BILAN GÉNÉRAL
En bref :

Arrivé par Mumbai et repartis par Kolkata nous avons traversé 9 états, nous sommes arrêtés dans 6 d’entre eux… Empruntant autant de bus, trains, taxi et rickshaw que nécessaire pour passer dans les 16 hébergements où nous avons dormis 56 nuits. Au final ce sont 6210 km en environ 140 heures (dont 6 nuits (2 en bus et 4 en trains)) de transport pour réaliser 12 étapes différentes !

Arrivée le 10/12/15 à 01h30, départ le 09/02/16 à 20h40 (Direction la Birmanie !) En Inde 2 mois que avons choisi de ne pas prolonger alors que notre visa nous autorisait à y rester 6 mois… A cela plusieurs raisons :
– D’abord nous avons l’occasion de croiser un couple d’amis (Laumar en voyage !) en Birmanie et de faire quelques jours de voyage avec eux entre le 10 et le 20 Février… Nous quittons donc l’Inde dans le but de rejoindre leur route sur les chemins Birmans.
– Ensuite après avoir passé presque deux mois en Inde du nord il faut avouer qu’on a très envie de voir autre chose… On était bien tenté d’aller faire un tour dans le sud (c’est ce qui était prévu pour le début du voyage mais que nous du avons modifier pour cause d’inondation dans le Tamil Nadu) mais après avoir traversé le pays d’ouest en est, on a plus assez de courage pour le refaire du nord vers le sud… Aussi notre point de départ vers la Birmanie est la ville de Calcutta au nord-est, donc finir par le sud nous obligerait à revenir sur nos pas et donc multiplier les heures, en nombreuses journées de transport…

C’est le deuxième pays le plus peuplé de notre planète et cela se ressent de manière très considérable dans de nombreux endroits, tant par la foule omniprésente, que par la culture très spécifique des gens du cru qui est en de nombreux points aux antipodes de la notre. Le rapport avec les Indiens n’est pas toujours facile, nous découvrons ici une culture et un état d’esprit imprégné par le système des castes, ou chaque être humain n’est pas l’égal de l’autre et pour nous ce n’est pas toujours évident…!

L’Inde est un pays gigantesque, et les temps de transport pour aller d’un état à l’autre sont interminables… Aussi comme nous avons choisi (question de budget) de ne pas prendre de vol internes nous avons sélectionné les endroits à visiter. Le pays est également très touristique, comptant aussi de nombreux touristes indiens, et dans de nombreuses places les prix s’envolent… Le ratio entre la question du transport et celle du tourisme nous à convaincu de faire l’impasse sur certains lieux dits incontournables, comme le Taj Mahal !

Pour nous ce pays est empli de paradoxes, et nous sommes allés de surprises en surprises, parfois bonnes, parfois moins… Ce qui est sur c’est que jusqu’au dernier moment, même quand nous pensions avoir tout vu, toujours quelques chose de plus improbable encore se produisait ! Aussi de manière générale nous restons très entre deux, nous avons adoré les paysages, les scènes de vies, l’architecture, la culture de l’art pictural, les découvertes des temples et des lieux sacrés… Mais nous sommes encore incapable, tant le rapport aux à l’Homme est peu évident, de dire si nous avons réellement adoré au point de vouloir y retourner… Ce dont nous sommes certains c’est que nous ne reviendrons pas dans le Rajasthan, où nous avons déjà passé un mois, peut-être le sud du pays ou l’extrême nord mériteraient d’être vus car ils sont parait il très différents des régions que nous avons traversé.

2

Les ruines et la rivière sur le site de Hampi

De toutes les places que nous avons visité celles qui nous ont le plus plu et que l’on recommande vivement à ceux qui veulent voyager dans cet incroyable pays sont : Hampi et Varanasi sans aucun doute, ensuite les grandes métropoles que sont Mumbai et Kolkata méritent d’être parcourus au moins une fois tellement elles sont impressionnantes et vivantes, et deux places au Rajasthan Udaipur et Pushkar qui sont deux petites villes pleines de charmes…

les bords du Gange à Varanasi

les bords du Gange à Varanasi

Les Indiens / Les personnes rencontrées :

Probablement la question la plus épineuse, celle du rapport d’humain à humain… Nous en avons déjà pas mal parlé ici, alors pour essayer de ne pas se répéter nous résumerons simplement comme suit : En deux mois de voyage nous pouvons compter sur les doigts d’une main le nombre de personnes avec qui nous avons eu un très bon contact et de réels échanges qui n’étaient pas intéressés… Ces belles rencontre ont eu lieu en des endroits parfois inattendus comme dans le train ou sur les bords du Gange, mais aussi dans certaines guest house, nous en gardons un super souvenir !
Du reste, pour beaucoup de personnes dans ce pays nous ne sommes que des touristes, donc perçus comme riches et bons à arnaquer… Pour une autre bonne partie nous avons le sentiment d’éveiller une sorte de mépris que nous avons du mal à expliquer…
Les personnes travaillant dans les hôtels et restaurants sont elles assez avenantes, même si elles sont souvent plus enclines à communiquer avec monsieur qu’avec madame…

Croisés dans les rues...

Croisés dans les rues…

Même si le rapport est rude il est assez facile d’évoluer dans ce pays car beaucoup de personnes parlent l’anglais donc aucun problème pour obtenir les informations utiles, dans les gares ferroviaires, routières, à la poste…  Dans les villes les plus touristiques beaucoup d’informations sont écrites en anglais, noms des établissements, des trains… Le plus important c’est de ne pas perdre patience quand tous vont vous dire d’attendre ou de revenir, sans vous expliquer pourquoi !

