Lever de soleil sur la cote nord de Bali.

Lever de soleil sur la cote nord de Bali.

BILAN GÉNÉRAL

En bref : Arrivé par Denpasar sur l’ile de Bali et repartis par le même endroit en avion, nous avons visité 4 iles entre Java et Sumbawa sur presque 2500 km, en passant environ 73 h de transport en bus et en bateaux ! Nous avons passé 57 nuits sur le territoire et fait étape dans 11 endroits différents.

Arrivés le 21/04/16, repartis le 20/06/16 au milieux de la nuit… Nous avons choisi de passer deux mois dans ce très grand pays pour pouvoir découvrir plusieurs iles, nous avons passé une bonne partie du séjour sur Bali car une amie nous y rejoignait pour passer trois semaines, avec elle nous avons fait une escapade sur Java et puis après son départ nous quittons Bali direction l’est du pays et des iles moins connues et moins fréquentées des touristes…

S’il fallait conclure maintenant :
L’Indonésie présente des aspects très variés d’une ile à l’autre, Bali la belle et touristique propose des activités en pagaille, les prix y sont plus élevés que dans le reste du pays et les standards de l’hôtellerie et de la restauration se plient aux exigences des touristes venus de l’ouest. Sur Java ou Sumbawa on trouvera des coins plus authentiques et un rapport aux locaux très différents beaucoup plus agréable ! Quelques imprévus nous ont fait plusieurs fois dévier de la route que nous avions envisagé, loupant ainsi notre passage sur Flores ou sur Komodo… Mais dans le même temps l’Indonésie c’est la découverte de bien des choses merveilleuses, des volcans de Java au fonds sous marins de Bali ou Sumbawa, pleins de très belles rencontres et autant d’éléments qui nous motivent fortement à se dire qu’on va revenir un jour !

Pour ceux que cela tente : Une exemption de visa est gratuite et valable pour les séjours de moins de 30 jours sur place, si vous souhaitez rester plus longtemps sur place il est alors plus simple de faire le visa avant d’arriver ; pour nous cela a été fait à Pennang en Malaisie et obtenu en 48H pour 42€/personne

PLUS DE DÉTAILS : Les gens, l’itinéraire, les activités, les adresses, le budget….!
Les Indonésiens / Les personnes rencontrées :

Comme dans plein d’endroits en Asie la population locale est de manière générale très accueillante… Sur Bali les gens sont en majorité Hindous, mais un indouisme un peu plus cool qu’en Inde, ici l’hindouisme n’inclut pas un strict végétarisme et le tourisme de masse fait que l’étranger peut porter a peu près ce qu’il lui plait la femme ne sera pas contrainte de cacher ses jambes ou ses épaules (même dans certain lieux de cultes !). Dans le reste du pays la population est en majorité musulmane, mais là encore la religion ne régit pas à 100% les comportements, on verra ainsi très facilement dans les petits villages de pécheurs des femmes très dénudées ou des hommes qui consomment joyeusement et ensemble l’alcool local (Arak) après une journée de travail !

Sur Bali la très touristique c’est le commerce qui dicte beaucoup des échanges entre les personnes et très souvent les gens viennent vers vous pour tenter de vous vendre une excursion en bateau, une course en taxi, des souvenirs… Autant d’atrapes touristes qu’il y a ici de touristes ! Nous avons fait le tour de l’ile et le seul coin où nous avons un peu moins senti cette « pression » qui pousse à la consommation c’est dans le nord est de l’ile, vers Amed et Jemeluk, la dernière zone de l’ile à développer l’activité touristique. Les gens y sont plus tranquilles, vivent encore pour beaucoup de la pèche et de l’agriculture et cherchent moins a vendre qu’a échanger un bon moment en compagnie des voyageurs de passage. Un coin que nous recommandons chaleureusement à tous ceux qui souhaitent passer par Bali, le seul endroit de l’ile ou nous avons pu avoir de belles conversation et de belle soirée à partager des verres avec des habitant du village. (Plus d’info et une chouette adresse dans ce coin c’est ici !)

Les enfants de Poja !

Les enfants de Poja !

Dans le reste de l’Indonésie notre sensation fut toute différente, sur Java où nous ne sommes resté que quelques jours la population semble plus pauvre et plus indifférente à la venue de voyageurs… Sur Sumbawa c’est encore très différent ici peu voir pas du tout de touristes alors le blanc, « le boulet » comme il s’appelle ici, est un peu l’attraction quand il passe dans le coin… Mais les gens sont chaleureux et souriant et adultes comme enfants saluent notre passage avec de grands « hello Sir ! ». Ici le marchandage existe mais les prix ne sont pas triplé quand l’étranger apparait, a revenir plusieurs fois boire ou manger dans le même warung un patron nous offrira même nos boissons du derniers repas ! Et là il faut avouer qu’au bout de 7 mois de voyage en Asie (où on a quand même souvent l’impression d’être pris pour un volatile) c’est une surprise des plus agréable !

