BILAN GÉNÉRAL

En bref : Arrivé par Yangon et repartis par Myawady nous avons traversé le pays en bus la plus part du temps mais aussi en train, en taxi et en bateau sur 2952 km en environ 68 heures de transport ! Nous avons passé 30 nuits sur le territoire dans 12 hôtels et 4 bus pour faire étape dans 9 endroits différents…

Arrivée le 10/02/16 à 17h30, départ le 09/03/16 à 09h00 (Direction la Thaïlande et la première frontière terrestre que nous franchissons !) Nous avons passé les dix premiers jours du séjour avec Laurianne et Martin que nous avons rejoint à Mandalay puis nous les avons quittés à Yangon avant de comprendre que les plages sur la cote ouest étaient assez onéreuses et difficile d’accès, et de descendre plus au sud du pays.

La Birmanie c’est un mois de voyage qui s’est passé à toute allure, un pays où toutes les rencontres furent belles et agréables, un endroit peu industrialisé ou la vie est douce et les gens charmants, il faut avouer qu’on serait bien resté plus longtemps à voyager doucement entre les campagnes et les plages birmanes !  Mais à peine le temps de s’en rendre compte et notre visa prenait fin nous forçant à nous rapprocher de la frontière et de la prochaine destination.

1

Des moines par centaines dans la campagne de Moulmein…

Nous avons découvert ici un pays dont nous ne savions que peu de choses et le sentiment qui est le notre à la fin du mois passé sur place est qu’il reste beaucoup à y découvrir et que pas mal des infos qui sont transmises par les médias officiels semblent erronées. Nous ne parlerons pas du site du gouvernement français de conseils aux voyageurs qui est complètement à la masse et alarmiste plus que de raison, les guides de voyages comme le routard ou le lonely sont eux aussi assez peu loquaces et tendent à envoyer absolument tous les touristes aux mêmes endroits comme si la Birmanie se limitait à Bagan, à Yangon et au lac Inlé plus quelques treks dans des régions bien précises ! L’impression est que tous ces médias semblent aller dans le sens du gouvernement Birman en déconseillant les zones dans lequel celui là ne veut pas voir de touristes… Ainsi le nord du pays est interdit sous prétexte que des ethnies y sont en guerre et que cela pourrait être dangereux de s’y rendre… (Nous avons croisé un couple de voyageurs qui a réussi à obtenir moyennant 90$ par tête et pas mal de paperasserie un permis qui donne le droit d’y aller !) En même temps cette partie du pays est réputée pour ses nombreuses cultures d’opium et le pays est un des principaux producteurs mondiaux, alors on peut quand même se demander ce que des conflits ou des plantations le gouvernement veut cacher ?! L’extrême sud du pays est lui aussi plus ou moins officiellement interdit à ceux qui ne sont pas avec un tour organisé, mais nous avons rencontré un autre couple de voyageurs qui arrivait par le point de frontière le plus extrême au sud du pays, ils n’ont eu aucun problème pour passer ni pour remonter toute la pointe sud mais ont constaté un état des routes plus que déplorables, voir pas de routes existantes du tout… (Alors là encore on se pose quelques questions quand on sait que des entreprises comme Total, elles, sont plus qu’implantées dans le sud du pays…) Le gouvernement Birman ne reconnait pas les droits de l’homme, et veut semble t’il cacher pas mal de trucs au reste du monde, alors le prétexte relatif à la sécurité rend pas mal d’endroits plus ou moins interdits et pas mal d’autres sont tellement difficile d’accès et couteux en termes de temps et de transports que cela doit décourager pas mal de voyageurs…

Donc la Birmanie c’est super mais pour sortir du triangle Yangon – Lac Inlé – Bagan où vont tous les touristes il faut être prêt à sacrifier quelques heures dans les transports et à ne pas s’en tenir à ce que les officiels vous diront !

Enfin il faut savoir que les touristes sont obligés de se loger dans des hôtels ou des guests houses qui vont enregistrer les numéros de passeport et de visa… (de même le numéro de passeport et de visa est enregistré à chaque déplacement en bus ou en train… !) Il est interdit d’être hébergé chez l’habitant nous n’avons donc pas pu faire d’échange de service ici et c’est une grande frustration tant les Birmans sont gentils et accueillants, on aimerait passer plus de temps au contact des gens du coin pour pouvoir échanger plus sérieusement sur tout un tas de sujet… Mais la liberté d’expression n’existe pas réellement ici et c’est probablement pour limiter les échanges entre la population locale et les visiteurs venus d’autres pays que le gouvernement interdit au locaux d’accueillir des étrangers…

S’il fallait conclure maintenant : La Birmanie, un gros coup de cœur, que de bons moments passé et simplement envie de revenir pour aller explorer d’autres coins du pays ! Nous sommes restés autant de jours que l’autorisait notre visa, mais il faut avouer que compte tenu du temps nécessaire pour se déplacer d’une zone à l’autre pays 30 jours c’est très court ! Nous avons énormément apprécié nos séjours à Bagan et dans les grandes villes que sont Yangon et Mandalay mais ce que nous avons encore plus aimé c’est la deuxième moitié de notre séjour au sud dans les villes de Daweï, Moulmein et Hpa-An, des zones où nous croisons moins de touristes mais qui sont pleines d’intérêt ! Aussi cela nous donne envie de sortir encore plus des sentiers balisés, d’aller visiter l’extrême sud et de monter au delà de Mandalay… Quelques raisons de vouloir revenir un jour faire un tour en Birmanie, en espérant que d’ici là les choses évoluent un peu en terme de liberté d’action et de parole pour les locaux comme pour les visiteurs, mais en espérant surtout que les gens ici restent fidèles à eux même, toujours aussi gentils , accueillants et bienveillants… Même si dans le fond nous ne sommes pas dupes et avons bien en tête que cela ne durera pas éternellement, plus le tourisme va se développer et plus le gouvernement va rendre payant l’accès a de multiples sites qui sont aujourd’hui gratuits, et à terme la population elle même risque de vouloir taxer le touriste plus que de raison, voir même se lasser de sa présence (comme c’est déjà le cas dans bon nombre d’autres pays) … ! Autrement dit la Birmanie est une destination qu’il faudrait découvrir et redécouvrir sans trop tarder car elle possède aujourd’hui encore beaucoup de charme et d’authenticité…