Itinéraire…

Arrivée à Mumbai (aéroport international Chhatrapati-Shivaji)

3 jours à Mumbai (Maharashtra) : Une première journée pour se remettre de notre vol et arrivée nocturne, puis deux jours pour visiter la ville : Le quartier de Dongris où nous avons notre hôtel puis les quartiers plus touristiques de Colaba et Malabar hill, faire un tour dans …. bazar. Prendre beaucoup de taxis… Et trouver des billets de train direction Goa.

8 jours à Arambol (Goa) : Profiter de la plage et des bords de l’océan Indien, découvrir l’ambiance très à la cool de ce coin d’Inde qui n’a rien de traditionnel, faire du scooter, manger du poisson, bronzer… Presque des vacances !

1 nuits à Margao (Goa) : Juste une étape pour rejoindre Hampi !

3 jours à Hampi (Karnataka) : Visiter les temples et les ruines autour du petit village d’Hampi, Observer l’éléphant du temple, les bords de la rivière, les singes par dizaines, se promener, photographier, dessiner…

5 jours à Udaipur (Rajasthan) : Pour rejoindre Maud et sa famille, visiter le palais du maharadja, se promener au bord du lac, admirer la vue depuis les nombreux toits terrasse, déambuler dans les ruelles de cette petite ville…

3 jours à Mont Abu (Rajasthan) : Là c’est une petite erreur, l’endroit ne nous plait pas beaucoup, à part la visite du temple Jain de Dilwara peu de choses à faire dans ce coin !

3 jours à Jodhpur (Rajasthan) : La ville bleue, visiter le fort de Meranghart, errer dans le bazar et la vielle ville…

12 jour à Bikaner (Rajasthan) : En échange de services auprès d’Ashok Bishnoi, une expérience ! Réalisation d’un film, de photos, visite dans le désert, dans le temple des rats, rencontre avec les artisans qui fabriquent et travaillent le Khadi !

1 semaine à Pushkar (Rajasthan) : Petite ville sainte, où on observe les pèlerins hindous sur les bords du lac, promenades, visite de plusieurs temples…

6 jours à Varanasi (Uttar Pradesh) : Admirer les bords du Gange, observer les crémations et toutes le cérémonies qui y sont associées, faire de la barque sur le fleuve, se promener dans la ville. Manger un des meilleurs tandoori du voyage !

3 jours à Calcutta (Bengal occidental) : Marcher des kilomètres dans cette grande ville, le long des allées commerçantes, passer sur le pont de Howrah, déambuler dans le marché aux fleurs… Et même manger du bœuf (la première fois depuis deux mois !)

 

INFO PRATIQUES :
Argent :  

– 1 euro = 70 roupies Indiennes (plus ou moins)
– Change et retraits :
Retraits très faciles (avec Visa comme Mastercard ! nous en avons effectué plusieurs dans différentes villes sans aucun problème) Cependant attention car les retraits sont plafonnés à 10000 Roupies, ce qui oblige à les multiplier et ne permet pas d’optimiser les frais bancaires…
Change à l’aéroport à l’arrivée, et en ville dans toutes les grandes banques (Par contre il faut être vigilant à conserver au moins un document officiel d’un bureau de change, sinon il sera impossible de réchanger des Roupies en une autre devise à la sortie ! Les devises Indiennes ne sortent pas du pays et ne seront donc pas échangées hors du territoir !)
– Faire attention :
Être bon en calcul mental peut s’avérer très utile car il est nous est arrivé très fréquemment que des erreurs se glissent dans les additions… Toujours recompter la monnaie que l’on vous rend car là encore il nous est fréquemment arrivé de devoir demander ce qui manquait… En général les personnes concernées refont le calcul ou rendent sans problème en reconnaissant l’erreur, alors on ne saura jamais si cette manie est intentionnelle ou non mais il nous est arrivé de très (trop)nombreuses fois de constater ces erreurs de calcul et d’avoir à réclamer notre du !
L’argent se présente en billets de 1000, 500, 100, 20 et 10, et en pièce de 10, 5, 2 et 1… Il est très fréquent que les commerçants ou les taxis n’aient pas de monnaie, il faut donc penser à conserver au maximum les petites coupures pour pouvoir faire l’appoint si besoin !

Les transports

Les moyens de transports ne manquent pas, il y en a pour tous les prix du plus luxueux au plus archaïque… Quand on a du temps et pas peur de l’inconfort il est possible de parcourir des miliers de kilomêtre pour vraiment pas cher !
Quelques exemples : (Les prix sont pour une seule personne !)

En bus
Arambol – Panaji :      bus petite distance 1h40 / 45 km / 20 roupies
Panaji – Margao :     bus direct 45 minutes / 35 km / 40 roupies
Hosapete – Huballi :     bus semi sleeper 4h / 162 km / Vendu par une agence beaucoup trop cher ! (1425 roupies…)
Ahmedabad – Udaipur :     Bus sleeper 7h30 / 347 km / 450 roupies
Udaipur – Abu road :     Bus semi deluxe 3h / 153 km / 180 roupies
Abu Road – Jodhpur :     Bus semi delux 6h / 258 km / 285 roupies
Jodhpur – Jaisalmer :     Bus ordinaire 7h / 294 km / 255 roupies
Jaisalmer – Bikaner :     Express bus 8h / 330 km / 295 roupies
Bikaner – Pushkar :     Sleeper bus : 7h30 / 254 km / 250 roupies
Pushkar – Ajmer :      bus petite distance tout pourri / 50 minutes/ 16 km / 12 roupiesLes bus en mauvais état sont plus que nombreux... Dans d'autres c'est un numéro d'aide pour les femmes qui est moins rassurant !

