BILAN GÉNÉRAL

En bref : Arrivé par Tokyo et repartis par Osaka en avion, nous avons visité seulement l’ile de Honshu entre Tokyo et Hiroshima sur presque 2000 km, en passant environ 25 h de transport en bus et en trains ! Nous avons passé 36 nuits sur le territoire et fait étape dans 7 endroits différents.

Arrivés le 26/10/16 de bon matin et repartis le 30/11/16 au milieux de la nuit… Nous avons choisi de limiter nos déplacements à l’ile principale pour plusieurs raisons : 1/ le climat du mois de novembre aura eu raison de notre volonté d’aller dans le nord du pays, complètement enneigé à cette époque : nous n’étions pas vraiment équipé pour ! 2/ Le temps dont nous disposions sur place et l’envie de découvrir tranquillement plusieurs villes ainsi que de faire un échange de service qui allait nous mobiliser une à deux semaines dans un endroit… 3/ Le budget qui nous a poussé à limiter les trajets en Shinkansen, très pratique et très rapide mais surtout très cher, et à ne pas prendre de vols internes… 4/ pour un premier séjour au Japon on s’est dit qu’il y avait déjà beaucoup à voir et à faire sur l’ile de Honshu, (et après 5 semaines sur place ce sentiment est largement confirmé !)

S’il fallait conclure maintenant :
Le Japon est surprenant, intriguant, amusant… Les villes sont démentielles mais semblent calmes, tout y est étonnamment plus que propre ! Une culture très contemporaine semble mêlée à un amour de la tradition, les villes présentent dans un même espace quasiment tout et son contraire… On pourra ainsi observer, par exemple, des salle de jeux complètement folles, immenses, bruyantes, et bondées à quelques pas d’un temple aux poutres vermoulues et statues poussiéreuse, qui semble lui avoir traversé les ages ! Une destination un peu plus couteuse que les autres pays d’Asie visités jusque là mais qui a su nous enchanter ! Au delà des villes et de toutes les surprises qu’elles ont a offrir c’est aussi tout le reste du pays qui nous à séduit : les paysages très beaux et variés entre mer et montagne ! La gastronomie (délicieuse) qui n’a rien à envier à la cuisine française ! Les japonais d’une grande courtoisie ! La ponctualité des transports en commun, incroyable tant elle est précise ! et encore bien d’autres choses que nous allons tenter d’expliquer un peu plus en détails par la suite…

a

Pour ceux que cela tente : Le visa est gratuit pour les séjours touristiques de moins de trois mois et s’obtient à l’arrivée sur présentation d’un passeport encore valide plus de 6 mois ! Tout simplement !

PLUS DE DETAILS : Les gens, l’itinéraire, les activités, les adresses, le budget….!
Les Japonais / Les personnes rencontrées :

Les japonnais sont très discrets et très courtois, toujours très respectueux et très agréables, personnes ne cherche à vous embêter et rares sont ceux qui vont venir chercher le contact avec nous, rare mais pas inexistants, nous avons à plusieurs reprises échangé quelques mots avec des personnes croisées dans un parc, dans la rue ou dans un train… Plus que par manque d’intérêt il semblerait qu’il soit plutôt question de ne pas déranger. Notre passage chez Rémi et Mai qui est japonaise nous a permis de comprendre quelques trucs qui expliquent bien ce comportement.

gens1

Il existe un mot dans le langage japonnais « tatemae » qui pourrait se définir par une volonté de toujours paraitre correct et poli, c’est à dire de mettre ses sentiments et ses envies personnelles au second plan pour ne pas nuire au bien du groupe, de la société. Ainsi il est des choses que les japonnais ne montrent pas, ne révèlent pas, ne disent pas, même s’ils les pensent ils les gardent bien pour eux. Ici la polémique, la crise de colère ou l’engueulade en public n’existent pas, les choses se font parce qu’elles doivent être faites sans que personnes ne pose de question ou n’entre en résistance. Ce qui pourrait nous sembler à nous européens passer pour de la timidité ou de l’hypocrisie est en fait ici partie intégrante de la bienséance et d’un système de codes de politesse millénaire.