Pour ceux que cela tente le visa se fait en ligne ou à l’ambassade pour 50$ et autorise 30 jours sur le territoire, il peut être obtenu pour moins cher depuis certaine ambassade en Asie, notamment à Bangkok, et il est possible de séjourner au delà de la validité du visa (en « overstay ») pour 3$ par jour qu’il faudra payer au moment de quitter le pays !

PLUS DE DÉTAILS : Les gens, l’itinéraire, les activités, les adresses, le budget….!
Les Birmans / Les personnes rencontrées :
2

Les sourires radieux et les visages barbouillés de Tanaka des enfants que nous croisons dans tout le pays…

Après deux mois en Inde c’est certainement le plus grand bouleversement que nous avons vécu ! Ici tout le monde est charmant, gentil, souriant… Les Birmans sont des amours et on peut compter sur les doigts de la main ceux qui ont été moins agréables que les autres. (Et encore les doigts de la main c’est beaucoup dire car en réalité nous n’avons eu à faire qu’à deux individus vraiment pas aimables, les deux étaient les patrons de guest houses minables mais qui, bien présentes sur le net, affichaient toujours complet. (Ainsi vont les avantages et les inconvénients du référencement des établissements sur le net ! ))
Les personnes croisée en Birmanie au delà de leurs sourires radieux semblent contentes de voir des visiteurs, au bords des routes les passant nous saluent, certains arrêtent même ce qu’il faisait pour faire coucou et nous dire un grand bonjour, les enfants nous envoient des bisous depuis le creux de leurs mains… Tous sont toujours prêts à nous renseigner, ou rendre service. Un jour nous avons arrêté une voiture pour demander notre route au conducteur il nous à renseigné sans problème et puis est reparti, quand nous sommes arrivés un peu plus tard à un croisement il y avait arrêté son véhicule et nous attendait pour nous redire vers quel coté tourner ! C’est un exemple parmi d’autres mais qui illustre bien le caractère des Birmans. Souvent si un pépin arrive ou si on semble hésitant face à une carte que l’on a en main, il y a toujours une personnes bien intentionnée qui arrive pour nous montrer le bon itinéraire, ou trouver la solution à notre problème ! Les gens ici nous semblent parfois même plus que bienveillant, cela mérite une autre anecdote : Alors que nous prenions le train pour Hsipaw, Martin avec qui nous voyagions, à perdu son portefeuille sur le quai de la gare (oups!) mais un birman qui l’a trouvé l’a rapporté jusque dans le wagon ou nous étions en train de nous installer pour le rendre… Tout le contenu y compris l’argent en liquide était là, intact ! Pour nous français cela tient presque du miracle mais ici cela semble tenir de la normalité ! (A noter que le vol est très sévèrement punis en cet état…)

Les gens du coins sont charmants et ceux qui voyagent ici le sont aussi… Est ce un effet du pays sur les gens ou juste un état d’esprit un peu commun à tous ceux qui viennent là ? Probablement un peu des deux, toujours est il que nous avons également rencontré plein de voyageurs avec qui nous avons passé de bons moments. Plutôt dans le sud du pays et vers Hpa-An ou passent beaucoup de ceux qui décident de quitter la Birmanie par la terre pour rejoindre la Thaïlande… Dans le sud du pays nous avons rencontré plus de voyageurs que de touristes, de tous ages et tous horizons, échanger avec eux à propos de périples respectifs fut un réel plaisir !

Beaucoup de personnes dans les lieux qui reçoivent des touristes parlent un peu anglais, on arrive sans problème à se faire comprendre et à obtenir les infos utiles au quotidien, mais nous avons rencontré assez peu de personnes avec qui il était possible d’avoir une conversation plus poussée… On sent pourtant que beaucoup on envie de nous en dire plus, alors c’est très plaisant de les entendre en raconter un peu plus sur leurs vies, mais il est plus complexe d’obtenir des réponses aux questions qu’ils n’ont pas forcément l’habitude d’entendre…

Itinéraire…

Arrivée à Yangon (aéroport ….)

2 jours à Yangon : Pour se remettre de notre vol et des 15 heures (dont une nuit) de transit à Bangkok en attendant le bus de nuit pour Mandalay. L’occasion de faire un tour dans le sud de la ville et de découvrir le quartier chinois où nous séjournons… Le temps de s’acclimater à la chaleur, de faire quelques photos du quartier et un tour chez le coiffeur pour rattraper le massacre fait en Inde !

1 jour à Mandalay : Rejoindre LauMar en voyage, faire un tour sur le plus grand pont en tek du monde, visiter quelques pagodes et admirer un coucher de soleil depuis la colline de Mandalay…

1 nuit à Pyin Oo Lwin : Une étape pour rejoindre Hsipaw, une après midi et une nuit dans un hotel sur un magnifique domaine… Un peu de repos une soirée apéro et tarot au jardin avec Lauriane et Martin !