Les bus en mauvais état sont plus que nombreux… Dans d’autres c’est un numéro d’aide pour les femmes qui est moins rassurant !

Il existe différents types de bus :
Des bus du gouvernement qui sont souvent vieux et très sales, sans clim et parfois sans portes ou sans fenêtres… Ces bus gouvernementaux se divisent en plusieurs catégories, les express, les deluxes, les semis deluxes, les ordinaires et encore quelques autres, mais tous ne circulent pas partout donc il n’est pas vraiment possible de choisir celui que l’on souhaiterai utiliser… Aussi pour en avoir testé plusieurs nous n’avons pas vraiment compris à quelles différences tenaient leurs dénominations ! Ce sont les bus les moins chers et ils circulent tous d’une gare routière du gouvernement à l’autre il sont donc faciles à trouver !
D’autres bus de compagnies privées offrent un poil plus de confort pour des prix un peu plus élevés mais toujours abordables, avec notamment des bus sleeper qui permettent de faire le voyage allongé sur une couchette, de nuit ou de jour !
Même pour de long trajets, les bus ne sont pas équipés de toilettes mais ils s’arrêtent dans de nombreuses gares routières où il est possible de se soulager et aussi de se ravitailler !
De manière générale et quelque soit le bus il vaut mieux réserver sa place pour être certain d’en avoir une assise, tout le long du trajet les chauffeurs ramassent autant de clients que possible n’hésitant pas à les entasser dans l’allée centrale du véhicule, l’idéal est donc de partir du début de la ligne !
Enfin les horaires sont assez aléatoires, les départs comme les arrivées peuvent se faire avec du retard comme avec de l’avance…! Improbable mais oui tout peu arriver : Nous avons vu un bus sur un départ de ligne partir avec plus de 30 minutes d’avance sur l’horaire écrit sur notre ticket… Donc mieux vaut prévoir large et ne pas arriver à la dernière minutes au départ, de la même manière ne pas prévoir de correspondances trop proche d’une heure d’arrivée !
Les billets peuvent se réserver directement à la gare routière, s’acheter directement dans le bus (toujours le cas pour les petits trajets) ou dans de petites agence de voyages qui peuvent ne pas prendre de commission ou en prendre de très conséquente (vérifier avant d’acheter !)

En train :
Mumbai – Thivim :      13h en Sleeper class / 700 km / 500 Roupies
Margao – Hosapete :      7h en Sleeper class /352 km / 300 Roupies
Huballi – Ahmedabad :      25h30 en Sleeper class / 1193 km / 510 Roupies
Ajmer – Varanasi :     24h en sleeper class / 1103 km / 643 roupies
Varanasi – Kolkata :     14 h en 2AC /760 km /1520 roupies.

Départ en soirée, sur le quia 18 de la gare Mumbai CST

Départ en soirée, sur le quia 18 de la gare Mumbai CST

Le train est de manière générale plus compliqué à réserver que le bus ! La raison principale est que le train est le moyen de transport le moins onéreux et le plus utilisé dans le pays. N’oublions pas que les Indiens sont très nombreux… Les trains sont en général complet plusieurs mois avant leur départ ! Aussi il existe différents quota (seniors, femmes, étudiants… et bien d’autres!) dont un pour les touristes où nous sommes forcément inclus, ce qui veut dire que même s’il reste des place dans le train mais que le quota touriste est rempli il sera impossible de prendre un ticket sur un autre quota… Il existe même des listes d’attente il faut donc être vigilant à l’obtention du ticket que celui là est vraiment confirmé et qu’il ne s’agit pas d’une place en attente !
Enfin un quota nommé Taktal est bien pratique pour les voyageurs peu organisés que nous sommes ! Il s’agit d’un pourcentage de billets, valable dans tous les trains, qui n’est mis en vente que 24h avant le départ du train, ce qui permet d’obtenir à la dernière minutes des places dans des trains qui semblaient complet. Mais attention ces billets partent très vites il faut donc impérativement être à les acheter dès le début de la mise en vente !
Les billets de trains peuvent s’acheter en gare, dans certaines villes comme Mumbai ou Varanasi il y a un guichet spécial pour les étranger… Dans les autres il faut apprendre à jouer des coudes et avoir réussi à se renseigner sur quel est le train souhaité avant d’arriver en gare ! Ils peuvent également s’acheter dans de petites agences de voyages, en général pour 200 roupies mais il faut absolument penser à demander quels sont les frais pris par les agents car il peuvent parfois faire tripler le prix initial ! Enfin il est également possible de les acheter à la poste pour seulement 15 roupies de frais !