Itinéraire…

Arrivée à Bali : (Aéroport de Denpasar)

—BALI—
4 jours à Kuta : Deux pour attendre l’arrivée d’Ingrid qui nous rejoint depuis le France et deux autres pour décider de la suite des évènements…

3 jours à Jemeluk : Pour se baigner, admirer les poissons et les coraux par centaines, manger du poisson au bord de la plage, se faire masser, profiter du soleil et du calme du lieu…

2 jours à Lovina : Pour aller voir les dauphins, visiter en scooter les temples, lac et rizières du centre de l’ile, faire une excursions dans la réserve de l’ile de Mejengan… (48h non stop, via un pack d’activité vendue par le gérant de l’hôtel, sentiment très mitigé quant au rapport qualité prix, des activités sympa mais que l’on conseillerais plutôt de faire plus tranquillement et par soi même !)

—JAVA—
1 nuit à Probolinggo : juste pour attendre le lendemain et pour pouvoir prendre le Bemo qui nous conduira à Cemoro Lawang !

3 jours à Cemoro Lawang : Pour voir la Caldeira, les volcans, le Bromo et le Batok… Un paysage lunaire à couper le souffle ! Admirer un des plus beaux lever de soleil jamais vu… Observer les motos et les petits chevaux qui se promène au fond de ce cratère géant… et randonner beaucoup !

1 nuit à Situbundo : Là c’était pas du tout prévu… Mais suite à un vol de quelques unes de nos affaires nous sommes contraint de faire un stop ici pour porter plainte, c’est la fin de la journée plus moyen de trouver un bus pour repartir après notre rencontre avec la police locale alors nous restons une nuit…

—BALI—
4 jours à Ubud : Profiter d’une bonne connexion internet et d’un cyber café pour régler avec l’assurance toutes les questions administrative relative au vol subit la veille ! Visiter la foret des singes, la grotte à l’éléphant et le jardin qui l’entoure, se promener en ville, faire un tour sur le marché… Et puis bouger pour fuir la foule de touristes qui s’y trouve !

Le temple sur le lac de Bedugul.

Le temple sur le lac de Bedugul.

5 jours Jemeluk : Pour revenir dans le coin qui nous a plut le plus, admirer les poissons, se faire masser et bronzer sur la plage, se régaler de poissons… Mais aussi faire pleins de rencontres sympas et partager autant de bons moment à table et au bord de l’eau !

3 jours à Kuta : Pour raccompagner Ingrid à l’aéroport, puis pour s’organiser avant de partir sur Pennida !

—PENNIDA—
5 jours à Toya Pakeh : Pour rencontrer Pascale qui nous accueille et nous invite à rester quelques jours (Merci !) En plus de faire sa connaissance, une très belle rencontre ! nous découvrons la très belle, calme et encore un peu sauvage, ile de Pennida.

—SUMBAWA—
12 jours à Poja : Ici pour rencontrer Loren et Eric, via HelpX, et aider à la construction de leur futur club de plongé. Ici on vit avec le soleil, on admire la mer et l’horizon sur lesquels il se couche, on participe à la gestion du quotidien et on redécouvre le plaisir de cuisiner… L’endroit est magnifique parfait pour se promener, se baigner, pécher, apprendre quelques mots d’Indonésien… partager de bons repas et de chouettes conversations !

—FLORES—
1 nuit à Labuan Bajo : Dans l’espoir d’aller sur les iles de Komodo…. Mais nous ne passons qu’une seule nuit sur cette ile car sitôt arrivés un mail nous informe que nous devons passer des examens médicaux pour valider notre demande de visa pour l’Australie ! Résultat retour sur Bali avec un avion (une fois n’est pas coutume !) dès le lendemain matin !

—BALI—
3 jours à Kuta : Car c’est dans ce coin que se trouve la clinique qui nous est imposée ! Se reposer, attendre les résultats et la validation de nos visas !

3 jours à Jimbaran : Pour ne pas aller trop loin… Un peu par flemme de refaire le trajet jusqu’à Flores (presque 30h en bus et ferry !) on reste sur Bali, au sud ! Se promener et profiter d’une bonne wifi à l’hôtel !

3 jours à Kuta : Pour rester à l’hôtel (retour ici car celui ou nous séjournons est d’un très bon rapport confort/prix/situation géographique !) et se préparer à arriver en Australie avec nos visa vacances travail !

3 jours à Padang Bai : Pour profiter encore un peu de la mer dans un coin plus calme et plus joli !