1 nuit à Hsipaw : Arrivée après 7h de train, une soirée en attendant de partir en trek le lendemain.

1 nuit dans un village Pankam : Pendant le trek au départ de Hsipaw et après 6h de marche, une nuit chez l’habitant, visite du village et des plantations de thé, rencontre avec les enfants du coin !

2 jours à Hsipaw : Le retour du trek, plus une nuit et un jour pour se remettre tranquillement des efforts fournis la veille !

5 jours à Bagan : Visiter des temples, parcourir la plaine de stupas en stupas, admirer le coucher et le lever du soleil, observer le passage des montgolfières au petit matin (à défaut de lâcher les 350$ par personne qui permettent d’embarquer !) se promener en scooter et en vélo…

2 jour à Yangon : Visiter People’s parc, marcher dans la ville, organiser un départ vers le sud du pays… Passer nos dernières heures avec Laumar !

4 jours à daweï : S’approcher des plages, visiter les villages de pécheurs et la cote en scooter, rouler sur des pistes plus que sur des routes… Se remettre à manger des produits de la mer !

4 jours à Moulmein : Visiter le plus grand bouddha couché du monde, faire un tour en bateau jusqu’à Shampoo Island, manger tous les soirs sur le marché de nuit au bord du fleuve, visiter des pagodes et admirer le coucher de soleil depuis les hauteurs de la ville…

5 jours à Hpa-An : Visiter des grottes, voir des milliers de chauve souris, rouler en scooter au milieu des campagnes et des rizières… Passer un peu de temps à bavarder avec d’autres voyageurs rencontrés à l’auberge, faire nos adieux à la Birmanie !

Informations pratiques :

Argent :  
– 1 euro = 1350 Kyats (plus ou moins)
Change et retraits :
Retraits assez faciles (plus facile dans certains coins avec avec Visa qu’avec Mastercard !) nous en avons effectué 4 dans différentes villes : 2 à Yangon, 1 à Hsipaw et 1 à Moulmein sans trop de difficultés… (Il n’y a qu’à Hsipaw ou la mastercard ne passait pas…) Cependant attention car les distributeurs donnent au maximum des billets de 5000 Kyats, et sur un gros retrait (300 000 Kyats (=220 €) le montant maximum autorisé, ça fait beaucoup de billets ! Donc mieux vaut s’y prendre tôt le matin pour être sur qu’il y ait encore assez de billets dans le distributeur !
Le distributeur de l’aéroport n’a rien voulu nous donner… Arrivés en fin d’après midi, il était probablement vide ! Donc mieux vaut prévoir un peu de liquide… Nous avons pu échanger des Bahts Thaïlandais retirés lors du transit à l’aéroport de Bangkok sans aucun problème, les euros ou les dollars font aussi l’affaire, il y a plusieurs bureaux de change à l’arrivé de l’aéroport. (Mais un seul distributeur !)
ATTENTION : Les distributeurs prennent 5000 K de frais pour chaque retrait, certain vont jusqu’à prendre 6500 K !
On lit partout qu’il faut des dollars tout neuf pour voyager en Birmanie, mais c’est faux ! Les dollars ne sont pas plus utiles ici que les euros… C’est assez récent il semble mais tout peut désormais se payer en monnaie locale ! Nous n’avions aucun dollars ni euros avec nous et nous n’avons eu aucun problème à cause de ça !

L’argent se présente en billets de 10 000, 5000, 1000, 500, 200, 100, et 50, et il n’y a pas de pièce… Le plus souvent les distributeurs donnent des billets de 5000 et 1000, ce qui représente des liasses assez conséquentes. (Trouver un plan B car tout cela ne tiendra pas dans un portefeuille habituel !) Les prix dans les magasins présentent parfois des montant curieux qui se terminent par 20 ou 30, mais comme la plus petite coupure est de 50 les prix sont souvent arrondis au plus bas !

Les transports

Les moyens de transports même s’ils ne sont pas très diversifiés ne manquent pas, il y en a pour tous les prix mais à la différence de l’inde ou du Sri Lanka on ne trouve pas ici de bus hors d’ages complétement inconfortables et insalubres…

En bus (prix par personne (ne cherchez pas de logique entre le prix de la course et le nombre de kilomètre effectués, il n’y en a pas !))
Yangon – Mandalay :      VIP bus de nuit 10h / 625 km / 17 200 Kyats
Hsipaw – Bagan :     Bus de nuit 11h / 373 km / 17 300 Kyats
Bagan – Yangon :     Bus de nuit 10h / 624 km / 11 000 Kyats
Yangon – Daweï :     Bus de nuit 13h30 / 612 km / 15 300 Kyats
Daweï – Moulmein :     Bus de jour 8h30 / 309 km / 12 000 K (Celui là devait ne dure que 6h mais le bus à du s’arrêter un moment car une portion de route s’était écroulée… A l’aller nous avions fait ce trajet de nuit, mais en remontant vers Moulmein de jour nous avons pu constater qu’en de nombreux endroit le route laisse place à un piste terreuse et pleine de cailloux à flanc de montagne ! C’est une de ces portions en piste qui s’était bien abimée nous avons du attendre que plusieurs pelleteuse remettent en place la chaussée pour que le bus puisse passer !)

Il existe deux différents types de bus :
Les VIP bus ou les bus ordinaires, tous sont gérés par des agences privées mais les bus ordinaires de la Birmanie sont tout aussi bien voir mieux que les bus que l’on à l’habitude de voir en France ou en Europe ! Tous les types de bus sont climatisés et dans quasiment tous une petite bouteille d’eau est offerte et une couverture est prêtée (Bah oui il y fait froid à cause de la clim !) En revanche aucun de ces bus n’est équipé de toilettes mais les arrêts sont assez fréquents, en moyenne toutes les 3 à 4 heures, et toujours en des lieux ou il est possible de se faire servir un plat chaud, comme d’acheter de plus petits trucs à grignoter ou d’aller au WC… De la même manière à l’heure des repas (et aussi au milieux de la nuit !) les bus s’arrêtent 20 à 30 minutes pour que l’on puisse aller manger !