Il existe de nombreuses classes dans un même train dont les prix varient de 1 à 10 voir plus… Le confort qui va avec également ! La plupart des wagons sont composés de couchettes convertibles en sièges la journée.
1AC, 2AC et 3AC sont les classes les plus élevées, avec l’air conditionnés et le plus de confort. Il n’y a que 2 ou 4 couchettes par compartiments, les wagons ne sont donc pas surpeuplés, tout y semble plus calme et plus propre !
La sleeper class est la moins chère des classes couchettes, il y a 8 lits par compartiment mais toujours plus de personnes dans chaque compartiment que de numéro de sièges ! Un des mystère de l’Inde que nous avons du mal à comprendre… Mais d’où viennent tous ces gens et comment se fait il que le contrôleur ne leur dise rien quand il passe ?!
Le Chair car est un wagon fait simplement de sièges non convertibles qui semble toujours surpeuplé où les voyageurs sont entassés les uns sur les autres, nous n’avons pas testé !
Plus d’info pratique sur les trains ici  !

En voiture : (ici les prix sont pour la course et non par personne!)

C’est plus confortable, c’est plus rapide, l’horaire est plus modulable… mais c’est plus cher !!
Aeroport  Mumbai – Quartier Dongri :     45 minutes, moins de 15km / 1300 roupies (là on s’est bien planté dans le choix du taxi ! tarif avec un prépaid normal environ 400 roupies !)
Thivim – Mapussa :     20 minutes / 5 km / 300 roupies
Mapussa – Arambol :     1h / 30 km / 600 roupies
Abu road – Mont Abu :     1h / 25 km /500 roupies (à l’aller et idem au retour !)
Gare Howrah – Quartier Sudder street (Kolkata) :     25 minutes / 7 km / 120 roupies
Quartier  sudder street – aeroport Kolkata :     1h / environ 15 km / 350 roupies

Prépaid taxi à Goa - Veilles ambassador pour les taxi de Kolkata !

Prépaid taxi à Goa – Veilles ambassador pour les taxi de Kolkata !

Taxi : Dans certaines grandes villes comme Mumbai ou Calcutta les taxis sont dotés de compteur, il faut insister pour que les chauffeurs les utilisent sinon ils tentent de vous faire payer 20 fois le prix normal… Il faut aussi être prêt à refuser de monter avec ceux qui ne veulent pas utiliser leur compteur… (A Mumbai par exemple compter 25 roupies pour monter dans le taxi + 20 à 25 roupies par kilomètres.)
Prépaid taxi : se trouvent dans les gares et les aéroport des grandes villes, la course ne se règle pas au chauffeur et ne se négocie pas, les prix sont affichés au bureau des prépaid taxi, là ou se règlent les courses… Un système bien pratique qui  limite les arnaques à condition de veiller à trouver le comptoir des compagnies régulées par le gouvernement et à ne pas se laisser avoir par les comptoirs des compagnies privées ! (Ce qui fut notre cas lors de notre arrivée de nuit à Mumbai où nous avons choisi le mauvais comptoir et payé naïvement 1300 roupies une course qui en valait 400 grand maximum !)
(La voiture avec chauffeur est une solution que nous n’avons pas utilisée… C’est probablement l’option la plus confortable et rapide pour se déplacer mais aussi une des plus onéreuse !
La voiture de location nous parait une option des plus dangereuse tant la conduite des indiens est anarchique et incertaines (contre sens dans les rues, les ronds points… non respect des voies de circulations… Utilisation abusive de klaxon… Abondance de véhicules qui forcent le passage tous en même temps… Présence de vache au milieux des routes qu’il est interdit de toucher, même par accident…!) nous n’avons pas testé et ne pouvons que sincèrement le déconseiller !)

Rickshaw:
De nombreux rickshaw se trouvent dans toutes les villes du pays, ils connaissent les horaires des bus et des trains et attendent de jour comme de nuit les arrivées des voyageurs à la sortie des gares… Par contre là c’est beaucoup plus difficile de savoir vraiment quel est le prix du kilomètre qui semble varier d’un endroit à l’autre. Nous avons constaté que le prix doit toujours être divisé par deux ou par trois pour obtenir quelque chose qui ressemble au prix normal de la course et non au prix touriste ! L’idéal est d’être renseigné par quelqu’un du coin sur le bon prix à payer avant pour la course que l’on souhaite faire et de ne pas monter tant que le chauffeur n’accepte pas ce prix, mais ce n’est pas toujours facile dans la pratique !

Gare de Hosapete – Hampi : 30 minutes / 13 km / 200 IR à l’aller et 300 IR au retour !
Bikaner – Deshnok : 1 heure / 30 km / 750 IR aller + retour (partagé avec d’autres voyageurs)
Gare routière – gare train Margao : 25 minutes / quelques kilomètres / 120 IR

Rickshaw par centaine devant la gare d'Ahmedabad !

Rickshaw par centaine devant la gare d’Ahmedabad !

Nous avons pas mal utilisé les services des chauffeurs de Rickshaw pour faire les trajets des gares aux logements… à chaque fois entre 100 et 200 IR la course ! (Comptons une moyenne de 150 IR pour environ 11 courses différentes = 1650 IR)

Il y a toujours au moins une personne dans chaque gare (bus ou train) qui parle un peu en anglais il est donc assez aisé de trouver le bon billet ou véhicule… Parfois il vaut mieux demander à plusieurs personnes pour être certain et croiser les différentes réponses, mais en général nous n’avons jamais eu de gros soucis de ce coté là ! Et même les chauffeurs de taxi qui ne parlent pas anglais arrivent toujours à se débrouiller avec une adresse écrite sur un bout de papier…

Les logements :

La plus part des guest houses et hôtels où nous avons été, ont été trouvées sur Booking.com, généralement une nuit de réservée au départ prolongée d’une ou plusieurs nuits sur place (histoire de pouvoir négocier les prix si l’hôtel semble vide, ou de pouvoir s’en aller si cela ne nous plait pas !) Nous réservions le plus souvent lorsque nos arrivées se faisaient en fin de journée pour éviter de tourner de nuit sacs sur le dos dans des villes inconnues. En cas d’arrivée plus tôt dans la journée nous allions directement d’hôtel en hôtel pour en trouver un qui nous plaise et corresponde à notre budget !