6 jours à Kuta : Continuer tranquillement nos préparatifs pour la suite! Aussi il faut avouer qu’à 7 mois et demi de voyage nous ressentons un peu le besoin de nous poser… Alors même si l’hôtel n’est pas dans un quartier qu’on affectionne vraiment on y passe quand même la semaine à utiliser internet, profiter de la climatisation et de la piscine, et à faire quelques achats utiles pour notre départ imminent en Australie… (A ce moment là bien sur nous ne savons pas encore que nous déciderons finalement de repasser par la France dans la semaine qui suivra !)

 

INFO PRATIQUES :

Argent :
– 1 euro = 15 000 Rupia (plus ou moins)

L’argent se présente en billets de 100 000, 50 000, 20 000, 10 000 et 5000 et 1000. Il existe aussi des pièces de 1000, 500, 200 et 100, on en trouve facilement sur Bali, dans le reste du pays les prix sont souvent arrondis pour ne pas utiliser de se petite monnaie. Aussi certains commerçant vous donneront des bonbon à la place de la toute petite monnaie qu’ils n’ont pas !

Change et retraits :
Retraits assez facile un peu partout ! Effectués un peu sur toutes les iles sans problèmes. Attention cependant car parfois les distributeurs se vident vite et il n’est possible de retirer que de très petites sommes. Les plafond maximum pour les retrait varient d’un distributeur à l’autre soit 1 500 000 soit 2 000 000 soit 2 500 000. Sur Pennida un seul distributeur qui ne prend que les mastercard !
Change très facile sur Bali, après nous n’avons pas vu beaucoup de bureau de change sur les autres iles. Les taux varient pas mal ne pas hésiter à faire le tour de plusieurs bureaux avant de changer !

Négocier :
Les prix sont affichés le plus souvent dans les restaurant par exemple et dans les supérettes, mais quand il ne le sont pas la négociation est possible. La négociation est même très recommandée quand il s’agit des transports en taxi ou même en bus, elle est essentielle quand il s’agit des activités ou des achats de souvenirs, et peut s’envisager très facilement pour les chambres d’hôtel.

Les transports

Les moyens de transports sont très nombreux et variés et il y en a pour tous les prix ! Pour les gens pressé (même si l’état des routes ne permet pas de bouger très rapidement) et pour ceux qui ont plus de temps à consacrer à leurs déplacements et sont prêt à mettre le confort de coté en voyageant avec les locaux ! Aussi les prix varient beaucoup ils peuvent baisser de 50 à 70 % en fonction des négociations… (Par contre il ne faudra pas être trop surpris si au moment du départ de votre il y a un passager supplémentaire imposé par le conducteur et que la voiture est beaucoup plus petite que prévu ! )

Compte tenu de l’état des routes et des liaisons en ferry entre les iles se déplacer dans le pays peut prendre parfois pas mal de temps. (Compter environ 30 à 35 h pour un Bali – Flores en bus et ferry) Il y a beaucoup de vols internes entre les iles du pays, desservies par des compagnies low cost, mais même si les prix sont très attractifs les trajets coutent toujours plus cher que leur équivalent par la terre et la mer !

« Spéciale Bali »
Parce que nous n’avons pas assez chercher pour trouver les bus… parce qu’il n’y en a peut être pas vraiment !?
    Parce que se déplacer sur Bali n’est pas très représentatif de comment se déplacer sur les autres iles !
Sur Bali pas ou peu de bus tels qu’on les imagines… Surtout des taxis, officiels et officieux, des taxis Uber et Graab, des motos taxis, quelques minis bus…
On aperçoit quelques bemos (transport en commun le moins onéreux du pays) mais peu transportent des touristes comme si le business du transport des occidentaux étaient la chasse gardée des chauffeurs de taxis en tous genres !
Il y a bien une ou deux lignes de bus traditionnels mais ils sont très peu nombreux, les trouver relève du casse tête et si trois personnes voyagent ensemble il est souvent plus intéressant et plus confortable de négocier un taxi !

En Taxi :
Il y a des centaines de taxis sur Bali, beaucoup ont un compteur et l’utilisent assez facilement, d’autres n’en ont pas et là il faut négocier fermement son prix. Les véhicules sont tous en très bon état et très (trop) climatisés.

Les taxis de l’aéroport sont les plus durs en  négociation, ils sont aussi les plus cher en prix et n’utilisent jamais de compteur au départ de l’aéroport !
Pour un trajet de 3 Km au départ de l’aéroport les chauffeurs vous demanderons 200 000… et descendrons gentiment jusqu’à 100 000 si vous insistez un peu. Si vous arrivez a être beaucoup plus ferme il descendra jusqu’à 50 000 ! Le même trajet en sens inverse avec un taxi qui utilise son compteur ne coutera que 33000 ! Donc à l’arrivée ne rien lâcher …

Les taxis en ville s’utilisent avec le compteur et les prix sont corrects, la course minimum est de 30 000 R.