Les VIP bus : sont en moyenne 50% plus cher, mais il n’y a que trois siège par rangée… Donc les sièges sont énormes, le dossier s’incline et une partie peut se lever pour soutenir les jambes. Une petite tablette peut sortir d’un accoudoir énorme lui aussi ! Nous n’avons pris qu’un seul VIP bus, et c’était assez amusant car en plus de tout ce confort (de loin supérieur à une place en 1ere classe chez la SNCF !) vos bagages sont pris en charge par le personnel de la compagnie qui les étiquette et les charge dans la soute pour vous, une hôtesse passe avant le départ du bus pour distribuer des bonbons (merci !) et des médicaments (là on à pas trop compris…! Mais c’est l’intention qui compte non ?) En plus de l’habituelle bouteille d’eau, une boisson énergisante et une boite de gâteaux sont également offerts ! Et le pompon c’est quand vers deux heures du matin le bus s’arrête pour que les passagers puissent aller aux toilettes ou se restaurer, un steward vous réveille en vous offrant un kit brosse à dent + dentifrice + lingette rafraichissante ! Histoire qu’on soit présentable à la station service ou pour le reste de la nuit !?!

Les bus ordinaires : Sont moins couteux et un peu moins confortable puisqu’ils possèdent 4 place par rangées, exactement les mêmes que ceux que l’on connait en France, la climatisation à fond en plus… Toujours une petite bouteille d’eau et une couverture vous attendent sur les sièges, parfois accompagnées du kit « brosse toi les dents et sois propre » parfois non !

Quel que soit le niveau de confort du bus, tous empruntent les mêmes routes… Et les routes sont en piteux état, donc même dans un bus VIP il est difficile de rester en place sur son siège tant les trous et les ornières sont nombreux sur la chaussée ! Aussi tous roulent assez doucement compte tenu de l’état des voies donc payer un bus VIP ne servira pas pour arriver plus vite à destination !

Sur les portions de routes les moins empruntées par les touristes il est probable qu’un agent en uniforme vienne vous réclamer de montrer votre passeport lors d’un check point… Nous avons été réveillés pour cela au milieu de la nuit et au milieu de notre trajet vers Daweï par un militaire qui devait vérifier on ne sait trop quoi.

En train : (prix par personne)
Pyin Oo Lwin – Hsipaw :  7h en Upper class / 143 km / 2250 Kyats

3

Le train au départ de Pwin Oo Lwin / La gare de Gok teik avant le passage sur le viaduc !

Là ça y est on a trouvé le train le plus lent du monde ! Mais qu’il est charmant de voyager en train dans ce pays ! Le train roule doucement mais secoue plus qu’un manège à sensation d’une grande fête foraine… Les sacs posés sur les espaces de rangements au dessus des places assises doivent impérativement êtres attachés sinon ils dégringolent sans cesse, aussi lourds soient ils ! Le paysage fait de campagnes à perte de vue s’observe tranquillement au rythme de quelques kilomètres par heures ! Les arrêts en gare durent looooongtemps, on peut aisément sortir, fumer, acheter à manger et faire un petit tour de quai sans trop se presser, et de toute façon au coup de sifflet qui annonce le départ un employé du train veille à ce que tout le monde soit remonté avant de faire démarrer l’engin ! (Ici tout se fait tranquillement, pas de bousculade, pas besoin de déloger quelqu’un pour avoir son siège, pas besoin de se précipiter pour avoir une place assise ! Un vrai bonheur !)

Il existe deux classes : la upper classe dans laquelle nous avons voyagé, qui dispose de sièges rembourrés et dont le dossier s’incline et la classe ordinaire où là pas de siège mais des banc en bois avec un dossier de la même teneur… Vu comme ça secoue on était content de pas avoir choisi l’ordinaire pour le coup ! (Il existe aussi une sleeper class pour les voyages de nuits mais nous n’avons pas eu l’occasion de tester !)

Nous n’avons fait qu’un trajet en train, plus pour le folklore, pour profiter du paysage et pour passer sur le plus haut pont du pays ! Ce trajet était plein de charmes mais voyager en train requiert beaucoup de temps et les billets ne peuvent s’acheter que le jour même et les horaires sont très aléatoires, ce qui en fait un moyen de transport assez peu pratique au final !

En Taxi : (ici les prix sont pour la course et non par personne!)
Aeroport  Yangon – Quartier Chinois :         Presque 2h avec beaucoup de bouchon, environ 10 km/ 8000 k
Quartier Chinois – Gare routière de Yangon :     Presque 2h avec beaucoup de bouchon, environ 10 km/ 9000 k
Mandalay – Pyin Oo Lwin :             2h / 75 km / 16 000 K
Arret de Bus de Bagan – Nyang U:         20 minutes / ? km (pas beaucoup !) / 6000 K par personnes (Nous étions 5 à partager ce véhicule donc la course valait 30 000 k ce qui fait beaucoup compte tenu du peu de kilomètres parcourus, mais par ce biais nous évitons le checkpoint à l’entrée du site où le gouvernement impose de payer 25$ par personnes ! Arrangement négocié avec le chauffeur !)