(tous les prix donnés sont pour des chambres pour deux personnes ! Une chambre est dite propre quand les lits ou les toilettes ne sont pas tachés, que la poubelle est vidée, que le sol est à peu près balayé et qu’il n’y a pas de rongeur ou d’insecte genre cafard qui trainent dedans ! Nous sommes en Inde et la question de la propreté dans les hôtels ou guest à petit budget ne doit pas être prioritaire ! )
A savoir les propriétaires des guest houses et hôtels doivent enregistrer en ligne sur un site du gouvernement tous les voyageurs qu’ils reçoivent, et photocopier leurs passeports et visas (il faut également fournir son adresse dans son pays de résidence, la ville d’où on arrive celle où on se rend ensuite, le moyen de transport utilisé, le nom de la ville et la date de délivrance du passeport, et quelques autres infos… parfois jusqu’au nom et prénom de nos parents…!) Certains établissements ne sont pas connectés à ce site et ne peuvent donc pas accueillir de touristes étrangers !

HôtelNew India à Mumbaï (via hotels.com: 2 nuits reservées + 1 prolongée )  : 950 IR/ nuit. Mis à part les rats à la réception de l’hôtel  l’établissement est propre ! La chambre au 4eme étage est petite mais dispose d’une fenêtre et d’un ventilateur, les sanitaires sont partagés et la wifi marche bien ! Le personnel est sympa. L’hôtel se trouve dans le quartier très musulmans de Dongri ! Un quartier plein de vie, présentant tout ce que l’on peut imaginer de plus cliché sur le pays, les animaux dans les rues, beaucoup de monde partout, de la crasse… Mais de très bon restaurants vraiment peu cher, et peu (pas) de touristes…!

Hype Guest House à Arambol Beach (Trouvée en suivant un indien rencontré dans le train: 8 nuits) : 500 IR/ nuit. Une petite chambre avec ventilateur, salle de bain et balcon, literie très dure et pas très propre… Dans un tout petit bâtiment à deux minutes de la plage, l’endroit est très sympa, aussi nous arrivons hors saison donc c’est très calme.

Hôtelgreen View à Margao (trouvé sur place en cherchant: 1 nuits ) : 850 IR / nuit. La chambre est pas terrible mais dispose d’une salle de bain privée, avec ventilateur au plafond. La wifi est hors service le jour ou nous y sommes… On ne recommande pas vraiment cette place mais c’est la moins chère que nous ayons trouvé après avoir tourné un peu au hasard pendant deux heures sous une forte chaleur !

Balancing Rock guest house à Hampi (trouvée sur place : 2 nuits )  : 600 IR/ nuit. La cambre est propre avec salle de bain privée, et dispose en plus du ventilateur d’une moustiquaire (la seule chambre avec moustiquaire que nous ayons eu dans ce pays !) Une guest house sympa avec un espace commun très confortable ou la wifi est disponible et fonctionne assez bien.
[Balancing Rock : Hampi 583 239, Karnatka, India. +91 9449024486 / happykishu@gmail.com ]

Pushkar palace à Udaipur (trouvé sur place : 1 nuit ) 500 IR/nuit. La chambre est en rez de chaussée très sombre et très froide, pas d’eau chaude dans la salle de bain… Les couvertures les plus crasseuse du voyage ! Obligé d’attendre en soirée le retour du patron pour avoir le code de la wifi… Nous ne restons qu’une nuit le temps de trouver mieux à coté !

Kunwar Haveli à Udaipur : (Nous rejoignons Maud qui a réservé ici ! 4 nuits ) 700 IR/ nuit + Thé offert le matin  (au départ annoncé à 1400 mais bien négocié !) Guest house tenue par une famille super gentille. La chambre est propre et dispose d’une salle de bain privée et d’un ventilateur mais les nuits sont fraiches ici. Un toit terrasse est accessible et domine le quartier. La wifi fonctionne bien.
[ Kunwar Haveli, 120 Bhattiyani Chohatta, near Mahalaxmi temple, Udaipur. +91 2942425445 : kunwarhaveli@gmail.com / www.kunwarhaveli.com]

Hotel Sunset Inn à Mont Abu (trouvé sur place : 1 nuit) 2200 IR/nuit (prix de départ à 3500 mais négocié au maximum) Là on est hors budget… L’hôtel est luxueux et énorme pas du tout ce que nous cherchons habituellement mais là on a pas eu le choix tout le reste était complet ou encore plus cher ! A ce prix là c’est super propre on dort dans un lit king size, la chambre à une salle de bain avec baignoire et sèche cheveux, les seuls draps dans lesquels nous nous sommes endormis confortablement (D’ailleurs un des seul lit avec draps que l’on ait eu !) Pas la peine de donner l’adresse car Mont Abu compte des hôtels de ce standing par centaine… A ce prix nous ne restons qu’une nuit en attendant qu’un chambre se libère dans l’établissement suivant !

Shri Ganesh hotel à Mont Abu (Trouvé sur place : 2 nuits ) 800 IR/ nuit. La chambre est petite mais dispose d’une salle de bain privée, la wifi fonctionne de manière aléatoire… C’est l’adresse la moins chère de tout le village !

