BILAN GÉNÉRAL

En bref : Arrivé par Shenzhen et partis par Shanghai en ferry après deux mois sur place, nous avons parcourus tout le pays, du sud au nord et à l’ouest puis de l’ouest à l’est effectuant plus de 12 500 km, en passant de nombreuses heures (environ 165 h) de transport en bus, mini bus, voitures, trains et avion ! Nous avons passé 56 nuits sur le territoire (dont 4 en train) et fait étape dans 17 endroits différents.

Arrivés le 26/10/18 à pieds via la frontière terrestre depuis Hong Kong nous sommes contraints par notre visa autorisant deux séjours de 1 mois sur le territoire à sortir au bout de 30 jours, Nous passons donc la frontière à Hekou pour rejoindre le Vietnam le 24/06/18. avant de revenir en Chine par la frontière via Pingxiang le 08/07/18 pour un deuxième round ! Ce passage en Chine fut assez éprouvant, c’est le pays par lequel nous reprenons vraiment notre voyage après un an et demi d’arrêt en Australie, et on s’emballe un peu, parcourant sans compter et sans s’arrêter les milliers de km qui séparent une destination de la suivante… Un premier mois à la découverte de l’intérieur du pays, des campagnes et des coins reculés, puis un second à arpenter les grandes villes de la cotes est et à se confronter à la foule nous amène a découvrir un pays gigantesque et riches de contrastes. Des campagnes très calme aux villes survoltées, des paysans dans les zones rurales à la foule de touristes dans les coins renommés, les contrastes sont partout : dans les infrastructures, dans l’architecture, dans les paysages, dans la gastronomie (qui nous pousse sans cesse du génial au pas terrible !) dans les gens, les comportements… Voyager en Chine n’est pas difficile mais ce n’est pas toujours évident non plus ; les surprises sont multiples, bonnes et moins bonnes, le rapport à l’autre est souvent biaisé par le fait d’une communication orale qui ne se fait pas vraiment, les informations ne sont pas toujours évidentes à trouver faute encore une fois de ne pas maitriser la langue… Alors parfois on s’aventure dans un coin qui n’a pas grand chose à montrer, on se demande comment on est arrivé là (?!) et puis on repart de plus belle dans une autre direction, inventant sur le coup un plan B quand le A tombe à l’eau, et prévoyant parfois un plan C juste au cas ou… préférant se dire qu’on goutte un peu à l’aventure de ne pas savoir vraiment ce qui va arriver  !

Lac au centre de Guilin... Qu'il fait bon retrouver un peu de calme et d'espace après deux semaines à Hong Kong !

Lac au centre de Guilin… Qu’il fait bon retrouver un peu de calme et d’espace après deux semaines à Hong Kong !

S’il fallait conclure maintenant : La Chine est un pays fou… Plein de démesure et de surprises qui apporte son lot de ravissements mais aussi de questionnements. C’est l’ancien et l’ultra moderne qui s’affrontent et se mêlent constamment, un pays d’une culture riche de plus de 5000 années et où tout semble vouloir se standardiser sur des normes mondiales, les starbucks et macdo ont envahi les « faux » vieux quartiers… C’est la pays de l’ultra surveillance et de la censure mais où des milliard de personnes toujours branchées sur smartphone… C’est assez dur à décrire mais tout cela semble paradoxalement chaotique et (selon des règles qui parfois nous échappent) organisé en même temps !

Pour ceux que cela tente : Le visa n’est pas des plus facile à obtenir mais c’est largement faisable (toutes les infos pour notre cas ici) Nous avons obtenu deux fois un mois depuis Hong Kong, pour 76,5€.

PLUS DE DETAILS : Les gens, l’itinéraire, les activités, les adresses, le budget….!
Les Chinois / Les personnes rencontrées

Il y aurait beaucoup à dire sur les chinois en général, sans pour autant pouvoir généraliser vraiment… La population est pleine de contraste elle aussi, des gens très souriants, d’autres très curieux, certains très indifférents, quelques un tout à fait froid et désagréable… Entre ceux qui viennent vous trouver pour essayer de parler quelques mots d’anglais et ceux qui frôlent la crise d’hystérie assis à coté de vous dans le métro il y a un monde ! On à déjà un peu écrit sur les gens rencontré (ici) tentant d’expliquer à quoi ressemble les possibles communications et d’imager un peu ce que donnent les conversations via traducteurs… Pour ne pas tout redire on rajoutera juste que les chinois (même si c’est un lieu communs !) sont nombreux, vraiment très nombreux ! Alors avant de vouloir entrer en contact avec l’individu il faut être prêt à rencontrer la foule, la foule qui nous épate et nous amuse, certain jours, nous décourage certains autres, toujours nous entraine et parfois même nous engloutit jusqu’à nous faire nous demander comment on est arrivé là (?!) avant de nous recracher dans un endroit qui n’était pas celui de notre destination initiale…

S’il est difficile de vraiment rencontrer des gens sur place compte tenu de notre incapacité à parler chinois et de notre périple qui nous aura fait beaucoup bouger, nous aurons eu tout le loisir d’observer (et d’être observé mais c’est une autre histoire !) les autochtones et nous en arrivons à quelques conclusions plutôt amusantes qui rendent tout son charme à cette population :

-Les chinois sont plutôt décontractés : Ils s’habillent comme bon leur semble et n’hésitent pas à revêtir leur plus beau pyjama pour aller se promener en ville. Se parent d’ornements improbables et perchent en haut de leur tête des oreille de lapin, des corne de rennes, ou même de petits moulins à vent… Ne craignent ni le chaud ni le ridicule et sont prêts à tout pour se protéger du soleil même si cela inclut de porter (sous un parapluie) pantalon, veste à manche longue,  gants, masque, chapeau et les plus grosses lunettes de soleil possible par 40 degrés !

