…

5 jours à Bangkok : Visiter le musée de l’anatomie et des bizarreries du corps humain dans Siriraj Hospital, Observer les varans dans le Lumphini garden, prendre de la hauteur et observer la ville depuis le 61eme étage du vertigo bar, emprunter le fleuve et les canaux qui se faufilent dans la ville, jeter un œil sur Khao San Road et ne pas trop y trainer… Gouter quelques insectes, marcher le long des grandes artères et observer les routes et périphériques qui s’entrecroisent sur trois ou quatre niveaux, faire un tour dans le quartier chinois et sur le marché aux fleurs, recroiser Lauriane et Martin une dernière fois en Asie…

7 jours à Kho Payam : Rouler en scooter de la plage au centre de l’ile, passer du temps dans l’eau pour se baigner et faire un peu de snorkeling, observer le soleil se coucher, les oiseaux, les varans, les singes… Manger de délicieux Massamam curry et se gaver de Shake au citron !

1 nuit à Ranong : Parce qu’on à loupé le dernier bus pour Krabi !

3 jours à Krabi : Pour choisir la destination suivante ! Pour ne rien faire en journée parce qu’il fait beaucoup trop chaud, en profiter pour mettre le site à jour et chercher quelques info pour la suite du voyage après la Thaïlande…

5 jours à Kho Lanta : Rouler en scooter de plages en plages, faire tout le tour de l’ile et observer la cote, se promener dans le vieux village de Kho Lanta et visiter le petit musée qui s’y trouve, se baigner beaucoup, faire du snorkeling un peu… Visiter le parc national au bout de l’ile, observer de beaux coucher de soleil sur les iles voisines.

2 jour à Trang : Réfléchir et organiser le départ pour la Malaisie, ne pas faire grand chose parce qu’il fait encore très très chaud, diner sur les marchés de nuit ! Se préparer à rejoindre Padang Besar pour aller en Malaisie

 

INFO PRATIQUES :

Argent :  
– 1 euro = 38,75 Baths (plus ou moins)
– Change et retraits :
Retraits très facile (Simplement, en ville, veiller à éviter les distributeurs des artères ultra fréquentées par les touristes qui risquent d’être vides en fin de journée, comme sur Khao San Road !) Nous en avons effectué lors du transit avant la Birmanie à l’aéroport de Bangkok, un autre à Sukhothai et un dernier à Ranong sans problème !

ATTENTION : Les distributeurs prennent 200 B de frais pour chaque retrait en plus des frais du coté de la banque française !

L’argent se présente en billets de 1000, 500, 200 et 100 et en pièce de 10, 5, 2 et 1 bath.
Les prix des logements et des locations de scooter peuvent se négocier quand on prend plusieurs jours… Les prix des achats s’ils ne sont pas affichés sont négociables aux aussi !

 

Les transports

Les moyens de transports sont très nombreux et variés et il y en a pour tous les prix ! Pour les gens pressé et pour ceux qui ont plus de temps à consacrer à leurs déplacements !

6

Bangkok vu d’en haut / Et vu de sous le périf ‘

En bus et en Mini Bus (prix par personne)
Mae Sot – Sukhothaï :      Mini bus 4h / 161,5 km / 133 B
Sukhothaï – Bangkok :     Bus de nuit 8h / 433,5 km / 241 B
Bangkok – Ranong :     Bus de nuit 9h / 603,5  km / 403 B
Ranong – Krabi :     Bus de nuit 7h / 341,5 km / 210 B
Krabi – Kho Lanta :     Mini bus 2h30 / 92 km / 250 B
Kho Lanta – Trang :     Mini bus 3h / 117 km / 300 B
Trang – Hat Yaï :     Mini bus 2h30 / 152,8 km / 100 B (+ 50 B pour le sac !)
Hat Yaï – Padang Besar :     Mini bus 1h / 60 km / 50 B (+ 25 B pour le sac !)

Il existe de nombreux différents types de bus et de mini bus, mais il n’est pas toujours possible de choisir ce qu’entre les deux on préfère. Les minibus desservent des destinations qui ne le sont pas par les grands bus ordinaires, ou peuvent être privatisés sur tous les trajets mais cela coûte bien plus cher !