Bob Hotel à Jodhpur (Via booking.com : 3 nuits) 350 IR/nuit. Une petite chambre bien entretenu avec une salle de bain privée avec eau chaude, accessible via un petit balcon. Une wifi qui fonctionne super bien et le personnel est très sympa. Une très bonne adresse dans le bazar, proche de la vielle ville, avec un super rapport qualité prix !
[Bob hotel : near to Khunj Bihari Temple, Katla Bazar, Jodhpur.]

Hotel Temple View à jaisalmer (via Booking.com : 4 nuits) 250 IR/nuit. La chambre la moins chère que nous ayons eu. La chambre est correcte avec salle de bain privée et eau chaude le matin seulement, la wifi fonctionne assez bien et l’emplacement de l’hôtel dans le fort est idéal. En revanche le restaurant est ignoble (nourriture infâme et vaisselle grasse et qui ne semble pas lavée) et le personnel très insistant pour vendre d’autres de ses services comme des tours dans le désert… Quand les gérants ont compris que nous n’étions pas intéressé par ces autres prestations et que nous ne prenions même plus un thé le matin dans leur restaurant ils sont devenus moins sympathique ! L’adresse reste intéressante pour le prix de la chambre et la localisation de l’hôtel. [pas d’adresse exacte à laisser mais le fort est tout petit et l’hôtel facile à trouver !]

Guest House dont nous ne connaissons pas le nom à Bikaner (Fournie par notre hôte Helpx : 12 nuits) : Gratuit avec la pensions complètement végétarienne incluse. Une guest house où ne séjourne aucun touriste (d’ailleurs pour cette période nous n’avons pas été enregistré sur le site du gouvernement !) Le confort ici était plus que sommaire, chambre partagée avec d’autres membres de Helpx, salle de bains partagée eau chaude à faire chauffer dans un sceau, aliments identique à tous les repas ! Pour résumer un séjour loin des sentiers touristiques, dans un hébergement qui ne reçoit que des indiens même pas en vacances mais qui vivent ici pour leurs travail ou leurs études (plus d’info à ce sujet ont déjà été donnée ici !)

Pushkar Paradise à Pushkar (via Booking.com : 6 nuits) : 340 IR/nuit. Une super adresse, la chambre avec salle de bain privée la plus propre que nous ayons eu ! La chambre est bien meublée et dispose également d’un petit coin cuisine, sans moyen de cuisson mais avec un point d’eau. L’équipe est très sympa, nous sommes arrivés de nuit et la chambre que nous avions réservé sur le net avait été donné à quelqu’un d’autre on nous à donc proposé de dormir quelques heures gratuitement sur un matelas derrière le bureau à l’entrée (avec deux autres voyageuses et l’employé de la réception!) en attendant qu’un chambre se libère… L’hôtel est très bien placé dans la vielle ville de Pushkar, dans le marché, tout proche du lac et la wifi fonctionne bien !
[Hotel Pushkar Paradise : near PNB bank, Ram Ghat, Main market, Pushkar. +91 9414666624. hotelpushkarparadise@gmail.com / www.hotelpushkarparadise.com ]

Maa VAishno Guest house à Varanasi (via booking.com : 1 nuit) 315 IR/ nuit. Bien pour une arrivée en soiré si on ne veut pas avoir à chercher de chambre sur le coup… Mais à éviter autrement : Chambre au troisième étage à coté de la cuisine = beaucoup de bruits et d’odeurs qui passent au travers d’une porte qui ferme mal… Eau chaude et wifi annoncé à la réception n’existe pas. Draps taché de sang des précédents occupants !

Sri Sai Kripa guest house à Varanasi (trouvé sur place après avoir fuit l’adresse précédente mais pas beaucoup mieux  !) 500 IR/nuit. Wifi et eau chaude annoncé à la réception n’existent pas ! La chambre est propre mais la nourriture du restaurant est chère et pas du tout savoureuse…

Sandhya Guest house à Varanasi (en cherchant sur place on finit par trouver un coin vraiment sympa ! 4 nuits) 450 IR/nuit. Une chambre avec salle de bain privée et de l’eau brulante à volonté ! Un petit balcon qui donne sur la rue et une wifi qui fonctionne assez bien ! Le personnel est très sympa, le toit terrasse est confortablement aménagé et la restaurant propose une carte variée, de bon plats et pas hors de prix !
[Sandhya Guest house, Shivala, Varanasi 221 001 / pas beaucoup plus d’info sur les contacts mais en demandant un peu dans les rues et au chauffeur de rickshaw l’établissement sera facile à trouver !]

Sonali Guest house à Kolkata (trouvée sur place : 2 nuits) 850 IR/nuit. Rapport qualité prix vraiment pas terrible… Une chambre sans fenêtre au troisième étage, une salle de bain crasseuse et sans eau chaude… Personnel qui ne parle pas vraiment anglais mais réclame des bakchich à longueur de journée pour tout et n’importe quoi… Dans le quartier de sudder street, où il doit être facile de trouver mieux au même prix… (Nous on était fatigué et chargés et on avait que deux jours pour visiter la ville alors on à stoppé les recherches à la 4eme chambre vue.)