Résultat cela facilite bien les relations et la communication pour les étrangers que nous sommes mais il est complexe de pouvoir aller au delà de ce système d’apparence et de comprendre plus en profondeur ce que les gens peuvent penser ou ressentir. S’ajoute à ce phénomène le fait que les japonnais parlent assez peu anglais les échanges sont donc souvent limités au strict nécessaire.
Nous avons tout de même fait de très belles rencontres, à commencer par Rémi et Mai, et avec toutes les personnes que nous avons fréquenté pendant notre séjour à Nozawa, même s’il n’y avait pas de japonnais dans ce groupe là !

gens-2

Itinéraire…

Arrivée Tokyo : (Aéroport de Narita )

8 jours à Tokyo : Pour arpenter la ville, découvrir les différents quartier passant par Shibuya, shinjunku, Akihabara, Ueno, Taito Ku et bien d’autres… Profiter des musées et des expositions, faire un tour dans ses centres commerciaux démentiels et ses marchés de rues, observer la ville du haut du metropolitain government building, faire un tour au Tokyo Sea Life Parc, au zoo de Ueno, dans de petits temples très calme et sur des grand boulevards très agités ! Visiter le marché aux poissons de Tsujuki. Observer la foule des salary man en costumes, aux jeunes en cosplay… Aborder le Japon dans tout ce qu’il  a de plus extravaguant et surprenant !

2 jours à Fuji : Pour admirer le mont Fuji tout simplement ! faire un tour dans la ville industrielle de Fuji et prendre un tout petit train pour aller faire un tour un peu plus loin jusqu’à la minuscule gare de Fujine !

3 jours à Nagoya : Pour rencontrer Mai et Rémi qui veulent bien nous accueillir et nous faire découvrir leur quotidien dans cette ville. Aller faire un tour dans la montagne en téléphérique, découvrir les joies des salles de jeux, déguster les spécialités du pays dans les petits restau qu’ils affectionnent et nous font connaitre, visiter le château de Nagoya, découvrir la dégustation de l’Umechu fait maison, cuisiner un peu et converser beaucoup !

12  jours à Nozawa Onsen : En échange de services, pour rencontrer du monde, découvrir le petit village de Nozawa et une station de ski au Japon. Apprivoiser et profiter des onsens, admirer les couchers de soleil depuis le foot spa, marcher en foret et observer les merveilleuses couleurs automnales, les lacs, les cascades… Cuisiner et partager de bons repas avec les autres voyageurs rencontrés ici, boire des apéros, faire une première soirée dans un karaoké ! Échanger toujours, discuter tout autant et rigoler beaucoup !

2 jours à Kyoto : Pour jeter un œil sans trainer car le temps presse et le nombre de touristes ici nous oppresse un peu… Passer au sanctuaire de Fushimi Inari Taisha, admirer les érables japonnais qui rougissent à cette période de l’année… Faire un bon tour dans le centre ville, sur le marché puis sur les bords de la rivière Kamo Gawa, avant de terminer dans le quartier plus traditionnel et très beau de Shirakawa.

2 jours à Hiroshima : Pour aller voir le dôme qui à survécu à la bombe… Visiter le musée de la bombe A, passer du temps dans le parc du mémorial pour la paix, s’imprégner un peu de l’ambiance de cette ville chargée d’une histoire si violente et qui semble tellement calme aujourd’hui !

7 jours Osaka : Pour finir dans une grande ville, aller visiter les quartiers animés de Dontomburi, Denden Town et Shinsekai, faire un tour (rapide !) dans la foule de Shinsaibashi… Déguster des sashimis dans le marché de Kuromon…. Se remplir le ventre de viande grillées dans un restaurant où on mange à volonté, faire un tour dans le parc du château, aller observer la ville depuis le haut du sky building. Faire un aller retour en train jusqu’à Nara pour voir les parcs, les temples et les daims… Se promener encore et toujours et profiter tranquillement de tout ce que la gastronomie japonaise peut offrir avant de quitter le pays !

INFO PRATIQUES :

Argent :
– 1 euro = 130 Yens (plus ou moins)
Change et retraits :
Retraits assez très facile un peu partout, sans jamais rencontrer aucun problème, dans les nombreux bureaux de poste et dans les ATM des 7/11 (avec visa et surtout avec mastercard). Nous n’avons pas eu à changer de liquide mais des bureaux de change sont visibles un peu partout cela doit donc pouvoir se faire assez facilement !

L’argent se présente en billets de 10 000, de 5000, de 2000 et de 1000. Il existe aussi des pièces de  500, 100, 50, 10, 5 et 1 yen. Les Japonais utilisent peu le paiement par CB ils ont donc toujours du change et cela ne posera jamais problème de payer une petite somme avec un gros billet ! Il est toutefois possible de payer en CB dans les grands magasin et dans certain hébergements.