Les bus sont des plus au moins luxueux et chers aux plus ordinaires. Nous avons toujours voyagé avec les bus les moins cher que nous avons trouvés, ce sont des bus déjà très confortables, toujours climatisés, souvent avec une couvertures qui est prêtée, nous avons même eu une fois un bus avec des toilettes à bords, des fauteuils massant et des gâteaux et boissons offerts le long du trajet ! (Sur le trajet Bangkok – Ranong c’était le bus le plus économiques !)
Nous n’avons jamais pris de classe au dessus mais il doit probablement y avoir plus d’espace pour les jambes, des sièges plus confortables et encore plus de denrées offertes pendant le voyage… (Rien qui vaille, selon nous, vraiment le coup de payer 50 à 150 % de plus !)

Les minis bus sont souvent très petits et très remplis, toujours climatisés mais comme on y est bien entassés il y fait plus chaud que dans les bus et de manière générale ils sont moins confortables ! Ils ont l’avantage d’êtres plus rapides et ne sont souvent pas proposés sur de longues distances.

En train :
Nous n’avons pas pris le train ! Pas de trajets et d’horaires qui correspondaient à nos besoins !

En Taxi : (ici les prix sont pour la course et non par personne!)
Gare bus nord bangkok – Hotel Overstay :     400 B / Moins de 15 km / une petite demie heure (A 5h du matin aucun taxi ne voulait utiliser son compteur, mais c’était hors de prix et pas très fairplay !)
Khao San Road – Gare de bus sud de Bangkok :     100 B / Moins de 15 km / une petite demie heure.

Aller et retour du centre de Mae sot à la gare routière : 100 B

Dans Bangkok les taxis sont dotés de compteurs et il faut insister pour qu’ils soient utilisés, le prix du kilomètre est aux alentours de 15 à 20 B, sans compteurs les chauffeurs demandent des sommes qui sont toujours à diviser par trois ou quatres au grand minimum !
(Plusieurs autres taxis pendants 5 jours sur place nous ont permis de nous déplacer facilement pour la somme de 400 B environ)

Bateau : (Par personne)
Ranong – Kho Payam :        2h / ? km / 200 B
Il existe différents types de bateaux pour rejoindre les iles, des ferrys aussi appelés slow boat, qui sont les plus lents et les moins cher, celui que nous avons utilisé (La wifi était disponible à bord et des bananes étaient offertes !). Les speed boat qui font la même liaison, le font en une demie heure mais coutent 350 B. Il existe un intermédiaire qui coute moins cher et va moins vite que le speed boat, mais reste plus onéreux et plus rapide que le ferry !

7

Depuis le ferry en quittant Kho Payam

Tuktuk, petits et gros :
Le tuktuk tel qu’on se le représente semble exister surtout à Bangkok où les chauffeurs se font vraiment plaisir avec les prix pratiqués, après une rude négociation nous sommes parvenus à faire tomber un prix de 150 à 20 B ! De manière générale les prix proposé par les chauffeurs sont toujours deux à trois fois plus cher que ce que couterais une course en taxi avec le compteur !

Dans d’autres villes, à Mae Sot, à Ranong, à Trang… Il existe des tuktuk ou des pickup bien plus gros qui peuvent prendre une bonne quinzaine de personnes et dont les prix sont bien plus raisonnables, entre 10 et 20 B. Ils sont plus lent car ils suivent un itinéraires et s’arrêtent n’importe où pour prendre ou poser des passagers.

Scooter :
Le scooter est un moyen très commode de se déplacer dans les petites villes ou sur les iles, là où il n’y a pas de transport en commun et où les taxis ne connaissent pas le compteur ! Les prix varient en fonction de la durée de location et de s’ils sont automatiques ou manuels
Sukhothaï :     300 B/j pour (24h)
Kho Payam :     150 B/j pour 7 jours
Kho Lanta  :     Il était inclus dans la location de notre bungalow ! Allez chez Pitt Bungalow !