Les repas :

La cuisine indienne bien que principalement végétarienne est assez variée… Par contre ne pas s’attendre à trouver des nan fromages tels que ceux que l’on peut manger dans les restau indiens en France !
La fourchette de prix est très variées et la qualité d’un même plat très variable d’un établissement à l’autre. Disons qu’il est facile de bien manger pour 500 roupies à deux en comptant aussi deux boissons dans les petits restaurants dans les coins un peu touristiques. Que ce prix peut diminuer de moitié en cherchant les établissement ou il n’y à pas de touristes.. Et qu’on peut manger à deux pour 100 à 150 roupies en achetant de la nourriture dans la rue ou en achetant des fruits et des légumes sur les marchés.

Vendeur de légumes à Pushkar.

Vendeur de légumes à Pushkar.

En évitant les restaurant avec de jolies terrasses bien décorées, des nappes blanches sur les tables ou la vue imprenable sur le palais on trouve facilement des poulets tandooris entiers pour moins de 400 roupies, le plat de légumes + riz peut se faire pour 150 roupies, le nan tourne autour des 20 à 30 roupies et le chapati (sorte de pain indien mais bien moins savoureux que le nan) entre 6 et 20 roupies ! Pour manger bon et pas trop cher privilégier les plats indien et éviter les cartes proposant des plats chinois, des pizzas, ou de la nourriture italienne !

Dans certains coin comme à Pushkar il est impossible de trouver à manger de la viande… A Bikaner cela n’était pas évident non plus ! Dans d’autres comme à Kolkata certains restaurant servent même du bœuf… La viande la plus consommée en Inde reste le poulet et sur les côtes il sera facile de trouver des plats à base de poissons !

Quelques plats que l’on trouve un peu partout dans le pays :
Le thali : est un assortiment de plusieurs préparation à base de légumes servit avec du riz et des chapatis, parfois aussi accompagné de yaourt nature et de papad (une sorte de pain/chips très croustillant. C’est plutôt un plat végétarien mais à Goa on le trouve aussi servit avec du poisson grillé… Dans certains endroits (là ou mangent les gens du coin) il est servit à volonté ! Nous avons mangé de très bon Thali pour 80 à 100 roupies… et de très mauvais pour presque 300…
Le dal : est une préparation à base de lentille, mi soupe mi purée, souvent très relevée ! / Palak paner : ce sont des épinard (palak) avec des cubes d’un fromage local (paner) sans aucun gout avec une texture proche d’une feta industrielle… / Aloo ou alu gobi : sont des choux fleur ou des pommes de terre cuits dans une sauce à base de tomate. tous ces plats végétariens sont bien à accompagner avec du riz et coutent en général entre 50 et 100 roupies !
Pakoda : veut dire beignet, on en trouve aux légumes, à l’oignon, parfois au fromage… en général entre 60 et 100 roupies l’assiette mais là encore de qualités très variables !
La parotha fourrée : est une sorte de pain un peu semblable au nan, souvent plus grasse, qui peut être fourrée au légumes et/ou au fromage. Compter 100 roupies pour celles qui sont bien garnies !

10

Oignons pakoda – Crudités en salade – jus de citron menthe – Spécial Thali du mango’s à Hampi !

Cette liste est bien sur non exclusive simplement donnée à titre d’exemple, choisi parmi les plats que nous avons le plus consommé ! Mais il en existe des centaines d’autres ! Les préparations sont en général assez épicés sauf dans les coins touristique ou les restaurateurs se sont adaptés au gouts de leur client proposant ainsi de choisir entre un peu, moyennement ou beaucoup pimenté !

Si vous passez par là allez manger :
A Hampi, au Mango’s : la nourriture y est délicieuse, tester le spécial mango thali pour 110 roupies, super copieux un des meilleurs qu’on ait mangé ! Ou les parothas fourrées pour moins de 100 roupies, accompagnée d’une petite crème fromagère un vrai régal également…
A pushkar il faut trouver un vendeur ambulant qui ne fait que des parothas fourrées, pour 100 roupies vous choisissez les ingrédients de la garniture à base d’oignons, de fromage, de tomate ou de légumes, la parotha est énorme et servie avec un green chutney (sauce verte au citron et à la coriandre) un chili rouge bien piquant et un yaourt. Le tout est super copieux et terriblement bon !
A varanasi vous pouvez manger un poulet tandori très bon et pas cher du tout chez Uncle’s kitchen, du coté de Shivala ghat… Les autres plats de la cartes sont eux aussi très correct en terme de rapport qualité prix… Nous avons testé les œufs curry et différents plats de légumes on s’est régalé à chaque fois !

La devanture de Uncle's Kitchen à Varansi - L'équipe qui nous a servi du bœuf à Calcutta, devant la salle de restaurant, la cuisine est dans la rue !

La devanture de Uncle’s Kitchen à Varansi – L’équipe qui nous a servi du bœuf à Calcutta, devant la salle de restaurant, la cuisine est dans la rue !

Nous avons mangé un peu de tout et dans tous types de restaurants sans jamais tomber malades… Nous faisions attention à bien laver (à l’eau en bouteille) les fruits et légumes achetés au marché (et ainsi nous ne nous sommes pas privés de crudités !) et à nous laver voir désinfecter les mains avant de passer à table ! Notre repas le moins cher à fait moins de 100 roupies pour deux, acheté dans la rue, et le plus couteux à dépassé les 1000 roupies, sur une magnifique terrasse avec vue sur le lac de Udaipur ! Pour limiter les frais liés au repas nous avons investi dans une bouilloire de voyage qui nous permet de prendre nos petits déjeuner dans nos chambre pour bien moins cher que ce qu’il nous coute au café ou restaurant !