Portraits volés de gens aux accoutrements peu probables...

Portraits volés de gens aux accoutrements peu probables…

-Les chinois sont assez bruyants : Ils parlent en général très fort quelque soit l’endroit où ils se trouvent… Et souvent ils crieront plutôt que de se déplacer pour parler à leur collègue ou enfant qui peut se trouver dans un autre rayon du magasin, à l’autre bout du wagon ou du jardin …

-Les chinois habitent la ville comme bon leur semble : (et ça c’est génial !) Entre ceux qui sortent leur fauteuils pour faire la sieste sur le trottoir et ceux qui y installent table et chaises pour diner dehors, ou ceux qui étendent leur linge entre deux pylônes électriques et ceux qui jouent aux cartes ou aux dominos à même le sol, la rue est habitée en Chine comme nulle part ailleurs, cela nous semble le reflet d’une liberté, certes relative, mais qui donne à certain coin des grande ville des allures de petites bourgades, ce qui rend les promenades bien agréables !

Dans la rue comme à la maison...

Dans la rue comme à la maison…

Itinéraire…

Arrivée Shenzen : (depuis le poste frontière de Lo Wu à Hong Kong ) Juste une nuit parce qu’on arrive trop tard pour prendre le train pour Guilin !

5 jours à Guilin : Pour profiter du calme d’une petite ville, grimper le Diecai Hill, visiter le centre, les lacs et jardins… Manger au night market, aller jusqu’à Yangshuo faire du vélo et admirer la campagne et les bords de la rivière Li !

2 jours à Dazhaï : Pour se promener dans les rizières en terrasse, boire du vin de riz et manger du bambou rice…

1 nuit à Guilin : Parce qu’on ne trouve pas de transport pour aller directement à l’étape suivante !

2  jours à Fenghuang : Pour visiter la magnifique vieille ville, tester les spécialité locale (manger du serpent !) déguster du thé… [A NOTER : L’accès à la vieille ville est payant 150 Yuans/pers mais en arrivant après 20h (prendre un hôtel dans le vieux centre) on évite le check point payant !]

La vieille ville de fenghuang.

La vieille ville de fenghuang.

2 jours à Zhangjiajie : Pour randonner en haut de la montagne Tianmen et descendre les 999 marches depuis le sommet !

3 jours à Xian : Aller voir l’armée des soldats de terre cuite, visiter la vieille ville et gouter au spécialité locale dans Muslim street…

2 jours à Zhangye : Visiter le temple bouddhiste de Horse shoe, se promener dans le canyon de Bing Ou et admirer une fin d’après midi et le coucher du soleil sur les montagnes arc en ciel de Danxia

1 nuit à Pengfeng : Parce qu’on voulait aller voir le parc naturel de Jiuzhaigou… Mais le parc était en accès limité du au tremblement de terre de l’an passé, impossible pour nous d’y entrer donc on fera demi tour après s’être fait une nuit de train, une journée de bus et deux heures de voiture pour rien !

4 jours à Chengdu : Pour passer voir les pandas, se promener sur le square Tianfu et boire du thé dans people’s parc !

4 jours à Kunming : Visiter la vielle ville et se promener au bord du Emerald lake et dans le parc autour, observer les lotus en fleurs… Regarder tomber la pluie depuis le toit terrasse de l’hôtel et profiter d’un peu de fraicheur !

 [Sortie obligatoire du territoire / (poste frontière Hekou / Lao Cai ) Passage au Vietnam / Deux semaines ]

1 nuit à Nanning : En arrivant du Vietnam (poste frontière de Lang Son / Pingxiang) il est trop tard pour attraper le train pour Guangzhou (Canton)

3 jours à Guangzhou : Pour visiter benoit et Marine, faire la fête, découvrir leur vie d’expatriés en Chine, se remettre d’une folle soirée, chercher en vain un train pour Pekin…

3 jours à Pekin : Traverser la place Tienanmen, errer dans les vieux hutongs non restaurés, passer dans le parc du temple du ciel… Découvrir les expos et galerie du 798 art district… Observer un ciel d’un blanc laiteux du matin au soir… Anticiper et acheter nos billets pour Shanghai ! Manger du canard laqué !

2 jours à Huanghuacheng : Pour aller voir la grande muraille… Et on se contentera de la voir de loin car le temps est trop pluvieux et tous les accès au site sont fermés… C’est la déception !

2 jours à Pekin : Affronter la foule pour visiter la cité interdite, retourner au 798 art district qui est bien plus agréable en terme de visite !

5 jours à Shanghai : Se promener dans people’s parc, affronter la foule un samedi soir su Nanjing road, observer Pudong depuis le Bund… Vister le musée d’art contemporain de la ville, le marché aux insectes et aux oiseaux, la vieille ville… Faire refaire des lunettes de vue, acheter un appareil photo argentique et du matériel pour développer … Acheter nos billets de bateau pour le Japon.

7 jours à Suzhou : Admirer la vieille ville et les canaux, se promener sur shangtang road et Pingjiang street, visiter le musée de la soie et celui d’art contemporain… Abandonner l’idée de visiter le musée de Suzhou quand on voit la file d’attente interminable à l’entrée… Se confronter aux touristes chinois qui envahissent les jardins dès l’ouverture et ne visiter que le jardin de l’humble administrateur… Revoir Julie Sun rencontrée 8 ans plus tôt ! Chercher à survivre à la météo qui alterne chaleur étouffante avec soleil de plombs et pluies diluviennes, le mois d’aout c’est vraiment pas le meilleur moment pour visiter Suzhou !