Uber et Graab sont deux applications plus ou moins légales (?) qui permettent de faire appel à un chauffeur privé, les prix défient toute concurrence et le paiement est géré par l’application il n’y a donc plus de problème de négociation ou de manque de monnaie… Aussi Uber vous géolocalise et le chauffeur peut arriver à vous retrouver très facilement. (Nous avons mis un moment à en prendre connaissance mais nous avons beaucoup utilisé les services d’Uber qui est pour nous le moyens le plus économique de se déplacer dans le sud de Bali !)
Kuta – Jimbaran     25 ‘ / 9 km / 37 500 R

Pour les taxi utilisés sur de longues distances les prix se négocient pour une voiture et une course et non par personne ! Nous étions toujours trois personnes au minimum.
Kuta – Jemeluk  :      3h / 96 km / 500 000 R
Jemeluk  – Lovina :    2h / 88 km / 350 000 R
Gilimanuk – Ubud :     4h / 147,6 km / 420 000 R
Ubud – Jemeluk :      3h / 80,5 km / 400 000 R
Jemeluk – Kuta :     3 h / 96 km / 400 000 R
Kuta – Padang Bai :    2 h / 51 km / 300 000 R

En mini bus : à prendre des taxis tout le temps les mini bus vont vite sembler lents et inconfortable… Les 15 ou 20 places sont occupées à 100% par d’autres touristes et l’espace y est très exigu sur des banquettes de 4 places. Mais leur prix reste plus abordable que celui du taxi alors quand on à la chance de trouver un mini bus sur une destination et un horaire qui nous convient on le prend ! (Prix par personne !)
Padang Bai  – Kuta :    3 h / 51 km / 75 000 R

Dans le reste du pays :
Retour à l’utilisation de moyens de transport hors d’age… Sur les grandes iles on trouve très facilement des gares routières, tous types de bus circulent des plus au moins confortables, chers et rapides… Des Bemos circulent dans toutes les villes pour des trajets plus petits, on échappe ainsi à l’assaut des chauffeurs de taxis. Et pour aller d’une ile à l’autre c’est en bateau que ça se passe là encore plusieurs options…

D’iles en iles : Les bateaux

Ferry : C’est l’option la moins couteuse, et la plus lente également, les ferrys sont relativement confortables il ne bougent que très peu sur l’eau et sont toujours équipés soit de salles climatisées aménagées avec des rangées de sièges ou des banquettes, soit d’un pont avec des grandes ouvertures et de nombreuses rangées de sièges. Par contre les horaires sont assez aléatoires dépendant du temps, de la marée et du remplissage du bateau ! (Les prix sont par personne)
Gilimanuk (Bali) – Ketapang (Java) :        50′ / 9 km / 6 000 R
PadangBai (Bali) – Lembar (Lombok) :     5h / 74 km / 40 000 R
Pennida (Pennida) – PadangBai (Bali) :     2h / 32 km / 28 000 R

Sape (Sumbawa) – Labuan Bajo (Flores) :   7h / 95 km / 50 000 R

Speed boat : A la différence du ferry c’est le moyen le plus rapide et le plus onéreux de faire les liaisons entre les iles. (Les prix sont par personne, peut être un peu négociables…)
Sanur (Bali) – Toya Pakeh (Pennida) :         30′ / 45 km / 300 000 R (!)

Sur la terre les bus et les bemos :

En bus :
Sur Java, Lombok et Sumbawa toutes les villes sont reliées par des lignes de bus quotidiennes, le prix (par personne) des bus dépend de leur niveau de confort (avec ou sans clim) de leur nombre d’arrêt qui les rends rapides, directs, ou très lents… et de la capacité à négocier avant d’embarquer !
FAIRE ATTENTION : Dans les gare routières les rabatteurs qui essayent de vous faire monter dans le bus augmentent le prix des tickets pour se faire une marge ! Aussi ils seront prêt à vous dire n’importe quoi, comme vous promettre que le bus est direct pour vous faire monter dedans ! Mieux vaut acheter son ticket de bus dans une petite agence d’une compagnie qui se trouve à la gare ou en ville, ou monter et payer une fois dans le bus !

(Java)
Ketapang – Probolliggo :    5h / 176 km / 50 000 R / Bus climatisé et direct très bien négocié !
Probolinggo – Situbundo :     5h / 95,8 km / 25 000 R / Bus vraiment tout pourrit (ni portes, ni clim, fumeurs, voleurs, vendeurs, et mendiants saltimbanques bienvenus à bord !) et très très très lent.
Situbundo – Ketapang :     4h / 80,8 km / 20 000 R / (Même genre de bus que le précédent mais cette fois on a compris, on s’est assis sur la dernière banquette, celle près de la porte qui n’existe pas où on profite de l’air non enfumé par les cigarettes locales parfumées au clous de girofle, et où on se trouve le plus éloigné possible des chanteurs crieurs qui viennent s’installer au milieux du bus pendant le trajet !)