En taxi partagé : les places sont vendues par une agence et le taxi est partagé avec des gens que l’on ne connait pas ! Parfois il n’y a pas d’autres moyens de transport c’était le cas pour notre dernier trajet en Birmanie, seul les taxis partagés relient Hpa-An au village de Myawady à la frontière Birmanie / Thaïlande !
Hpa-An – Myawady : 3h/130 km / 9000 K par personne (Là il faut noter que l’on s’est un peu fait avoir parce que nous étions 4 sur la banquette arrière ! Une autre voyageuse était devant à coté du chauffeur et deux autres personnes dans le coffre ! Pas super confortable mais on a pas trop eu le choix ! Habituellement il n’y à qu’un passager par place donc 4 dans chaque voiture et non 7 comme c’était le cas pour nous !)

Aucun taxi en Birmanie n’est doté de compteur, il faut donc négocier le prix avant de monter et comme toujours faire baisser au maximum le prix qui peut en général être diminué de 25 à 50% facilement ! (Les Birmans n’ont pas vraiment tendance à faire augmenter les prix quand ils voient le touriste arriver, les chauffeurs de taxis sont certainement l’exeption qui confirme la règle !)

4

Le bateau qui nous mène de Moulmein à Hpa-An / Les bords de la rivière Salouen.

Bateau :
Moulmein – Hpa-An :    3h / 57km / 6000 kyats.
Il existe différents types de bateaux, ceux qui proposent des croisières très luxueuses et hors de prix aux abords de Bagan et sur l’Irrawady, que nous n’avons pas testé. Et quelques autres moins onéreux sur des portions bien précises entre Mandalay et Bagan par exemple. Ou entre Moulmein et Hpa-An sur la rivière Salouen, celle sur laquelle nous avons navigué. Le bateau est une grande barque en bois dotée d’un moteur très bruyant et d’une dizaines de chaises en plastiques ! Le voyage est agréable, et les bords de la rivière sont beaux et calmes, mais cette option reste plus onéreuse que le même trajet en bus aussi ce genre de bateau ne sert que pour les touristes… Le jour ou nous l’avons emprunté sur 8 places occupées il n’y avait aucun Birman !

Pickup :
Il n’y a pas vraiment de tuk tuks en Birmanie mais de nombreux pickup, des véhicules à l’arrière ouvert, aménagés avec deux banquettes en face à face, qui peuvent facilement transporter une dizaine de personnes… Ils s’utilisent pour de petits trajets et se trouvent en général là ou il n’y a pas de taxis ordinaires. Le prix est par passager se situe généralement entre 500 et 1000 Kyats.

Scooter :
Le scooter est un moyen très commode de se déplacer aux abords des villes, souvent moins couteux qu’une course en taxi il offre également bien plus de liberté ! Nous en avons loué dans différents endroits les prix varient entre 6000  et 8000 kyats par jour pour des scooter manuel, les automatiques se trouvent tout aussi facilement mais coutent en général 2000 à 4000 Kyats de plus !
[Pour info selon le site du gouvernement français de conseil au voyageurs il est interdit aux étranger de conduire tous véhicules à moteurs en Birmanie… Nous l’avons fait à de nombreuses reprises (comme des centaines d’autres voyageurs) nous n’avons jamais eu aucun problème !]
Quelques prix pour la journée dans différentes villes:
Mandalay :     8000 k
Bagan :     6000 k (Attention ici que des scooters électriques !)
Daweï :     8000 k
Moulmein :     10000 k (Ici il ne sont que deux loueurs et ils se font un peu plaisir sur les prix !)
Hpa-An :     6000 k

Il est assez facile de trouver comment se déplacer. Tous les hôtels sont équipés pour vendre des tickets de bus, et bien souvent au même prix que ce que l’on peut trouver seul en allant en agence ou à la gare routière !

Les gares routières sont souvent hors des villes donc il faut prendre un taxi pour les rejoindre… Celle de Yangon est abominablement grande, c’est un bazar sans nom qui s’étire sur plusieurs kilomètres et se divise en trois parties où des centaines de bus s’entassent et partent et arrivent à toute heure du jour ou de la nuit… Mais il suffit de montrer son ticket de bus au chauffeur de taxi pour qu’il vous dépose juste devant le bon bus ! Penser à le lui demander car tout est écrit en Birman, sur le ticket comme sur les bus, cela peut faire gagner beaucoup de temps !

Dans les gares routières plus petites il suffit de trouver l’agence dont l’enseigne correspond au ticket pour trouver le point de départ du bus !
Même si tout le monde ne parle pas bien anglais il est assez facile de s’orienter, car tout est très bien organisé dans la prise en charge des passagers, une fois le ticket en main il est impossible de louper le bus car toujours quelqu’un pourra vous indiquer le bon emplacement quand il verra votre titre de transport !

Les logements :

Les Birmans ont interdictions d’héberger des étranger chez eux, donc avoir recours à air b&b ou au couchsurfing n’était pas vraiment possible, de la même manière que nous n’avons pas pu faire d’échange de service ici !
La plus part des guests houses et hôtels où nous avons été, ont été trouvées en farfouillant sur le net… Parfois via Booking.com, d’autres fois les adresses se dénichent sur Wikitravel et enfin sur des blogs de voyageurs… généralement une nuit de réservée au départ, prolongée d’une ou plusieurs nuits sur place (histoire de pouvoir négocier les prix si l’hôtel semble vide, ou de pouvoir s’en aller si cela ne nous plait pas !) Nous avions acheté une carte SIM pour pouvoir téléphoner, ainsi un petit coup de fil pour connaitre les disponibilités de l’hôtel et réserver une chambre se faisait assez facilement ! Les patrons des guests et des hôtels sont très souvent d’accord pour téléphoner et réserver à votre place si vous n’avez pas moyen de le faire tout seul !
On lit partout que les hébergements manquent en Birmanie mais nous n’avons jamais eu de problème pour trouver une chambre même quand nous n’avions rien réservé ! Le prix des logements est ici assez conséquents puisqu’il est impossible de trouver une chambre double à moins de 10€ en revanche les prestations hôtelières sont plus que correctes. Les chambres sont très propres, des draps et des serviettes de bains sont fournis, ainsi que des brosses à dent du dentifrice, du savon, du shampoing… etc ! Et le petit déjeuner est très souvent inclus dans le prix ! Nous ça fait trois mois qu’on avait pas vu ça alors au début c’était surprenant même si ce n’est ni plus ni moins qu’un prestation hôtelière comme elles se présentent en Europe !