3 jours à Shanghai : Déambuler au milieu des buildings de Pudong, retourner sur le Bund, faire un tour au fake market, retourner chercher du matériel photo… Se préparer à quitter la Chine et à embarquer pour deux jours de voyage en mer vers le Japon !

INFO PRATIQUES :

Argent :
– 1 euro = 7,45 Yuans (plus ou moins)
Paiements et retraits :
Retraits faciles un peu partout, sans jamais rencontrer aucun problème, (avec mastercard).  Les paiements par carte sont quasiment impossible, seules les cartes chinoises sont acceptées dans la très grande majorité des endroits y compris les gares, les hôtels et les restaurants… (Seules quelques grandes enseignes internationales comme McDonald ou H&M acceptent les visa et mastercard !) Par contre il est possible de payer avec smartphone absolument tout (mais encore faut il avoir un porte monnaie WePay ou Alipay, l’application qui va avec et une connexion internet sur le téléphone !) c’est le moyen le plus utilisé par les chinois dans tous les cas de figures : du billet de train à la course en taxi, d’une addition au restaurant à un petit achat sur un stand dans la rue, d’un objet dans n’importe quel magasin à la pièce qu’on donnerait à un artiste de rue, ici tout est payé à coup de smartphone et de flash-code… La carte bleu est bien inutile et le cash semblerait presque obsolète…

Les transports

Les moyens de transports sont très nombreux, variés, plutôt confortable, pas toujours très ponctuels et financièrement abordables en général, mais les distances sont longues, très longues…
Tous les prix donnés sont pour deux personnes, sauf le taxi ou le prix est pour la course !

En Taxi :
Nous avons beaucoup utilisé les taxis dans les villes car ils sont assez bon marché compter entre 5 et 10 Yuans pour la prise en charge et les trois premiers km, puis entre 1 et 2,5 Yuans par km supplémentaire, les prix varient selon les villes et ont tendance à être bien moins cher dans les petites villes. La plus part des taxis ont un compteur mais il faut parfois insister un peu pour que le chauffeur le mette en marche. dans le cas des taxis sans compteur ou pour de plus longue distance le prix se négocie avant d’embarquer…

Environ 15 km dans Shanghai / avec compteur / 15 minutes / 27 Yuans (trajet gare – centre ville)
Environ 35 km dans Beijing / avec compteur / 40 minutes / 112 Yuans (trajet centre ville – aéroport via autoroute)
Environ 40 km dans Guangzhou / avec compteur / 30 minutes / 130 Yuans (trajet centre ville – aéroport via autoroute)
Huanghuacheng – Pekin (80km) / sans compteur / 1h30 / 200 Yuans
Pengfeng – Chengdu (430km) / Sans compteur / 7h30 / 300 Yuans (150 par personne dans un taxi partagé !)
Pengfeng – Jiuzhaigou (45 km) / sans compteur / 1h / 80 Yuans (40 par personne dans un taxi partagé)

En train :
Il existe beaucoup d’options différentes pour ce qui est des trains, du très confortable au pas confortable du tout et du très rapide au très lent… Les trains sont nombreux à partir et arriver chaque jour en tous coins du pays mais ils sont aussi très très utilisés et souvent remplis, aussi en période de vacance chinoise ou pour faire de longue distance mieux vaut anticiper l’achat des billets de quelques jours avant le départ autant que possible pour ne pas se retrouver à devoir faire 25 h de voyage sur une banquette dure ou être obligé de partir en avion car il n’y aurait plus aucun train disponible !

L’option la plus avantageuse pour les longues distance est de voyager en Hard sleep (couchette dure). Comme son nom ne l’indique pas la couchette est relativement confortable, les wagons sont propres et les lits comprennent drap, couette et oreillers, la couchette du bas est la plus confortable car elle permet d’être assis alors que celle du milieu et du haut ne laissent pas assez de hauteur pour s’y tenir assis sans avoir à pencher la tête. Chaque wagon dispose d’un robinet d’eau chaude pour se faire du thé ou des nouilles et il y a des zones fumeurs entre les wagons.

Vue depuis nos couchettes (hard sleep / slow train) du train Xian - Zhangye

Vue depuis nos couchettes (hard sleep / slow train) du train Xian – Zhangye

Les soft sleep (couchettes moelleuses) coutent en général deux fois le prix de la Hard, nous n’avons pas testé !

Les places assises sont soit en Hard seat (siège dur) banquettes assez inconfortables (vraiment dures et sans possibilité d’incliner le dossier qui est très raide) de deux ou trois personnes en face à face, vraiment pas cher, très bien pour des petits trajets de quelques heures, on a pas osé tester pour une nuit complète ! Ou en première ou seconde classe, siège individuels plus moelleux avec dossiers inclinables…

Il existe aussi des standing tickets (place debout) pour les plus courageux, les budgets les plus serré ou ceux qui n’ont vraiment pas d’autres options ! Là on a pas testé du tout !

Toutes les options ne sont pas disponible sur tous les trains, les prix de toutes ces places varient encore du simple au double en fonction de si elles sont prise dans un fast train (train rapide, l’équivalent de nos TGV, mais plus rapide quand même !) ou dans un slow train (train lent) le dernier offrant toujours les prix les moins couteux !