(de Lombok à Sumbawa !)
Mataram (Lombok) – Bima (Sumbawa) :    15h / 444 km / 250 000 R / Ce bus là faisait la traversée avec le ferry (environ 2h) pour aller d’une ile à l’autre, le prix du ferry est donc inclut dans le prix du ticket de bus. Pendant la traversée les voyageurs du bus s’installent sur le pont du ferry.

(Sumbawa)
Bima – Sape :        2h / 45 km / 50 000 R / Un bus de taille moyenne mais relativement confortable car pas remplit, pas de porte et pas de clim !

Les bemos :
C’est le transport en commun le plus populaire du pays, un genre de mini bus avec des rangées de siège ou deux rangées en face à face pour une bonne quinzaine de place. On trouve des bemos dans toutes les villes ils circulent parfois sur des itinéraires définis, parfois sur un trajet un peu plus aléatoire… Quand ils circulent d’une ville à l’autre il faut souvent attendre que le véhicule soit plein pour partir, ce qui peut parfois prendre un peu de temps, s’il ne se remplit pas complètement il peut partir quand même si les voyageurs présent sont d’accord pour payer une partie des sièges vides, là encore tout est question de négociation. On décommandera donc de vouloir utiliser les bemos en fin de journée ! Nous n’avons utilisé les bemos que sur Java.

Probolinggo – Cemoro Lawang :    2h / 49 km / 35 000 R/pers.
Cemoro Lawang – Probolinggo :    2h / 49 km / 50 000 R/pers (le bémo n’était pas remplit il a fallu payer plus cher !)
Ketapang gare routière – jetée du ferry :    20′ / pas beaucoup de km… / 13 500 R
Dans Probolinggo tous les bemo qui circulent sur des lignes régulières coutent 5000 R/p.

Bemos...

Bemos…

En avion :
De nombreux vols internes desservent les différentes iles, les prix sont assez bas (même s’ils restent bien plus cher que les combinaisons bus + ferry.) Nous l’avons utilisé une seule fois pour revenir sur Bali le plus vite possible car un délais nous était imposé pour la demande de nos visa pour l’Australie, comme le paiement était déjà fait et que les délais étaient très courts on préféré ne pas trainer…
Labuan Bajo (Flores) – Denpasar (Bali) :        55′ / 720 km / 1 170 000 R

Scooter :
Ils peuvent se louer dans beaucoup d’endroit mais sur Bali il faut avoir un permis international pour en conduire ! Compter entre 40 000 et 60 000 la journée.
Sur Pennida ils se louent 75 000 /jour, l’essence est bon marché, moins de 8 000/L en station service, compter un peu plus (parfois le double !) pour les litres qui seront achetés chez les revendeurs en bord de route

En train :
Nous n’avons pas pris le train ! Pas de trajets et d’horaires qui correspondaient à nos besoins ! Pour info : toutes les iles ne possèdent pas de voie ferrées mais il y en a une sur Java…

Il est assez facile de se déplacer dans le sens ou les moyens de transport sont très nombreux, après il est moins évident de trouver le moyen que l’on cherche si on ne veut pas payer le prix fort… Tout est toujours question de temps et de négociation (sauf pour les ferry qui ont un prix fixe affiché au guichet de vente) et il ne faut jamais regarder la distance en kilomètre pour estimer son temps de transport… De manière générale les transports en commun ne semblent pas avoir d’horaire très fixe il convient donc de s’y prendre avec de la marge et de nombreux facteurs (météo, remplissage des sièges…) peuvent venir perturber le voyage.

Gekos dans un warung sur Pennida...

Gekos dans un warung sur Pennida…

Les logements :

Sauf mention contraire les logements que nous avons utilisés sont des chambres pour deux personnes avec ventilateur, sans climatisation. Les petits déjeuners ont souvent inclus mais pas systématiquement. Sur Bali les hôtels proposent des petits déjeuners à base de tartine ou pancake mais ce n’est pas toujours le cas dans les coins moins touristiques…

Rabasta Mahayana à Kuta : (Trouvé sur booking : 4 nuits )  : 148 000 R / nuit.
Petite chambre, propre, avec salle de bain, climatisation, TV et un grand lit super confortable mais sans fenêtre ! Hôtel avec piscine, et personnel jeune et super sympa, dans ruelle calme mais compter une petite demie heure de marche avant de rallier les commerces.