Pour les adresses cités ci dessous les chambres sont en général sans clim mais avec ventilateur, sauf mention contraire.

Enfin en Birmanie il est possible d’arriver à 4h ou 5h du matin du jour de la réservation et si la chambre est libre on vous la donne de très bonne heure sans réclamer de supplément ! Cela nous est arrivé plusieurs fois et c’était toujours très appréciable !

Hôtel 14/15 à Yangon (via booking.com: 1 nuit )  : 28 800 K/ nuit. N° 34, Shwe Taung dan st, Lanmadawn, T/S Yangon. (951) 227200 et 1415guesthouse@gmail.com.

Les chambres sont toutes petites et sans fenêtres et sans clim, mais la literie semble neuve et est très propre et confortable. La salle de bain est partagée mais elle est très spacieuse et très propre également. Pas de petit déjeuner inclus. Wifi gratuite. Dans le sud de la ville, de nombreuses petites cuisines de rues permettent de se restaurer pour vraiment pas cher à proximité. Le personnel est charmant, par eux nous avons réservé notre bus pour Mandalay et le taxi pour la gare routière à qui ils ont pris soin de demander à ce que nous soyons déposé à la porte du bus !

Garden Hôtel à Mandalay (Réservé par Lauriane et Martin que nous rejoignons : 1 nuit ) : 15 600 K/ nuit. (Pas d’adresse exacte mais dans le centre ville !)

Une chambre avec deux lits simples, la salle de bain est partagée mais très propre. Le petit déjeuner est inclus et copieux. L’hôtel dispose de terrasse à chaque étage ou il fait bon s’installer en fin de journée. Un bon rapport qualité prix.

Hôtel Orchid Nan Myaing à Pwin Oo Lwin (trouvé sur le net par Martin : 1 nuit ) : 22 500 K / nuit. (Pas d’adresse exacte mais l’hotel est à deux ou trois kilomètre avant l’entrée de la ville !)

L’hôtel est composé de plusieurs bâtiments et est installé sur un grand domaine très vert et bien entretenu. Les chambres sont immenses disposent d’un coin salon avec tables et fauteuils, d’un mini frigo, et d’un très grande salle de bain. Petit déjeuner compris. Wifi gratuite mais qui ne fonctionne pas dans les chambres, le domaine est trop grand !

Hôtel New Dragon à Hsipaw : (trouvée en arrivant via les rabatteurs que l’hôtel envoi dans le train avant l’arrivée à Hsipaw ! 1 nuit) 19 500 K / nuit.  Mahaw Gani st, Zat Yat. 09-33036700 reddragonhotelhsipaw@gmail.com.

Chambre triple avec un lit d’appoint que nous partageons à 4 ! Salle de bain privée assez spacieuse. Petit déjeuner inclus très copieux. Wifi gratuite.

Mister Charle à Hsipaw : (Trouvé sur place, Lauriane s’était renseignée avant d’arriver ! : 1 nuit) 18 000 /Nuit. (Pas d’adresse exacte mais à deux pas du Red dragon après vaoir traversé la rue principale !)

Cette auberge organise des treks au départ de Hsipaw, c’est avec eux que nous avons fait le notre! Le trek était très réussi et le guide fort sympathique. Nous avons dormis à l’auberge la nuit suivant celle du trek. Chambre double, salle de bain partagée. Le petit déjeuner est sous forme de buffet, à volonté et on y trouve même des crêpes ! Le lieux est très agréable doté de plusieurs terrasses ou il fait bon s’installer, le linge peut être lavé et séché dans la cour intérieure près des sanitaires. Tout est très propre la wifi est gratuite mais ne fonctionne pas très bien. Une adresse fort sympathique que l’on recommande vraiment.

New wave II à Nyang U (2km de Bagan) : (Trouvé sur place 5 nuits) 20 000 K /nuits. Bagan Nyaung U Oo Main road, N°7 Qtr Wet Kyi Inn, Nyaung U Oo Township. 061-61005 / 09-5502583 :

Là super rapport qualité prix. Chambre double avec salle de bain et climatisation, petit déjeuner inclus, boissons et toast servis à volonté ! Patron vraiment gentil. Toit terrasse très agréable où est servit le petit déjeuner.

Hôtel YNO à Yangon : (Trouvé sur booking.com : 1 nuit) 19 500 K /nuit N° 791, 792, Zayathukha St, Myittarnyunt Qtr, Tamwe Township. 01-546152 / hotelyno.ygn@gmail.com / www.holtelyno.com :

Un très très bon rapport qualité prix mais nous avons bénéficié d’une promo exceptionnelle sur booking.com, la chambre valait 25$ en temps normal… Chambre avec salle de bain, climatisation, mini frigo, lit king size, hôtel avec ascenseur, petit déjeuner sous forme de buffet très varié et très copieux, personnel charmant ! Arrivés à 5h du matin la chambre est libre on nous donne les clés de suite !