Les prix sont toujours affichés et jamais négociables. Ici il n’est pas coutume de laisser du pourboire et cela mettrais dans un grand embarras la personne à qui vous tenteriez d’en laisser ! Ici tout semble se faire dans le respect de l’autre, pas d’arnaques, pas de vol, les vendeurs recomptent toujours la monnaie qu’ils vous rendent, il n’y a jamais de surprises… (A noter : Seuls certains petit magasins n’incluent pas les 8% de taxes dans les prix affichés en rayon.)

 

Les transports

Les moyens de transports sont très nombreux, variés, plutôt confortable, toujours très ponctuels mais surtout très onéreux ! Les transports au japon sont peut être parmi ceux qui se font de plus cher dans le monde, ici les prix vont de cher à très, voire très très cher…! Les trains ordinaires et les bus représentent quand même une certaine alternative aux trains à grande vitesse mais le coût des billets reste conséquent.
Tous les prix donnés sont pour deux personnes, sauf le taxi ou le prix est pour la course !

transporta

En Taxi :
Nous n’avons pris qu’un seul taxi… parce qu’on s’est un peu loupé sur une toute petite portion d’itinéraire ! Nous sommes descendu d’un train à la gare de Nagano quelque chose au lieu de descendre à Nagano tout court… Nous nous sommes ainsi retrouvé dans un quartier éloigné de quelques kilomètre de la gare de Nagano ou nous avions une correspondance avec un  bus longue distance à ne pas louper ! De peur de manquer le départ de notre bus nous prenons un taxi pour faire les quelques kilomètres qui nous manquent, et vu le prix de la course on ne renouvèlera pas l’expérience en se promettant d’être plus attentif la prochaine fois que nous aurons à descendre d’un train ! (Notons cependant que le chauffeur à été des plus courtois, que le compteur est mis en marche automatiquement, à l’image de tous les autres commerçants ou prestataires de service du reste du pays pas de négociations et pas d’embrouilles possibles!)
4 ou 5 km (max) dans Nagano / 15 minutes / 2100 Yen  !!!

En train :
Il existe beaucoup d’options différentes pour ce qui est des trains dans l’archipel nippon, certains sont très rapides et modernes à l’image du shinkansen (le TGV japonnais) d’autres sont plus petits et plus lent faisant arrêts dans toutes les petites gares (on parle alors des « ordinary train »). Un site internet : hyperdia.com est très pratique et permet de trouver tous les horaires et tous les prix en fonctions des différents trains en circulation. Par contre pas de réservation sur ce site, en revanche noter les itinéraires et noms des trains est bien utile pour aller ensuite acheter ses billets directement aux guichets des gares. Nous avons principalement voyagé en train ordinaire question de budget et avons pris le shinkansen une seule fois pour voir et se faire plaisir à bord du train le plus rapide et confortable que nous n’ayons jamais pris ! De manière générale il y beaucoup de trains ce qui laisse une très grande liberté quand aux horaires souhaités, et tous sont vraiment très ponctuels c’est impressionnant ! Pour réduire encore les coûts de transports il est possible de voyager sans place réservée ce que nous avons fait à chaque fois sans jamais avoir à voyager debout !!

Aeroport de Narita – Minami Senju (tokyo) : 1h / 67km / 2650 Y / train ordinaire.
Akihabara (tokyo) – Fuji :                                        2h30 / 148 km / 5600 Y / train ordinaire.
Fuji – Nagoya :                                                               3h40 / 220 km / 8420 Y / train ordinaire.
Nagano – Iiyama :                                                        45′ / 30 km / 1060 Y / train ordinaire.
Iiyama -Nagano :                                                         45′ / 30 km / 1060 Y / train ordinaire.
Kyoto – Hiroshima :                                                    1h30 / 380 km / 22820 Y / En Shinkansen !