Pour réserver le mieux est de se rendre en gare avec le numéro du train et la demande écrite sur le traducteur du téléphone. Pour choisir et trouver le bon train il est possible d’utiliser des sites comme https://www.china-diy-travel.com/en/ ou https://www.chinahighlights.com/china-trains/ ce sont des agence de voyage en lignes qui renseignent avec précision les horaires et disponibilités de chaque train; par contre réserver par leur biais semble un peu compliqué et ils prennent une commission au passage !

A SAVOIR : Pour acheter un billet ainsi que pour passer les contrôle sécurité à l’entrée des gares il faut présenter son passeport ! Les contrôle sécurité ont lieu avant chaque entrée en gare et avec scan des bagages (il est théoriquement interdit de voyager avec couteau, cutter ou ciseaux, mais bien caché au milieu d’un gros sac ça passe !)

Shenzhen – Guilin : 3h / 607km /430 Yuan / 2nd classe – fast train.
Jishou  – Zhangjiajie :  2h / 213km / 35 Yuan / hard seat – slow train .
Zhangjiajie– Xian :  15h / 1039 km / 490 Yuan / hard sleep – slow train.
Xian – Zhangye :  16h  / 1180 km / 526 Yuan / hard sleep – slow train.
Zhangye – Guangyuan : 14h / 1500 km / 495 Yuan / hard sleep – slow train
Chengdu – Kunming :  18h / 1100 km / 477 Yuan / hard sleep – slow train
Kunming – Hekou :  6h30 / 415km / 110 Yuan / hard seat – slow train
Naning – Guangzhou :  3h20 / 578 km / 338 Yuan / 2nd classe – fast train
Beijing – Shanghai :  11h50 /1226 km / 610 Yuan / hard sleep – slow train
Shanghai – Suzhou : 1h30 / 110 km / 29 Yuan / Hard seat – slow train.

 

En bus :
Se déplacer en bus est parfois la seule option, l’état des bus et leur niveau de confort est assez aléatoire mais en général ils sont climatisé et relativement propre, ils sont en revanche assez lent et l’état des routes qu’ils desservent est parfois accidenté ce qui peut ralentir la course. Autour des grandes villes comme à Beijing les bus de ville desservent des destinations à plusieurs dizaines de km. Les bus sont très bon marchés et les billets s’achètent facilement dans les gares routières ou par le biais des hôtels et auberges.

Guilin – Dazhaï :  3h / 103 km /100 Yuans / Minibus reservé via l’hotel à Guilin pour l’aller et dans une boutique à Dazhaï pour le retour.
Guilin – Fenghuang :     6h / 400 km / 320 Yuans / Au départ de la gare routière de Guilin.
Fenghuang – Jishou :     1h / 44 km / 50 Yuans /Au départ de la gare routière de Fenghuang .
Guangyuan – Pengfeng :    6h / 297 km / 212 Yuans / Au départ de la gare routière de Guangyuan près de la gare trains.
Hanoï – Nanning :  10h / 372 km / 1 340 000 VND / Bus VIP incluant le passage frontière (réservé depuis Hanoï)
Beijing – Huairou :     1h /  64 km / 24 Yuans /Au départ de la gare routière de Beijing .
Huairou – Huanghuacheng :     1h / 40 km / 18 Yuans /Au départ de la sortie de la gare routière de Huairou .

En  métro dans les grandes villes :
Les grandes villes comme Shanghai, Beijing ou Guangzhou ont un réseau de métro bien développé, tout ou presque y est traduit en anglais et il est très facile de s’y repérer. Le prix des tickets dépend de la distance parcourue, généralement entre 1 et 4 yuans par trajet.

Dans les villes plus petite comme Suzhou ou Xian le réseau de métro est moins étendu mais tout de même présent et facile d’utilisation.

Toujours les tickets (qui sont parfois des jetons !) s’achètent dans des distributeurs automatiques traduits en anglais, et sont récupérés par une machine en fin de parcours !

Dans un bus bondé de Pékin...

Dans un bus bondé de Pékin…

En avion :

Une fois n’est pas coutume et nous n’avions vraiment pas d’autre option… Pour repartir de Guangzhou et rallier Beijing à l’autre bout du pays nous avions planifié un voyage de plus de 25h en train mais impossible de trouver le moindre train avec deux places disponible pour la longueur du trajet… Ni en payant plus cher pour une couchette moelleuse ou un billet en première, ni en payant moins cher et en se résignant à se casser le dos sur une banquette en hard seat, tout, absolument tout était complet ! Nous avons donc pris un vol à la dernière minute, les vols internes peuvent être très abordables en prix quand on anticipe, dans notre cas nous avons payé le prix fort !

Guangzhou – Beijing : 3h / 2210 km / 2480 Yuans !

 

Les logements :

Nous avons toujours pris des chambres privées dans des hôtels ou des auberges de jeunesse, la qualité et les prix varient beaucoup, vraiment beaucoup, d’un endroit à l’autre sans logique apparente, mais nous avons (presque) toujours essayé de prendre ce qu’on trouvait de moins cher ! Quasiment toutes les auberges et tous les hôtels en Chine mettent à disposition une bouilloire, souvent en chambre avec du thé et du café, sinon sur le pallier.

Hotel Sotel à Shenzhen : (Trouvé sur place : 1 nuit )  : 338 Yuans / nuit. (Pas vraiment pas cher celui là mais ce qu’on à trouvé de plus abordable à proximité de la gare où on s’est retrouvé bloqué en fin de journée !) Chambre double super luxe avec salle de bain privée et petit déjeuner.