Shin shwe Moe Guest house à Daweï :  (Adresse et contact trouvés sur wikitravel : 4 nuits) 16000 K / nuits. N° 577-A Ye Yeik Thar St, Myauk Ywar Quarter, Daweï. 059-24073 :

(Une première nuit dans une chambre avec salle de bain à 25 000 k la nuit parce que toutes les autres étaient complètes quand nous arrivons un peu avant 5 du matin…) Chambre avec salle de bain partagée. La chambre est sensée accueillir 3 personnes mais nous la gardons pour le prix d’une chambre deux personnes car la patronne à remplit tout l’établissement et ne nous a pas gardé de chambre deux places ! La salle de bain partagée est propre mais sans eau chaude. La wifi fonctionne super bien. Pas de petit déjeuner. La patronne est adorable ! Une très bonne adresse que l’on recommande vivement !

Breeze guest house à Moumein : (Trouvée par le biais de la patronne de la guest house précédente : 1 nuit) 20 000 k/ nuit. Une adresse à éviter impérativement !!!

Un piètre rapport qualité prix, pour 20000 Kyats il est possible de dormir dans un placard infesté de moustiques où il fait une chaleur accablante et dont on ne peut plus ouvrir la porte une fois que les sacs y sont rentrés ! (Nous sommes arrivés en soirée, avons payés avant de voir la chambre et avons fuit le lendemain à la première heure !!) Les sanitaires partagés sont plutôt sales, le patron n’est pas aimable du tout, le petit déjeuner est très léger, les lits sont à deux doigts de s’effondrer et les matelas sont hors d’ages…. Bref on ne laissera pas l’adresse c’est le pire logement que nous avons vu de tout notre séjour en Birmanie… (Et il fait même partie du top 3 des logements pourris que nous avons vu pendant tout le voyage Inde y compris !)
+ Pour info et pour les tous petits budget Aurora guest house est à deux pas de là et propose des chambres bien plus correctes et moins chères !

HôtelSandalwood à Moulmein : (Trouvé sur place après avoir fuit Breeze GH ! 4 nuits) 25 000 K / nuit. N° 278 Myoma Tadar St, Sit-Kay-Gone Quarter, Mawlamyine. 057-27253 / sandalwoodhotel.mlm@gmail.com

Chambre deux personnes super claire et spacieuse, une très bonne literie, salle de bain privée, mini frigo, personnel charmant. Petit déjeuner inclus et copieux. Un très bon rapport qualité prix !

Than pwin Liar à Hpa-An : (Trouvée sur wikitravel.com : 4 nuits) 15 000 K/nuit. Ward 2, Thida Road, Hpa An, Kayon State. 058-21513.

Une adresse très sympa, chambre double avec salle de bain très correcte. Pas de petit déjeuner inclut mais de l’eau chaude et des tasses ainsi que de l’eau froide est mise à disposition gratuitement ! Une terrasse aménagée de table et de chaise est à disposition, l’endroit est très agréable, le patron sympa et souriant !

Les repas :

Il est possible de se nourrir pour vraiment rien en mangeant dans la rue ou dans de tous petits restaurants, en général entre 500 et 1500 K il est possible de très bien manger. Par contre le prix peut décupler si on choisit un restaurant très bien décoré, climatisé avec une carte très variée !

5

Cuisine de rue à Yangon / Crabe au curry sur la plage de Maungmagan

A Yangon dans la rue de nombreuses petites cuisines proposent différents type de légumes et de viandes et on y choisit la composition de son assiette, c’est souvent très bon !
Les plats que l’on trouve le plus souvent (partout) sont à base de riz ou de nouilles fris, souvent mêlés à de petits morceaux de légumes et à de l’œuf. Des Shaun noodles dans le nord du pays en soupe ou en salade, ce sont des nouilles de riz accompagnées de sésame et de légumes dont la recette et le gout varient selon les établissement !
De manière générale la cuisine birmane est assez grasse puisque tout est cuit dans la friture, les légumes et même les œufs !
Les currys birmans sont un plat de riz servit avec un assortiment de petits plats pouvant contenir des crudités, des légumes cuisinés, des viandes et des préparations à base de piment ou à base de sauce au poisson très forte… Pas toujours très délicates !
On trouve plus au sud et proche des cotes beaucoup de poissons, crabes et fruits de mer frais qui sont, souvent préparés en sauce, un vrai régal… On trouve aussi beaucoup de poisson et fruits de mer séchés sur tous les marchés qui dégagent une odeur nauséabonde et là nous n’avons pas osé testé plus qu’une petite crevette qui était déjà, très forte, loin d’être à notre gout !
Dans certain endroit comme à Bagan et à Moulmein on trouve des barbecues où il faut choisir ses brochettes avant de passer à table, le choix se fait entre différentes viandes, (toutes les parties du poulet y passent de la peau aux abats) des légumes, des œufs de cailles, du tofu sous différentes formes, des champignons et dans le sud du pays des produits de la mer. Le prix des brochettes varie en fonction des ingrédients mais on à toujours très bien mangé pour des prix raisonnable dans ces endroits.
On trouve de la vache qui rit dans certain supermarchés (au bout de 4 mois le fromage commence par moment à vraiment nous manquer !) la petite boite de 8 portion coute 2800 K ! Cela mis à part et u peu de lait en brique on trouve très peu de laitage…
Les œufs de cailles eux ne coutent rien, on les trouves par vingtaines pour moins de 1000 K !

Nos repas en général pour deux et avec des boissons chiffraient entre 2000 et 5000 K !