Warung Jemeluk à Jemeluk : (Trouvé sur place : 3 nuit ) : 200 000 R/ nuit.
Chambre 2 personnes avec lit d’appoint, terrasse meublée, salle de bain privée et très bons petits déjeuner inclus. Hôtel avec restaurant qui donne sur la plage, transats disponibles gratuitement. Location possible de matériel de snorkeling ou scooter… Une super adresse ! plus d’info ici !

Resort Sartaya 2 à Lovina : (trouvé en arrivant : 2 nuit ) : 250 000 R / nuit.
Bungalow 2 personnes avec lit d’appoint, terrasse meublée, salle de bain privée et petits déjeuner inclus. Piscine, proche de la mer dans une rue où il n’y a que des hôtels du genre et des restaurants pour les touristes !

Paramita hôtel à Probolinggo : (trouvé sur place : 1 nuit ) : 120 000 R / nuit
Un grand hôtel vieillot dans le centre de la ville, chambre pour deux avec salle de bain à l’ancienne (lavabo et pichet, eau froide !) Pas de wifi, une seule prise électrique proche du plafond (?!) pas très propre… Petit déjeuner inclus et servit par surprise à 6h du matin, un bol de riz et un thé super sucré ! Bien pour dépanner parce qu’on arrive tard et que ce n’est pas hors de prix !

Bromo Inda à Cemoro Lawang : ( sur les conseils de Elie et Clarisse : 2 nuit) : 125 000 R/ nuit
Une petite chambre pour deux personnes dans une guest house qui comporte 3 chambres. La salle de bain est partagée mais il y a une vraie douche et de l’eau chaude ! Bien appréciable quand nous sommes en altitude, il fait 10° et que le ciel est gris ! La gérante est super gentille et elle tient un petit warung du même nom à deux pas de la chambre, on s’y régale de thé, de soupe au poulet ou de pancakes pour un prix donné. (Pas de wifi et un peu d’humidité mais l’ambiance est tellement calme et paisible que cela ne manque pas !)

Hotel de merde dont on a oublié le nom à Situbundo : (trouvé par contrainte parce qu’il n’y en avait pas d’autre dans le coin : 1 nuit) : 125 000 R/ nuit
Une petite chambre pour deux, crasseuse mais avec la climatisation. Salle de bain à l’ancienne, pas d’eau chaude, pas de wifi, personnel pas très sympa. le plus près de la gare routière de la ville !

Permai Bungalow & SPA à Ubud : ( Trouvé sur booking.com ) : 250 000 R/ nuit
Une petite bungalow pour deux avec un lit d’appoint et plein de fourmis en bonus. Salle de bain privée et terrasse meublée, petit déjeuner inclus. Piscine et espaces extérieurs agréables. A proximité de la foret des singes en plein centre de Ubud.

Warung Jemeluk à Jemeluk : (4 nuit ) : 200 000 R/ nuit.  (Voir deuxième adresse c’est la même !)
Ici on revient car le coin nous plait beaucoup, l’adresse nous a convaincu lors de la première visite, le rapport qualité / prix est le meilleur que nous avons trouvé sur tout Bali et l’équipe qui tient le lieu est adorable, on passe ici de très bons moments.

Rabasta Mahayana à Kuta : (Trouvé sur booking : 3 nuits )  : 148 000 R / nuit.
Là aussi on revient (voir première adresse proposée) parce que l’hôtel est confortable, pas très cher et bien situé près de l’aéroport ! Cette fois ci nous avons de la chance et nous sommes gratuitement surclassé dans une chambre avec fenêtre et balcon !

Toya Pakeh à Pennida : Sur l’invitation de Pascale : 4 nuit
Ici on dort dans le salon et on partage la maison de Pascale qui nous à convié à venir la rencontrer ! Merci pour tous ces bons moments !

Kalimaya à Pojà : ( Via HelpX.net : 12 nuit) : en échange de service !
Le site est en construction et c’est dans un bungalow à peine achevé que nous dormons ! Eric et Loren nous accueillent ici, leur site dédié à la plongée devrait ouvrir d’ici peu : toutes les infos sur leur projet sont ici ! et sur notre échange de service par là !

Gardena hotel à Labuan Bajo : ( Trouvé sur place grâce aux conseils de Loren : 1 nuit) : 203 000 R/ nuit
Un petit bungalow avec une salle de bain privé et une petite terrasse. Le petit déjeuner (buffet) est inclus. L’hôtel propose plusieurs gamme de chambres à des tarifs variés celle que nous avions était dans les moins chères disponibles.

24/7 B&B : ( trouvé sur booking.com : 2 nuit) : 160 000 R/ nuit
Une petite chambre avec clim pour deux super propre et confortable, les sanitaires sont partagés mais très propres aussi, une salle de sport est disponible sur place. Les petits déjeuner ultra copieux sont inclus dans le prix, l’hôtel dispose de la meilleure wifi de tout Bali et propose de nombreux services à prix corrects ! Et les gérants sont adorables.