International Hotel à Guilin : (Trouvé sur place : 2 nuits ) : 330 Yuans / nuit. (Pas vraiment donné non plus mais après avoir tourné une heure avec les sacs sur le dos pour trouver la chambre pas cher qu’on avait réservé dans une auberge introuvable on a finit par se rabattre sur le premier hôtel qu’on a vu !) Chambre double avec coin salon et grande baie vitrée donnant sur la rue et la rivière, salle de bain privée.

Ease Hostel à Guilin : (trouvé sur booking : 4 nuits ) : 88 Yuans / nuit. Chambre double avec salle de bain mais sans fenêtre, bien située, auberge confortable avec tous services nécessaire et personnel sympa !

Yaojia Hotel à Dazhai : ( sur booking : 2 nuit) : 72 Yuans / nuit. Petite chambre double dans pension traditionnelle, très rustique, vue sur les rizières et salle de bain, endroit très calme !

Sunshine Hostel à fenghuang : ( sur booking : 2 nuit) : 68 Yuans / nuit. Chambre double avec salle de bain, personnel vraiment sympa, qui nous surclasse gratuitement dans une chambre plus grande car l’hôtel est vide !

Lin Jian Ting Yu à Zhangjiajie : (sur booking : 2 nuits ) :67,5 Yuans / nuit. Chambre triple (pour le prix de la double !) avec salle de bain partagée. Petite auberge propre mais vieille, en centre ville, à proximité d’un parc.

Le très impressionnant téléphérique de la montagne Tianmen à Zhangjiajie

Le très impressionnant téléphérique de la montagne Tianmen à Zhangjiajie

Haojia Appartment à Xian : (Trouvé sur booking : 3 nuits )  : 79,5 Yuans / nuit. Grande chambre double et salle de bain privée en centre ville. Très propre et confortable dans un immeuble qui ne paye pas de mine.

Hotel Qicaidanxia à Zhangye : (Trouvé sur booking : 2 nuits )  : 81 Yuans / nuit. Chambre double avec salle de bain privée. Auberge qui ressemble un peu à un squat, lit très très dur mais propre. Personnel très sympa qui envoi un taxi pour nous récupérer à la gare (gratuit) l’hôtel est en dehors de la ville mais le centre est accessible en quelques minutes de taxi. L’auberge propose des tours et visites et nous à mis en contact avec un chauffeur pour une journée d’excursion dans les alentours.

Hello Chengdu Youth hostel à Changdu : (Trouvé sur booking : 4 nuits )  : 107 Yuans / nuit. Chambre double avec salle de bain. Très propre, bien situé proche magasins et centre ville. Jardin et bar au rez de chaussée. Bon rapport qualité prix

Hello Kunming Glad Inn à Kunming : (Trouvé sur booking : 4 nuits )  : 110 Yuans / nuit. Chambre double assez grande mais pas très propre, petite salle de bain privée. Toit terrasse agréable et bien aménagé, proche gare et magasins.

Meet you Hostel à Nanning : (Trouvé sur place : 1 nuit )  : 86 Yuans / nuit. Chambre double avec lit superposés et salle de bain privée. Entre gare routière et gare train, bien pour une seule nuit quand rien n’était prévu !

Chez Benoit et Marine à Guangzhou : (3 nuits) Merci à tous les deux pour l’accueil et a parenthèse francophone ça nous à fait du bien et vraiment plaisir !

Pai Hotel à Beijing : (Trouvé sur booking : 3 nuits )  : 280 Yuans / nuit. Chambre double très confortable avec salle de bain, ensemble très propre mais très mal insonorisé… Un peu loin de tout (premier métro à 2 km) mais restaurant en bas de l’hôtel. Le meilleur rapport prix / éloignement du centre !

Great Wall Water Derunju : (Trouvé sur booking : 2 nuits )  : 161 Yuans / nuit. Chambre double avec salle de bain dans bâtiment un peu vieillot mais très propre. petit déjeuner gargantuesque pour 20 yuans / personne. Pension familiale et personnel super gentil. A deux pas de l’entrée de la muraille ce qui aurait du être parfait si la pluie avait bien voulu stopper un moment !

Sanlitun hostel à Pékin : (Trouvé sur booking : 2 nuits )  : 243 Yuans / nuit. (Parce qu’on voulait se rapprocher du centre et des transports mais ce fut un mauvais calcul !) Auberge usine vraiment pourrie : Chambre double super salle, salle de bain partagée pas très propre non plus, pas d’accès à une bouilloire ou a une machine à laver, tous les services sont payants et hors de prix : la réception réclame 100 yuans pour appeler un taxi… Adresse à éviter !

Old west gate hostel à Shanghai : (Trouvé sur booking : 8 nuits )  : 240 Yuans / nuit. (dont deux nuits rajouté sur place pour 200 Yuans/ nuit) Chambre double avec salle de bain privée, propre et confortable. Bien situé proche 3 lignes de métro et proche de la vieille ville ainsi que de nombreux commerces et restaurants. Personnel sympa et serviable !

Mingya hostel à Suzhou : (Trouvé sur booking : 7 nuits )  : 114 Yuans / nuit. Chambre double avec salle de bain confortable et très lumineuse. En plein centre ville juste à coté de chouettes petits restaurants et proche du métro.