Il est assez facile de trouver comment se déplacer… De nombreuses agences vendent des billets (bus, mini bus et bateau) parfois moins cher qu’à la station de bus (rarement quand même !)  mais souvent beaucoup plus cher que ce qu’on peut trouver à la gare routière ! Il faut donc mieux se renseigner avant d’acheter dans la première boutique croisée… Les gares routières sont assez facilement accessibles avec les grands tuktuk (mais attention on les trouves plus en bord de route que dans la station !) sauf dans les grandes villes donc il faut prendre un taxi pour les rejoindre… Les tickets pour les bateaux s’achètent directement sur les jetées d’où ont lieux les départs.

Les logements :

Les offres et les prix varient beaucoup, mais il est possible de trouver des chambres très propres, correctes et bien situées un peu partout pour pas trop cher. Les petits déjeuner ne sont pas inclus mais les serviettes de bains sont quasiment toujours fournies. Sauf mention contraires les chambres sont sans climatisation et avec ventilateur. De manière générale les connexions wifi fonctionnent très bien partout ! Il est ainsi possible à nouveau de télécharger des films ou regarder des vidéos en streaming !

Smile guest house à Mae Sot (Sur les conseils de Sophie que nous avons suivi depuis la Birmanie : 2 nuits )  : 300 B/ nuit. (587 Intarakeeree road. Mae Sot Tak 63110)
Chambre très spacieuse avec salle de bain et climatisation ! La guest house dispose d’un jardin et espace commun agréable, patron très souriant et qu’on ne voit pas beaucoup ! Nous nous sommes installés dans une chambre vide (sur les conseils de Sophie !) sans même l’avoir rencontré ! Dans le centre de Mae sot, proche du marché et des attractions.

Garden House à Sukhothaï (Trouvé en arrivant : 2 nuit ) : 350B/ nuit. (11/1 Pravejnakorn, Muang Sukhothaï 64000 / +6655611395 / Tuigardenhouse@yahoo.com)
Un bungalow avec salle de bain, et terrasse, dans un espace très verts et calme, plutôt agréable. L’établissement dispose aussi d’un restaurant et d’une grande terrasse ombragée. Très proche du marché de nuit de la ville, à 12km du site de Old Sukhothaï.

Hotel Overstay à Bangkok (trouvé sur le net par Mathilde : 2 nuit ) : 300B / nuit. (Charan sanit Wong, Soi 40 Bangkok +6628834836)
L’hôtel a des allures de squat, le lieux se veut alternatif mais les prix pratiqués sont exorbitants au regard de ce qui est proposé. Chambres immenses mais sans aucun meuble, pas propres, draps qui ne sont pas changés entre les différents occupants porte que l’on ne peut pas verrouiller de l’intérieur, salle de bain commune jamais nettoyée, odeurs de transpirations et d’urine de chat dans tout le bâtiment… Les portes des chambres et des salles de bains sont en très mauvais état et ferment mal, à moins de les claquer fortement, résultat le lieux est très bruyant ! Un bar au rez de chaussé qui vend les consommations trop cher… Le seul point positif : les voyageurs rencontrés sur place sont plutôt sympas et le toit terrasse permet de prendre un peu de fraicheur en soirée.

8

A l’Overstay, depuis le toit et dans la chambre !

Donna Guest House à Bangkok (trouvé sur place : 2 nuit ) : 220 B / nuit (75 Rattchadamnern Ave. Pranakorn Bangkok 10200 / 022819374)
Un petit établissement très bien tenu, les chambres sont petites mais très propre, la salle de bain est partagée. Personnel super sympa et souriant. Les boissons fraiches vendue à la réception sont moins cher qu’au supermarché ! A deux pas de Khao San Road mais dans une ruelle très calme, petit restaurant à proximité ou on mange très bien pour moins de 50 B.
(Pour info : 220 B pour chambre avec lit double / 270 pour des lits jumeau / Au dessus de 300 B pour des chambres avec la clim !)

King Paradise Resort à Kho Payam  (trouvé sur place : 2 nuit) : 350B / nuit (Pas d’adresse exacte, au milieu de long beach)
Bungalow dans un espace arboré au bord de long beach. Avec terrasse et salle de bain. La wifi ne fonctionne pas bien ni dans les bungalows ni dans le restaurant. L’espace du restaurant est très agréable mais les prix sont en conséquence !