Les boissons elles sont vraiment peu chères, une bière pression coute 700 K, un coca dans une bouteille en verre est entre 300 et 500 K, il sera plus cher, souvent le double, en canette…
Une bouteille d’eau coute entre 200 et 400 K.

Si vous passez par là :
A Moulmein : Allez manger sur le marché de nuit au bord de la rivière dans l’un des nombreux barbecue entre 18 h et 24 h !
A Yangoon : Allez boire un verre au Double Hapiness, dans la 19 street. les cocktails avec l’alcool local y sont à 900 K !

Pour ceux qui boivent et qui fument :

L’alcool s’achète dans des boutiques spéciale et on y trouve des bouteilles de rhum local entre 1300 et 1500 K ! D’un très bon rapport qualité- prix… D’autres types d’alcools sont importés et coutent beaucoup plus cher (du rhum Baccardi ou de la Vodka entre autres…)
Une bière en bouteille coute en magasin entre 1000 et 1500 K pour 750 ml.

Les cigarettes elles ne sont vraiment pas chères, on trouve beaucoup de paquet aux alentours de 750 K, les L&M, les lucky strikes ou certaines marques locales… D’autres marques locales s’achètent environ 300 ou 400 K et sont tout aussi bonnes. Les Marlboros se trouvent également mais coutent bien plus cher, compter 2500 K le paquet !

Les gens du coin fument surtout des cigarettes artisanales qui ont plus l’aspect d’un petit cigares et dont le gout varie selon le fabricant et le village ou elles sont produites. On peut les acheter au détail pour 100 K les deux unités ou en plus grosse quantité pour 1000 K les 30 !

Loisirs et visites :
6

En barque et à pieds dans la campagne de Hpa-An / Crique de pêcheurs près de Daweï / Dans les temples de Bagan

Ici pas de HelpX mais beaucoup de visites se font gratuitement, nous avons payé un chauffeur de taxi pour qu’il nous évite le check point et donc les frais d’entrée sur le site de Bagan, nous nous sommes beaucoup déplacé en scooter ce qui entre es temples et les rizière est déjà pour nous un réel divertissement ! Aussi il y a assez peu de loisir à consommer en Birmanie et comme toujours nous apprécions les promenades dans les marchés, les villes, les temples qui elles ne coutent rien !

Location d’un scooter à Mandalay pendant 1 jour : 8000 K
Location d’un scooter à Bagan pendant 1 jour : 6000 K
Location d’un scooter à Daweï pendant X jour : 8000 K
Location d’un scooter à Moulmein pendant 1 jour : 10000 K
Location d’un scooter à Hpa-An pendant 2 jours : 12000 K

Monter sur la colline de Mandalay : 1000 K / pers + 200k pour le scooter
Trek au départ de Hsipaw 1 jour et 1 nuit avec 3 repas inclus : 20 000 K /pers
((Visite du site de Bagan 25 000 K / pers d’économisé en soudoyant un chauffeur de taxi !))
Visite de people’s parc à Yangon : 300 K/pers
Aller / retour en bateau sur shampoo island à Moulmein : 2000 K /pers
Visite de la grotte de Sadan à Hpa-An : 1000 K / pers + retour en barque 1500 K/pers

 

Achat de trucs utiles :

Les tentations sont là aussi assez peu nombreuses, et puis il faut aussi avouer qu’on n’est plus en mesure de se charger …!

Encore 1 bob : 8000 K (Mais cette fois c’est le bon !!!)
1 livre imprimé et copié artisanalement ! (Histoire Birmane de G. Orwell) : 3500 K

10 Cartes postale : 1000 K
+ 10 timbres : 5000 K

Services divers :

Lavage du linge à la laverie de l’hôtel (à Mandalay et à Bagan) : 10 500 K
1 coupe de cheveux très réussie : 6000 K (tarif qui comprend une bonne heure de shampoing et massage ! Ça vaut vraiment le coup !)

Notre budget en Birmanie pour un mois à deux :

Total 980 € pour deux personnes (Hors VISA = 2×50$) se découpant grossièrement comme suit :

Frais bancaires : 47,5 €
Logements :  347,5 €  (26 nuit pour 468 900 K )
Transports longue distance :  168,3 € (227 200K)
Loisirs (Incluant les locations de scooter) :  82,3 € (111 100 K)

Achat :  8,5 € (11 500  K)
Services divers : 12,2 € (16 500 K)
Achat et envois de cartes postales : 4,4 € (6000 K )

Les 309,3 € restant correspondent grossièrement aux postes suivant :
– Repas et boissons fraiches
– Bouteille d’eau

– Les petits achats de produits consommable, savon dentifrice, mouchoirs…
– Les dépenses liées à l’alcool et aux cigarettes…
– Les petits trajets en pickup ou moto taxi que nous n’avons pas comptabilisé
– Quelques petites donations dans les temples ou grottes ou l’entrée était gratuite !

Pour la première fois du voyage le budget logement passe en tête !  Nous sommes resté un mois complet et n’avons pas pu faire d’échange de services nous avons donc payé toutes nos nuits et tous nos repas… Ici les hôtels sont bien plus cher que dans les pays précédemment visités, mais le budget global sur le mois s’équilibre assez bien en raison du très faible coût des repas et boissons et des loisirs ! Enfin voyager en Birmanie ne coute pas beaucoup plus cher que pas mal d’autres destination en Asie, simplement les dépenses s’équilibrent différemment !

7

Vue de la rivière Salouen depuis la principale pagode de Moulmein.

1 réaction à Séjour en Birmanie : Le bilan

  1. Pingback : CARNETS DE VOYAGE - MYANMAR | Pearltrees

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>