 

Les repas :

La gastronomie chinoise est variée, surprenante, parfois très bonne, parfois indescriptible… Il est possible de manger du serpent, du hérisson, de la tortue, de grosses grenouilles… A défaut de pouvoir gouter à du chien nous avons testé le serpent ! (Compter 150 Yuans pour un petit serpent, tué devant vous et cuisiné sur place, servi dans un plat en sauce bien relevé accompagné de riz blanc.) Toutes les parties de tous les animaux peuvent être cuisinées il est donc facile de retrouver dans son plat une patte de poulet ou une tête de canard ou bien d’autres parties non identifiables ! Il est facile de manger pour très peu cher : dans les tout petits établissement on trouve de délicieuse soupes de nouilles pour 15 à 20 Yuans, dans les petits restaurants de dumpling (raviolis chinois qui peuvent être frits ou vapeur) il est facile également de manger pour moins de 20 Yuans. De manière générale tous les plats à base de nouilles, de riz et de dumpling sont très abordables ! Pour des prix similaires il est possible de trouver bien des stand de nourriture de rue proposant des buns (sorte de brioche salée, fourrée, cuite à la vapeur) des hamburger chinois (souvent avec de la viande de porc bien grasse dans un pain un peu sec !) des brochettes de tout et n’importe quoi, des genres de crêpes fourrées au poulet ou à la saucisse (…) et autres en cas peu cher à manger sur le pouce.

Canard laqué / boeuf aux oignons et bamboo rice / soupe de nouilles artisanales / serpent sauce piquante / Dumpling, brochettes de boeuf et champignons

Canard laqué / boeuf aux oignons et bamboo rice / soupe de nouilles artisanales / serpent sauce piquante / Dumpling, brochettes de boeuf et champignons

La cuisine varie beaucoup d’un endroit à l’autre de ce grand pays, dans lez rizière près de Guilin on trouve toute sorte de confection à base de riz : Du riz cuisiné avec viande et légume au restaurant (entre 20 et 50 Yuans le plat), au bamboo rice (riz cuit au barbecue dans un tube de bambou, délicieux ! 10 à 20 Yuans) à l’alcool de riz artisanal (20 Yuans la bouteille de 50 cl, d’une apparence légèrement laiteuse et avec des grains de riz qui flottent à la surface du liquide ce breuvage à l’allure peu ragoutante est étonnamment bon, légèrement pétillant et un peu sucré, laisse imaginer un « cidre de riz »). Dans le Sichuan la cuisine est épicée, très épicée ! (D’ailleurs la Chine gagne haut la main le concours des plats les plus fortement pimentés que nous ayons jamais mangé ! Nos estomacs s’en souviendront !) La spécialité du coin est le Hot Pot, une fondue à la chinoise : Un grand plat de bouillon (attention c’est là qu’il faut éviter le trop épicé !) dans lequel on cuit toute sorte d’aliments, légumes, viandes, poissons… Dans un restaurant traditionnel comme il est difficile de deviner sur le menu en chinois quel sont les quantité commandée l’addition peut vite grimper, nous en avons eu pour 200 Yuans la première fois (merci au serveur qui nous à aidé à commander et nous a pris pour des ogres!) et avons du laisser la moitié des ingrédients car nous étions plus que repus ! A Chengdu nous avons trouvé un restaurant de fondue en self service ou chaque aliment est sur un pic à brochette et à la fin du repas on paye 2 Yuans pour chaque brochette mangée + 10 Yuans pour le bouillons et les sauces, on mangeait très correctement pour 70 yuans à deux environ. A Beijing la spécialité est le canard laqué, dans les restaurant spécialisés  un canard coute environ 300 Yuans, il est découpé devant votre table et servi en intégralité, la viande est tranché mais la peau grillée et les abats sont aussi au menu, la viande se mange dans des petites galettes avec une sauce noire très forte et des petits morceau d’un légumes qui fait penser à du poireau cru. A Shanghai on retrouve des spécialités de toute la Chine à tous les prix, et même de bonnes pizzas ((A Pudong dans la galerie commerciale en sortie de métro) qu’on apprécie vraiment après deux mois de nourriture chinoise !) pour une centaine de Yuans.

 

Toutes les versions du Hot pot : trop épicé / en self service / individuel

Toutes les versions du Hot pot : trop épicé / en self service / individuel

Pour ceux qui boivent et qui fument :

Les cigarettes s’achètent partout, dans les supérettes, les grands supermarché, à des vendeurs de rue… Les prix vont de 2,5 à 50 Yuans le paquet, les marques internationales sont dans les plus couteuses, mais de nombreuses marques chinoises sont très correctes. Impossible par contre de trouver du tabac à rouler !  Il était possible de fumer absolument partout il y a encore quelques années, mais cela semble changer, beaucoup de restaurants sont aujourd’hui non fumeur, il est interdit de fumer dans certaines rue très touristiques de Shanghai, ainsi que dans les trains rapides, le métro ou les magasins. La règle semble assez bien suivie mais n’est pas encore complètement appliquée, nous avons vu des gens fumer dans des galeries commerciale ou des supermarché mais c’était assez anecdotique et seuls les plus vieux semblent réticent à arrêter de fumer partout!

L’alcool à peu près partout également ! Dans les supermarché ou chez des vendeurs spécialisés, on trouve du vin de riz de toute sorte, du très bon au très mauvais pour pas cher du tout ! (Mais le meilleur qu’on est bu reste l’artisanal fait dans les rizières à Dazhai !) On peut trouver du vin rouge pas trop mauvais dans les supermarché des grandes villes entre 40 et 150 Yuans la bouteille. La bière elle coute entre 5 et 30 Yuans en fonction de sil elle est achetée en magasin ou consommée au bar ou au restaurant !

Loisirs et visites :

Dans tous les endroits que nous découvrons notre activité principale reste la promenade, se perdre dans les villes, découvrir les différents quartiers, se balader sur les marchés, dans les parcs et jardin, les temples… Un loisir qui ne coute rien si ce n’est quelques déplacements en transport en commun.