Rabasta Mahayana à Kuta : (Trouvé sur booking : 4 nuits )  : 148 000 R / nuit.
Toujours la même adresse !

Bagus homestay à PadangBai : ( trouvé sur booking.com : 2 nuit) : 195 000 R/ nuit
Une petite chambre avec salle de bain et une petite terrasse meublée, en plein centre du village à deux pas d’une plage très sympa pour se prélasser mais pas pour se baigner avec les marées du moment. Une bonne wifi et un copieux petit déjeuner inclus.

Rabasta Mahayana à Kuta : (Trouvé sur booking : 6 nuits )  : 182 000 R / nuit.
Toujours le même établissement mais en payant une chambre un peu plus cher pour avoir fenêtre et terrasse !

Les repas :

Comme partout en Asie sont composés principalement de plats à base de riz, nouilles et poulet… Mais on trouve sur Bali dans des villes comme Ubud quasiment tout et n’importe quoi tant les restaurants veulent plaire aux touristes ! Sur Bali les prix varient beaucoup d’une région à l’autre et d’un établissement à l’autre, dans le reste de l’Indonésie moins de choix dans les plats mais beaucoup moins d’ecart dans les prix ! Pour exemple un plat dans un petit restaurant du centre d’Ubud pourra couter entre 50 000 et 100 000 R, alors que le repas fait d’une soupe de nouille et poulet, d’un œuf et d’un thé à Cemoro lawang dans un petit warung coutera à peine 10 000 R. Un repas complet dans un warung dans le centre de Sape fait de riz, de légumes au lait de coco ou curry, de soja, de poulet et de haricots coute lui aussi 10 000 R, ajouter 2000 pour une boisson !

Les Nasi (riz) goreng et Mie (nouilles) Goreng sont les plats les plus répandus et les moins chers en général, on les trouve facilement pour moins de 10 000, sauf sur Bali ou ce prix peut facilement tripler !
Dans le nord est de Bali on trouve pleins de restaurants de bord de mer qui proposent une cuisine très fraiche et des plats base de poisson (thon, barracuda…) + riz et légumes pour moins de 50 000. A l’inverse dans le sud de l’ile se trouvent toutes les chaines de fast food les plus connues, des restaurants italiens, américains… et leur prix avoisinent de peu les prix des établissement en europe. Dans le sud et dans les villes de l’ile on trouve aussi des grandes surfaces commerciales alimentaires (carrefour) qui compte tenu du nombre de touriste et d’expatriés vendent de nombreux produit d’importation comme du pain, du fromage et de la charcuterie…!

Une boisson type soda coute entre 5 000 et 15 000 au restaurant, moitié moins en supermarché. Un thé glacé (fait maison) coute entre 3 000 et 15 000 selon les établissements… Une bouteille d’eau coutera entre 10 000 et 20 000 au restaurant, moins de 10 000 au magasin !

Pour ceux qui boivent et qui fument :

Les cigarettes s’achètent dans toutes les supérettes et chez tous les petits commerçants, on y trouve des Marlboro (entre 22 000 et 25 000) ou des Lucky Strike (entre 18 000 et 21 000) ou pleins de marques locales qui sont moitiés moins chères mais qui ont la particularité d’être parfumées (ou faites à base de) clous de girofle ! (et c’est vraiment très fort et particulier !!)

Il est possible de trouver du tabac à rouler sur certain marchés il est vendu en vrac et ne coute absolument rien pour 50 000 R on pourra bien acheter plusieurs centaines de grammes… Mais lui aussi est très très fort !

Le pays est en majorité musulman donc la consommation d’alcool n’est pas très répandue… Sauf sur Bali bien sur ! Dans les supermarchés et bars de Bali on trouve tout type d’alcool et même des cocktail au même prix qu’en France !
Dans le reste du pays qui connait moins de tourisme et dont la majeur partie des habitants sont musulmans on ne trouve que de la bière, de la Bintang, la marque du coin ! Compter entre 30 000 et 40 000 pour une bouteille de 65cl !
Sur Sumbawa la vente d’alcool est interdite et dans toute la ville de Sape il n’y a qu’un seul vendeur de bière qui l’importe illégalement sur l’ile !
Le seul alcool que l’on trouve un peu partout est l’Arak, lui est très bon marché, souvent fabriqué « maison », mais très fort et peu gourmand, c’est un alcool de palme de cocotier !