Nattida Bungalow à Kho Payam: (Trouvé sur place : 5 nuit) 300B  /Nuit : (Pas d’adresse exacte, au nord de buffalow bay)
A Kho Payam on choisit de déménager, pour un bungalow tout aussi sympa (salle de bain + terrasse) mais moins cher, car le cadre nous plait plus, plus de végétation, des oiseaux, des singes…! L’établissement dispose d’un restaurant avec des prix bien plus abordables, il est situé sur le plage de Buffalow Bay qui est plus tranquille et où il est possible de faire du snorkelling. Le personnel est très sympa, et prête si besoin du masque et tuba. Seul endroit ou la wifi n’a jamais fonctionné !

Hôtel plus proche de la gare routière à Ranong : (Trouvé sur place 1 nuits) 500 B /nuit :
Un peu cher mais la chambre sans salle de bain à la clim, la TV (Super !) et est très propre avec un lit très confortable… Elle a surtout l’avantage d’être proche des bus pour que nous puissions repartir le lendemain au plus tôt.

Green Tea Guest House à Krabi : (Trouvé sur place : 3 nuits) 300 B /nuit : (Au bout d’Itsara Road, avant le croisement avec Utarakit Road)
Chambre simple, très grande et bien meublé avec balcon, et moustiquaires sur toutes les ouvertures, salle de bain partagée, tout très propre. Très bien situé près de la gare, de tous les commerces et entre les marchés de nuit du weekend dans le centre, et de la semaine le long de la rivière. Patronne très sympa, le seul endroit où nous trouvons des billets de bus moins cher qu’à la gare routière !

Pitt Bungalow à Kho Lanta :  (trouvé sur booking : 4 nuit) 300 B / nuit.
Un cottage = une petite cabane en bambou, avec salle de bain et terrasse. Très agréable car aéré et donc frais la nuit ! Le prix inclut le prêt d’un scooter !!! C’est une super affaire ! Le restaurant de l’établissement Malina Kitchen sert des plats délicieux à des prix très raisonnables. Tout le personnel est très sympa !
(Le prix initial était de 400 logement + scoot, mais j’étais tellement persuadée que booking.com anoncait 300 que je l’ai fait remarquer au moment de payer, et sans faire aucune remarques Pitt a facturé les nuits à 300 ! Ce n’est que plus tard en vérifiant le mail de réservation que je me suis rendu compte de mon erreur… Peut être est ce à retenir dans les modes de négociations possible ?!)

PJ’s Guest house à Trang : (adresse trouvée sur wikitravel : 2 nuits ) 200 B / nuit. (Sur Kantang road, en face de la gare train)
Chambre simple avec salle de bain partagée, propre, balcon aménagé pour les fumeurs à la sortie de la chambre. Très bon rapport qualité prix. Dans le centre à coté de la gare train. Tout proche du marché de nuit du weekend et à 10 minutes du marché de nuit en semaine. Patronne très sympa.

Les repas :

Il est possible de se nourrir pour pas trop cher en mangeant dans la rue ou dans de tous petits restaurants, en général entre 100 et 150 B à deux incluant boissons fraiches (hors alcool). Par contre le prix peut décupler si on choisit un restaurant très bien décoré, climatisé avec une carte très variée, ou dans une rue super touristique ou sur une terrasse en bord de plage ! A Bangkok il est possible de trouver de petites gargotes ou de la nourriture de rue pour moins de 50 B le repas, dans les petites villes les marchés de nuits proposent un choix de nourriture très variée et bon marché. Dans les iles les prix grimpent un peu mais en continuant de chercher les petits établissements ou les stand de rues il reste possible de manger pour pas trop cher.

9

A Bangkok : Street food et fried noodle aux crevettes.

Voici une liste non exhaustive (la nourriture ici est trop variée) donnant une idées des plats (et prix) que l’on trouve le plus souvent :
Le PadThaï est un plat de nouille mêlées à quelques légumes, qui peut aussi contenir de l’œuf, du poulet ou des fruits de mer, assaisonnées avec des cacahuètes, et du citron… Entre 30 et 40 B pris à emporter dans la rue, un peu plus au restaurant, parfois le double dans les iles.
On trouve de nombreuses variations de nouilles Thaïe, (des nouilles probablement de riz plates très larges) qui peuvent être accompagnées de différents types de viandes ou assaisonnements, souvent très bon, compter entre 30 et 50 B en fonction des choix d’ingrédients.
Le massamam curry est un plat qui semble se déguster plutôt dans les iles, un plat en sauce très crémeux et gourmand qui contient toujours une base de pomme de terre, carotte et noix de cajou et qui peut être commandé avec des morceaux de poulet en plus ! Plus ou moins relevé selon les établissement il est toujours très onctueux, toujours délicieux ! Compter en 60 et 120 selon les endroits ! Pour une soupe de nouille au porc mangée sur un stand de rue entre 30 et 40 B
Compter entre 10 et 20 B pour un plat de riz blanc en accompagnement.