Les grandes villes chinoises ont de nombreux jardins dont l’accès est gratuit et où les gens viennent faire toute sorte d’activité, on y observe facilement des groupes de mamies faisant leur gym en dansant, des jeux d’enfants, des vendeurs de jouets et de sucreries, des calligraphes qui dessinent à même me sol avec de l’eau… Les gens viennent photographier les lotus, boire du thé dans les salon de thé au bord des lacs, chanter, danser ou simplement se promener, et il fait bon flâner dans ces endroits. Les marchés aux plantes, et aux animaux sont assez amusants également et certaines villes ont des marché de nuit où se vendent des babioles et où il est possible de se restaurer dans la rue.

Les soldats de l'armée de terre cuite à Xian / Maison du thé dans le "People's parc" de Chengdu - thé au jasmin.

Les soldats de l’armée de terre cuite à Xian / Maison du thé dans le « People’s parc » de Chengdu – thé au jasmin.

A Shanghai on trouve également de nombreux marchés spécialisés mais ils se trouvent en intérieur et sont vite assez oppressant pour qui voudrait simplement faire une balade… Le plus impressionnant de tous le Fake market est un véritable labyrinthe sous terrain où on trouve absolument tous les « faux » de la terre, les prix se négocient ferme et le résultat reste un peu la loterie : parfois la camelote ne fonctionne pas du tout parfois la fausse montre Casio à 20 Yuans va fonctionner des années ! On trouve aussi à Shanghai un marché au thé, un autre aux appareil photo, aux lunettes de vues, aux vêtements… A qui veut faire du shopping ou aime se perdre dans des dédales d’étages et de boutiques ou la lumière du jour n’accède pas, il n’y a que l’embarras du choix !

Du reste nombreuses sont les activités possible et les sites à visiter en Chine, mais tout absolument tout est payant : En Chine même le paysage est payant ! Les entrées des parcs, montagnes, rizières, murailles et même de certains centre des vieilles villes sont payants ! Dans la plupart des parcs l’entrée s’accompagne d’un billet de bus, de téléphérique, de voiturette (payant aussi) et qu’il est quasiment obligatoire de prendre tant l’entrée du site se trouve éloignée de ce qu’il y a réellement à voir ! [ A NOTER : Les étudiants ont souvent droit à un tarif réduit de 50% et les chinois ne lisent pas le français, ni l’anglais, ni rien d’autre que le chinois… A bon entendeur à vous de voir si vous voulez être étudiant et de choisir une quelconque carte à présenter pour ce faire !]

GUILIN : (Seules les cartes d’étudiants chinoises sont acceptées dans la ville de Guilin !)
– Entrée au parc de Dieicai Hill, = 32 Yuans /pers
– Aller / retour en Bus à  Yangshuo = 54 Yuans / pers
Location de vélo à Yangshuo = 20 Yuans / pers / journée

DAZHAI :
Entrée dans la vallée (obligatoire pour accéder aux rizières) = 95 Yuans/pers
Télécabine pour le sommet des rizières (pas obligatoire mais on voulait accéder en haut le premier jour à l’arrivée et il était tard pour monter à pied !) = 55 Yuans /pers

ZHANGJIAJIE  : [ A NOTER : Tarif étudiant s’arrête au Bachelor / ne pas dire que vous êtes en master !]
Accès à la montagne Tianmen = 260 Y/pers [= tarif plein] (Comprend la montée en téléphérique (le plus impressionnant jamais vu ! + l’accès au parc + le retour (la descente) en bus / La route n’est pas accessible aux véhicules particuliers il est obligatoire d’utiliser les transports précités.) + 10Y/ pers pour accéder à deux balcon avec sol en transparents.

XIAN :
– Entrée au musée des soldats de terre cuite de l’empereur Qinshihuang  = 150 Yuans (50% tarif étudiant!)

ZHANGYE :
– entrée à Horse shoes temple = 40 Yuan /pers (50% tarif étudiant!)
– entrée au canyon de Bing Ou = 40 Yuan /pers (50% tarif étudiant!)
– entrée au parc des montagnes arc en ciel de Danxia = 47 Yuan /pers (50% tarif étudiant!)

Voiture avec chauffeur pour la journée et les trois visites = 120 Yuan/pers (partagée avec une troisième personne)

Horse shoes Temple et les montagnes arc en ciel à proximité de Zhangye en Mongolie intérieure.

Horse shoes Temple et les montagnes arc en ciel à proximité de Zhangye en Mongolie intérieure.

CHENGDU :
– entrée au centre de conservation des pandas = 29 Yuan /pers (50% tarif étudiant!) + 2 Yuans pour le bus du centre ville vers le parc.

PEKIN :
– Entrée au parc du temple du ciel = 15 Yuans / pers (tarif plein sans l’accès au temple compter 15 ou 20 en plus)
– Entrée à la cité interdite = 60 Yuans/ pers (tarif plein)
– Entrée dans les galeries du 798 art district = gratuites pour la plus part certaine sont payantes entre 10 et 70 Yuans.

SHANGHAI :
– Entrée au musée d’art contemporain = 40 Yuans/pers et 80 Yuans/pers (avec et sans le tarif étudiants car on avait oublié une carte à l’hôtel !)
Musée d’art de Shanghai = Gratuit mais nul ! (Dans le pavillons chinois de l’exposition universelle de 2010 : Le bâtiment est géant et architecturalement très chouette mais seule une ou deux salles se visitent et présentent quelques peintures, 80 % du bâtiment reste vide !)
-Entrée dans le bâtiment 1933 = Gratuit  (Ancien abattoir bâtiment plutôt fou !)