En bus :
Se déplacer en bus est un peu plus compliqué car il n’existe pas vraiment de gare routière dédiées aux bus. Chaque compagnie de bus dispose de sa propre agence, et les agences comme les points de départs des bus peuvent être disséminés un peu partout dans les villes, parfois près des gares de trains et parfois non ! (Par exemple pour l’arrivée en bus sur Kyoto notre bus s’est arrêté sur l’autoroute ! oui oui ! et nous à débarqué entre un mur et la bande d’arrêt d’urgence dans un genre de grand enclos grillagé que le chauffeur à refermé a clé derrière nous ! De là il faut emprunter un escalier pour quitter l’autoroute (au japon les autoroutes survolent les villes !) et se retrouver dans un quartier de Kyoto ou il faudra marcher quelques centaines de mètres pour rejoindre un métro ou un train !) Les bus sont très confortables, propres et silencieux ! Tout ceux que nous avons pris disposaient de toilettes, de sièges inclinables, une petite couverture est souvent mise à disposition et nous avons même eu un bus ou chaque siège disposait de rideaux pour ceux qui souhaitent dormir ou voyager en toute intimité ! Environs toutes les deux ou trois heures le bus fait un arrêt dans une aire d’autoroute ou il est possible de se restaurer, de fumer, et d’aller aux toilettes.

Nagoya – Nagano :                   4h / 275 km / 5200 Y / Bus Alpico, départ et arrivée près des gares train.
Iiyama – Nozawa Onsen :     35′ / 13 km / 1400 Y / Bus de ville au départ de la gare de Iiyama
Nozawa Onsen -Iiyama :      35′ / 13 km / 1200 Y / Bus de ville au départ du centre de Nozawa.
Nagano – Kyoto :                     5h30 / 403 km / 12000 Y / Bus Alpico, départ de la gare et arrivée sur l’autoroute !
Hiroshima – Osaka :               5h / 330 km / 8300 Y / Bus JR départ et arrivée près des gares de train.

En train et en métro dans les grandes villes :
Les grandes villes japonaise disposent d’un impressionnant réseau de train et de métro, le prix des tickets varie en fonction de la distance parcourue, les tickets les moins cher commencent à 120 ou 140 Yen en fonction des villes. Comme il n’est pas toujours évident de savoir quel ticket prendre quand on ne connait pas la distance que nous allons parcourir il existe un système très simple qui permet d’ajuster le paiement à la fin de la course avant de sortir de la station ! Nous avons donc pris l’habitude de toujours prendre le ticket le moins cher proposé et de réajuster si nous n’avions pas assez payé, à l’automate qui se trouve avant les portails de sortie, cela nous a évité de trop payer !
Les distance entre les différentes stations sont généralement assez longues souvent d’un ou deux kilomètre et parfois les connexions entre les différentes ligne dans une même station peuvent se faire sur presque un kilomètre de marche… Ainsi sur une journée pour visiter plusieurs quartier d’une ville comme Tokyo on dépensera facilement 700 à 800 Yen rien qu’en transports en commun. Il existe des pass : Par exemple 700Y pour un pass qui donne accès à tous les train JR dans Tokyo pour une journée. Mais à utiliser si l’itinéraire du jour est bien planifié car plusieurs compagnies œuvrent dans cette ville et les trains JR ne desservent pas toutes les stations !
Par contre qu’il s’agisse des lignes JR ou des lignes de métro tout est très bien indiqué, traduit en anglais et il est très facile de se repérer et de se déplacer dans ce réseau très dense !
Pour donner une idée de nos frais de transports en commun voilà ce que cela nous à couté dans les villes où nous les avons le plus utilisés :
TOKYO, pendant 7 jours = 5560 Y pour deux personnes (métro et train)
KYOTO, pendant 2 jours = 1960 Y pour deux personnes (train)
OSAKA, pendant 7 jours = 4260 Y pour deux personnes (métro et train)

b

Il est très facile de se déplacer dans le sens ou les moyens de transport sont très nombreux, et très ponctuels. Dans chaque gare ou agence de bus nous avons toujours trouvé un interlocuteur parlant suffisamment anglais pour pouvoir nous renseigner et nous vendre les billets. Les stations de métro comme de trains sont souvent gigantesques et bondées mais tout y est très bien indiqué ainsi il est facile de s’y repérer et de s’y déplacer !

Les logements :

Nous avons toujours pris des chambres privées dans des hôtels ou dans des maison partagées, la qualité et les prix varient beaucoup d’un endroit à l’autre, mais nous avons toujours pris ce que nous avons trouvé de moins cher ! Nous avons ainsi passé des nuits dans des toutes petites chambres d’à peine 4m² et d’autres dans des hôtels plus que correct avec des chambres avec salle de bain, bureau et TV beaucoup plus confortable ! Dans toutes les chambres que nous avons eu il y avait toujours un frigidaire et souvent une bouilloire (parfois dans la chambre, parfois sur le palier !) bien pratique pour faire ses petits déjeuner ! De manière générale tout est toujours très propre et calme, la plus part des établissement sont non fumeurs mais disposent d’une petite cour ou d’une petite terrasse où il est possible de fumer, tous les établissement disposent d’assez bonnes connections wifi… Partout on se déchausse avant d’entrer, les chaussures restent sur le palier ou dans l’entrée !