Dans les iles les prix des poissons et fruits de mer s’envolent ! Ce n’est donc pas forcément le lieux idéal pour en consommer… On trouve du poissons et des produits de la mer un peu partout, souvent cuisinés entiers et au barbecue. Le prix varie selon les prix du marché. Dans les iles il nous en a été proposé pour un prix minimum de 350 B, alors que sur le marché de nuit de Krabi nous l’avons eu à 200 B.

Les marchés de nuits : dans les petites villes sont un vrai plaisir pour consommer de tout à moindre prix ! Les gens du coin viennent y manger en nombre et on y trouve à peu près tout ce que la cuisine du coin propose. Une salade avec du riz, des légumes, de l’œuf et du poulet pour 40 B. Une boite de rouleau de printemps bien frais entre pour 30 B. Des sushis entre 5 et 10 B la pièce. Des pièces de poulets grillés ou frits entre 10 et 30 B selon la taille. Des brochettes de fruits de mer au barbecue, entre 10 et 30 B selon la taille des pièces. Des raviolis chinois à la vapeur 20 B la dizaine. Un hamburger avec du fromage 45 B. Des œufs de cailles durs 20 B le sachet d’une quinzaine de pièce… Des sucreries, gâteaux et glaces entre 20 et 30 B, sachet de bonbons entre 30 et 50 B.  Un genre de crêpe sucrée 10 B. Des petits beignets au sucre 20 B la dizaine…

On trouve des vendeurs de fruits frais et légumes un peu partout, compter environ 40 B pour une grosse dizaine de bananes, les prix augmentent un peu sur les iles ou ces denrées sont importées du continent !

Les boissons fraiches se trouvent à tous les coins de rues et s’emportent très facilement dans de grands verre en plastiques. Les jus de fruits mélés à de la glace pilées sont appelés shake, ils coutent entre 30 et 80 B selon les endroits, un jus de fruit sans glace pilée coute en général 10 de moins. Les thés et cafés glacés coutent entre 30 et 40 B, une cannette de coca est à 20 B en ville, 40 B sur la plage ! Une bouteille d’eau fraiche (1,5) coute 13 B en magasin, 20 au restaurant.

10

Shake citron et ananas / thé glacé…

Dans toutes les coins de Thaïlande on trouve de tout petits supermarchés, les Seven Eleven, ouverts à toutes heures du jours ou de la nuits ils distribuent des produits alimentaires et des boissons (en plus de quelques produits du quotidien : savon, antimoustique, dentifrice etc…) On y trouve des plat préparés et sandwich type croque monsieur (entre 20 et 30 B ) que les employés vous font chauffer sur place au moment de les encaisser. Le thé glacé y est vendu 30 B. Une grande boisson en libre service (50 cl même breuvage que chez Mac Do, avec des glaçons !) coute 24 B. On y trouve aussi des gateaux, 13 B pour un gateaux à la banane ou un brownie (industriel mais pas mauvais) des chips 20 B les 50 g, et tout un tas de petits snack… Ce n’est pas là que la nourriture est la meilleure mais ça dépanne bien quand même !

Pour ceux qui boivent et qui fument :

Les cigarettes s’achètent dans tous les 7/11, les paquets les moins chers coutent environ 40 B, mais les cigarettes sont plus fines que dans un paquet standard. Un paquet de SMS coute 50 B… Après plus les marques sont internationales plus les prix grimpent !

L’alcool se consomme dans tous les bars et restaurants mais à des prix doubles de ce qu’on trouve en supermarché ! Une grande bière au 7/11 coutera entre 50 et 60 B, elle pourra être vendue jusqu’à 150 B dans certains bistrots ! Au magasin : une Smirnof ice coute 55 B, un mélange tout fait nommé mojito coute 32 B, une bouteille de Rhum local entre 250 et 300 B.