Loisirs et visites :

Nos principaux loisir sont composés de promenades, dans les villes, les marchés, les temples, au bord des lacs et des rivières… Nous observons la vie des autochtones depuis les terrasses des cafés, passons du temps à photographier et dessiner ce que nous voyons… Autant de loisir et de divertissement qui ne nous coute rien ! Le séjour chez Ashok à Bikaner via l’échange de service nous à permis d’aller dans le désert, dans des villages à la rencontre d’artisans et de nomades pour rien du tout, plein de belle expérience qui ne diminuent pas notre budget mais doivent se comptabiliser dans nos loisirs et découvertes !

Visite du fort de Jodhpur - En barque sur le Gange à Varanassi...

Visite du fort de Jodhpur – En barque sur le Gange à Varanassi…

– Location d’un scooter à Arambol pendant 5 jours (200 IR/jour) : 1000 IR
– Traversée de la rivière à Hampi pour se promener sur l’autre rive : 20 IR / Aller et retour / pers.
– Visite du city palace à Udaipur : 100 IR / pers (avec une réduction étudiante)  + 250 IR pour l’appareil photo
– Droit d’entrée à Mont Abu : 10 IR/pers
– Visite du fort de Jodhpur : 400 IR/pers (avec une réduction étudiante)  + 100 IR pour l’appareil photo
– Prise de photo dans le temple des rats de Deshnok : 50 IR
– Balade en barque sur le Gange : 100 IR
– Impression de photos : 330 IR
– Journée dans le désert avec Ashok : 100 IR /pers (pour l’achat de la nourriture)

Achat de trucs utiles et/ou souvenir:

1 pantalon léger : 300 IR
1 bob : 180 IR
1 autre bob : 50 IR
1 débardeur : 50 IR
1 autre débardeur : 100 IR
2 chales (pour les soirées fraiches dans le nord !) : 400 IR
2 foulards : 750 IR
Des chaussettes : 50 IR

Dans le marché principal de Pushkar.

Dans le marché principal de Pushkar.

1 bouilloire de voyage : 200 IR
1 pot en inox (pour utiliser la bouilloire !) : 100 IR
2 assiettes en plastique : 80 IR
du thé : 200 IR
des épices et du sel : 200 IR
des stylos et de la colle : 100 IR
3 carnets : 160 IR
3 boite pour transporter les épices et le thé : 50 IR

Bracelets et boucles d’oreilles : 190 IR
Pigments naturel pour peinture à l’eau : 300 IR

Envois de 3 colis par la poste :  1888 IR
10 Cartes postale + timbres : 200 IR
Cadeaux de noël envoyés à la famille : 2980 IR

Services divers :

Lavage du linge à la laverie du coin (à 4 reprise à Udaipur, Jaisalmer, Pushkar et Varanasi) : 1405 IR
Une coupe de cheuveux bien loupée à Varanasi : 100 IR
Réparation d’une paire de sandales en cuir à Kolkata : 250 IR

Annoncé dans notre hôtel à Varanassi - Coupe de cheveux dans rue !

Annoncé dans notre hôtel à Varanassi – Coupe de cheveux dans rue, une mauvaise idée !

Notre budget en Inde pour deux mois à deux :

Total 1837,45 € pour deux personnes se découpant grossièrement comme suit :

Frais banquaires : 80,73 € (Là ça pique un peu… On cherche à créer un compte avec une banque en ligne au plus vite !!!)
Logements : 324,5 €  (56 nuit pour 22705 IR)
Transports longue distance : 278,5 € (19485 IR)
Loisirs : 44,5 € (3090 IR)

Volé dans le bus : 114,30 € (8000 IR ! Une leçon pour apprendre à être moins confiant !!)

Achat utiles et de souvenirs : 49,5 € (3460 IR)
Services divers : 25,10 € (1755 IR)
Achat et envois de cadeaux et cartes postales : 72,4 € (5068 IR)

Les 848 € restant sont difficile à répartir, ils correspondent grossièrement aux postes suivant :
– Repas et boissons fraiches (environ 600 €)
– Bouteille d’eau (entre 20 et 40 roupies par litre selon les endroits. Donc bien 1€/jour : à deux = 60€ )
– Papier toilette en moyenne 40 roupies le rouleau (rarement fournis dans les logements ! ici c’est une denrée rare et couteuse ! on a bien du y laisser 30 € au minimum !)
– Les petits trajets en rickshaw ou en taxi que nous n’avons pas comptabilisés (peut être 100€)
– Les dépenses liées à l’alcool et aux cigarettes (Environ 30 € pour acheter des bouteilles pour boire un apéro de temps en temps, peut être autant pour l’achat de cigarettes et biddies…)
– Les donations dans les temples ou l’entrée est gratuite, ce qu’on à laissé dans la rue pour les arnaques qu’on a pas réussi à bien éviter au début du séjour (vrais et faux mendiants, faux religieux, nettoyeur d’oreilles…ect) Là on préfère ne pas compter parce que ça pourrait vite être énervant !

Un budget global qui aurait pu être allégé de bien 170 à 250 € en évitant de se faire voler dans le bus, en évitant deux belles arnaques, une par une agence de voyage à Hampi et l’autre par le premier taxi pris à Mumbai, qui nous ont vendu leur service à des prix déraisonnables ! Et enfin en évitant le passage par Mont Abu et en trouvant une place en sleeper et non en 2AC pour notre dernier voyage en train…

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>