SUZHOU :
– Entrée au Jardin de l’humble administrateur = 90 Yuans (tarif plein)
– Entrées au musée de la soie et au musée d’art de Suzhou = Gratuit.

Noyés dans la foule d'un samedi soir à l'arrivée sur le bund à Shanghai...

Noyés dans la foule d’un samedi soir à l’arrivée sur le bund à Shanghai…

 

Achat de trucs (utiles ou souvenirs !) :

Aux marché aux lunettes de Shanghai : Deux paire de lunettes à la vue de benoit = 1000 Yuans (il était temps d’en faire refaire, et dans ce marché aux lunettes vous pouvez venir sans ordonnance et repartir 30 minutes plus tard avec vos verres à votre vue montée sur le modèle de votre choix (et du choix il y en à !)) [The Shanghai International Glasses City est localisé à la gare centrale de Shanghai / sortie nord / suivre les panneaux c’est indiqué partout !]

Au paradis de la photo (où on trouve tout et où on est revenu pas mal de fois durant notre séjour à Shanghai pour s’approvisionner en toute sorte de matériel !) Des appareils argentiques d’occasion : un Yashika + objectif = 1000 Yuans et un autre Nikon FM2 + objectif = 2500 Yuan et Un appareil Instax Mini 8 = 400 Yuan. Des pellicules en tous genre à des prix défiants toute concurrence (à posteriori on regrette même de ne pas en avoir acheté plus  de stock !) + du matériel et des produits chimiques pour le développement des négatif noir et blanc, et quelques accessoires pour plusieurs autres centaines de Yuans… [Le Xing Guang Photography Equipment Center, ou « photograph market » est situé au 288 Luban Lu, à proche de Xietu Lu  et ouvert de 9h à 19h.]

Au fake market : Une montre Casio = 30 Yuans, une petite trousse longchamps = 20 yuans

Quelques fringues = 430 Yuans (un sweat, un pull, un jean et une chemise !)
Deux serviettes à décathlon (on avait perdu les vieilles !!!) = 54 Yuans
Un porte monnaie = 15 Yuans
des pinces à cheveux = 10 yuans
Des boucles d’oreilles = 19 Yuans pour deux paires
Thé au Jasmin 100 gr = 155 Yuans
Thé noir et thé vert = 60 Yuans
Une petite power banque = 70 Yuans
Des crayons de couleurs = 86 Yuans
Un petit sac à dos = 255 Yuans ( Pour remplacer celui de Maïté qui rendait l’âme après de nombreuses années de bons et loyaux services dont 2 de voyages qui auront fini de le tuer !)

10 cartes postales = 20 Yuans + 10 timbres 45 Yuans.

Services divers :

Lavage du linge Compter entre 5 et 10 yuans par machine dans les laveries en libre service des auberges de jeunesse et autant pour le sèche linge quand il n’y à pas d’espace pour l’étendre.

Réparation d’une paire de sandale par un cordonnier de rue à Suzhou = 60 Yuans

 

Notre budget en Chine pour 5 semaines à deux :

Total 5620,7 € (soit 43274 Yuans + les frais bancaires) pour deux personnes se découpant grossièrement comme suit :

Frais bancaires : 87,87 € (La carte bleu n’étant acceptée nulle part il à fallu faire de nombreux retraits et là ça pique un peu !)
Logements :  991,5  €  ( 49 nuits pour 7618 Yuans )
Transports longue distance : 1135,3 € (8699 Yuans)
Métro en ville : 67,6 € (526 Yuans)
Taxis : 167,3 € (1292 Yuans)
Loisirs et soirée  : 441,3 € (3364 Yuans)
Achats : 1062,8 € (8315 Yuans)
Services : 23 € (184 Yuans )

Les 1731,7 € restant correspondent aux postes suivants :
– Repas au restaurants :1176,25 € (9024 Yuans)
– Produits consommables tels que savon, dentifrice … et les courses pour manger dehors, dans le train et à l’hôtel… :244,7 €  (1858 Yuans)
– Les dépenses liées aux boissons, à l’alcool, et aux cigarettes : 311 € (2395 Yuans)

Deux mois en Chine et un budget assez conséquent… Nous aurions pu revoir à la baisse en faisant moins d’achat et en évitant de prendre un avion ce qui nous aurait bien fait gagner 1500 €. Mais notre passage à Shanghai était aussi une bonne occasion pour s’équiper ou se rééquiper ce qui nous évitera d’autres dépense dans le futur !

Deux mois de voyage hauts en couleurs, beaucoup de transports et autant de dépaysement ! La Chine est un endroit particulier qui semble changer à toute vitesse, en comparaison avec un premier voyage 8 ans plus tôt beaucoup de choses sont différentes, le pays doit recevoir de plus en plus de visiteurs et les étrangers (sauf dans les campagnes) ne sont plus regardé avec autant de curiosité, les locaux ne passent plus leur temps à cracher et a fumer partout et tout le temps… Les paysages urbains semblent s’uniformiser petit à petit, les boutiques des marques les plus connues sont maintenant légions dans toutes les villes du pays et les boutiques des fausses marques se font plus rares… Mais le patrimoine naturel et culturel du pays est toujours présent et toujours très riche, même s’il n’est pas des plus facile d’accès car noyé dans la foule et souvent plus adapté au tourisme chinois qu’étranger il n’en demeure pas moins intéressant ! Revenir en Chine ? la question se pose sans avoir pour le moment de réponse… Recommander la destination ? Oui Définitivement !

Quitter Shanghai en bateau...

Quitter Shanghai en bateau…

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>