Loisirs et visites :

– Sortie en bateau pour faire du snorkeling sur l’épave de Lipah Beach à Bali = 100 000 /pers
– 30 minutes de massage à Jemeluk (Bali) =  30 000 R / pers
– Sortie en bateau pour aller à la pèche à Bali = 60 000 R/pers
Location de 2 scooter + 1 chauffeur pour une journée de visite à Bali = 175 000 R/3
– Dégustation de café de Bali dans une plantation = 25 000 R
– 2h de bateau pour aller voir les dauphins + un trajet jusqu’à Mejengan Island (bus + bateau) + droit d’entrée dans la réserve pour aller faire 2h de snorkelling + 1 pique nique + Retour en bemo sur Gilimanuk = 1 450 000 pour 3 personnes
– Droit d’entrée sur la cascade de Lovina = 10 000 R/ pers + 2000/scooter
– Entrée au temple de Bedugul = 30 000 R/p
– Entrée aux source chaudes près de Lovina = 30 000 R /p
– Entrée à la foret des singes à Ubud = 40 000 R/p
– Entrée à Elephant Cave à Ubud = 15 000 R /p
Soin du visage de 1h00 à Ubud = 60 000
– Location 4 jours de scooter à Pennida = 300 000 R
– Entrée au Pura Goa Giri Putri (Temple dans une grotte) sur Pennida = 20 000 R /p
– Essence et achat d’hameçons pour pécher avec Ogan = 50 000 R
– Essence pour les motos et scooter qui nous étaient prêtés à Poja = 80 000 R
Location de 2 transats à PadangBai = 50 000 R pour la journée !
Massage de 30 à PadangBai (Bali) = 40 000 R

A la pêche avec Ogan !

A la pêche avec Ogan !

Achat de trucs utiles :

– 1 carte sim + crédit internet 3G = 80 000 R (Le crédit se rajoute au besoin compter 130 000 pour avoir 5 giga d’internet !)
– Cadeaux pour les neveux et la famille = 660 000 R
– Un adaptateur prise = 25 000 R
– 1 débardeur pour Ben = 40 000 R
– 1 robe = 50 000 R
– Crème après moustique = 60 000 R
– 4 petits cadenas = 55 000 R
– 2 shorts = 60 000 R
– Un autre adaptateur et une multi prise = 50 000 (précédents encore oubliés dans un hôtel !)
– 2 paire de claquettes Fipper en hévéa = 215 000 R
– 2 paire de basket New Balance = 1 398 900 R

– 10 carte postale = 40 000 R + 10 timbres = 100 000 R

Services divers :

Lavage du linge 4 fois = 202 000 R  dans différentes villes sur Bali et à Cemoro Lawang, compter entre 10 000 et 20 000 R pour un kg.

 

Notre budget en Indonesie pour 2 mois à deux :

Total 1480 € pour deux personnes se découpant grossièrement comme suit :

Frais bancaires : 9,57 €
Logements :  380,4  €  ( 42 nuit pour 5 820 383 R )
Transports longue distance et bus de ville : 269,9 € (4 129 350 R)
Petits transports (location de scooter / taxis et Uber !) : 67,9 €
Loisirs : 140,1 € (2 143 334 R)

Achat utiles : et services divers : 184,9 € (2 828 250 R)
Achat et envois de cartes postales : 9,1 € (140 000 MR )

Imprévus inévitables : 218 € (Un trajet en avion pour être à l’heure à un rendez vous médical + 2 consultations avec radio des poumons imposées par le gouvernement Australien pour le validation des PVT !)

Les 200 € restant correspondent grossièrement aux postes suivants :
– Repas et boissons fraiches (beaucoup de boissons fraiches) et bouteilles d’eau
– Produits consommables tels que savon, dentifrice…
– Les dépenses liées à l’alcool, et aux cigarettes !

Deux mois sur place et pas mal d’activités et de déplacements qui viennent faire grimper un peu notre budget pour ce pays où séjourner ne coute en réalité pas vraiment cher ! Bali présente vraiment beaucoup de possibilité de divertissement payant, les tentations sont grandes… En revanche de tous les pays traversés jusque là c’est ici que le quotidien (nourriture, boissons, hygiène…) coute le moins cher !

L’Indonésie fut le pays des imprévus qui ont modifié notre parcours, des découvertes surprenantes, des rencontres agréables…

Ce fut aussi une sorte d’étape dans notre parcours puisque nous y fêtions les 7 mois de voyages et nous préparions à changer de continent. Loin d’être lassés du voyage nous avons quand même eu l’envie de passer quelques jours à ne plus faire grand chose, faire une pause dans les visites et les transports, pendre le temps de glaner sur internet les informations utiles à notre arrivée en Australie et c’est ainsi que nous avons passé pas mal de temps dans l’hôtel de Kuta profitant du confort moderne pour mieux se préparer à repartir !

Le bromo et le Batok vu depuis Cemoro Lawang.

Le bromo et le Batok vu depuis Cemoro Lawang.

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>