Loisirs et visites :

Beaucoup de loisirs sont proposés un peu partout, les entrées des différents sites sont souvent payantes, mais il est aussi possible de faire pas mal de choses par ses propres moyens !

11

A Kho Lanta, bord de plage et sur la route du parc national…

Nous avons choisi de faire un peu de snorkelling depuis les plages (à Kho Payam et Kho Lanta), nous avons probablement vu moins d’espèce que si nous avions pris une excursion avec un bateau mais cela à l’avantage de pouvoir se faire quand on en a envie et aussi souvent qu’on le souhaite, dans des coins où nous sommes seuls à l’eau ! (Une journée d’excursion en bateau (avec d’autres touristes) chiffre vite entre 700 et 1500 B par personne)
Les promenades à pieds et en scooter sur les iles ne coutent pas grand chose et offrent pas mal de choses à contempler, faune, flore et paysages, coucher de soleil …
Dans les villes les tours sur les marchés et dans les différents quartiers (de Bangkok) nous divertissent toujours autant. Aussi nous arrivons à ne pas multiplier ce poste de dépense en dépit de tout ce qui est proposé dans ce pays.

– Visite des ruines de Old Sukhothaï : 100 B / pers + 20 B pour l’entrée du scooter.
– Boire un verre chacun dans un skybar de Bangkok : 600 B
– Un tatouage pour Benoit : 3000 B
– Dégustation d’un assortiment d’insectes : 50 B
– Entrée dans le Parc National de Kho Lanta : 200 B / Pers + 20 B pour l’entrée du scooter.

– Location de scooter à Sukhothaï : 300 B (24h)
– Location de scooter à Kho Payam : 1050 B (7 js)

12

Insectes à consommer, vendeur ambulant dans le centre de Bangkok.

Achat de trucs utiles :

Les tentations sont plus nombreuses, mais on a pas besoin de grand chose… Les achats ici seront avant tout utiles.

1 paire de palme pour Benoit : 710 B
1 pied d’appareil photo : 200 B

10 Cartes postale : 50 B
+ 10 timbres : 150 B

 

Services divers :

Lavage du linge à la laverie de l’hotel (1 x à Sukhothai et 2 x à Bangkok) : 140 B

Notre budget en Thaïlande pour 26 jours à deux :

Total 1109,1 € (= 42 980 B) pour deux personnes se découpant comme suit :

Frais bancaires : 31,85 € (= 16,4 € Banque française +  600 B  Banques Thaïe)
Logements : 194,6 €  (26 nuit pour 7540 B )
Transports longue distance : 137,4 € (5324 B)
Loisirs (Incluant les locations de scooter) : 145,5 € (5640 B)

Achat utiles :  28,7 € ( 1110 B )
Services divers : 3,6 € (140 B)
Achat et envois de cartes postales : 5,1 € (200 B )

Les 562,3 € restant correspondent grossièrement aux postes suivant :
– Repas et boissons fraiches (beaucoup de boissons fraiches) et bouteilles d’eau
– Produits consommables tels que savon, dentifrice, anti moustique…
– Les dépenses liées à l’alcool et aux cigarettes…
– Les petits trajets en pickup ou taxi que nous n’avons pas comptabilisé

Seulement 26 jours sur place et le budget global le plus important de tous les pays visités jusque là… Même si la vie en Thaïlande ne coute pas très très cher globalement il faut prévoir plus que pour un voyage en Inde ou en Birmanie… Et surtout les tentations en termes de consommation sont bien plus nombreuses, les jus de fruits et shakes bien frais se dégustent plusieurs fois par jour tant il fait chaud, la nourriture s’achète à tous les coins de rues, et à coup de 20 baths par ci, 20 baths par là, en ayant l’impression de ne pas dépenser grand chose on y laisse quand même quelques euros… Enfin l’absence d’échange de service et la rencontre de plusieurs amis avec qui nous partageons quelques apéros expliquent facilement que nous dépassions légèrement notre budget mensuel !

13

Sur une plage de Kho Payam…

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>