Aizuya Inn à Tokyo : (Trouvé sur air B&B : 1 nuit )  : 3000 Y / nuit.
Petite chambre, très propre, avec lit double et salle de bain privée, dans une maison partagée. Un espace commun avec une cuisine bien équipée. Dans le quartier de Minami Senju, proche de l’hyper centre de Tokyo et à cinq minutes de marche de la gare. Pas de frigo dans la chambre mais un très grand et propre dans la cuisine commune. Un très bonne adresse avec un rapport qualité prix impressionnant ! Pourquoi on ne reste qu’une seule nuit ? Parce qu’à notre habitude nous n’avons réservé que la première « pour voir » avant de réserver les suivantes, mais que pour le coup ça ne marche pas ! Le plan est tellement bien que tout est déjà pris pour toute la semaine suivante !

Maruto Guest House : (Trouvé sur air B&B : 6 nuits ) : 4670 Y / nuit.
Toute petite chambre 2 personnes avec lits superposés, salle de bain partagée et bouilloire disponible sur le palier, cuisine commune au rez de chaussé et lave linge disponible et gratuit sur la terrasse ! Un immeuble partagé dans le quartier de Akihabara, très central, de nombreux magasins et restaurants très proches, à 5 minutes de la station Akihabara.

Fuji Inn à Fuji : (trouvé sur booking : 2 nuits ) : 7280 Y / nuit.
Le premier vrai hôtel où nous séjournons ! Chambre avec lit double, salle de bain privée avec baignoire, serviette, chaussons et produits de bain fournis. Le seul hôtel ou le petit déjeuner est inclus, un buffet très varié et copieux ! Dans la ville de Fuji, a 10 minutes de marche de la petite gare de Honyoshiwara.

Nagoya eco hotel à Nagoya : ( sur booking : 1 nuit) : 4000 Y/ nuit
Toute petite chambre 2 personnes avec lits superposés, salle de bain partagée, frigo dans la chambre mais aucune autre facilité pour se restaurer. A 5 minutes de la gare de Nagoya. Peut être l’adresse la moins sympa du séjour, mais la moins cher de ce que nous avons trouvé sur Nagoya et la plus proche de la gare !

Chez Rémi et Mai à Nagoya : (Merci les amis des amis de nous recevoir !) : 3 nuits
Ici on partage le quotidien de Rémi et Mai qui nous prêtent gentiment leur canapé et un bout de leur salon ! Un vrai plaisir de découvrir la vie locale avec des gens du coin !

Kaya Lodge à Nozawa Onsen : ( Via Helpx) : 12 nuits / En échange de service.
Nous avons ici une chambre immense et rien que pour nous dans un des lodges de la compagnie Nozawa Holidays, nous partageons le lodge avec d’autres voyageurs, les salles de bains et la cuisine sont communes. En échange nous travaillons 4h par jour 6 jours sur 7, du bricolage et du ménage pour remettre les lodges en état avant le début de la saison d’hiver !

Kotoha Umamachi guest house à Kyoto : (sur booking : 2 nuits ) : 5870 Y / nuit.
Là un studio parfaitement équipé, cuisine complète, salle de bain, lave linge… Un très bon rapport qualité prix, à 15 minutes de marche de la station de train la plus proche, dans le centre de Kyoto, proche de toutes commodité.

Unizo Inn à Hiroshima : (Trouvé sur booking : 2 nuits )  : 4842 Y / nuit.
Hôtel, chambre double avec salle de bain, frigo et bouilloire en chambre + café et thé ! Produits de bain, serviettes et chausson fournis. A 15 minutes de marche de la gare, de le centre de Hiroshima, proche de toutes commodités. Très bon rapport qualité prix !

Akasaka Ryokan à Osaka : (Trouvé sur booking : 6 nuits )  : 2500 Y / nuit.
L’hôtel le moins cher et probablement le plus authentique du séjour ! Une toute petite chambre de 4m² environ, sol en tatamis et lits faits de futon à déplier le soir… Quand les futons sont dépliés ils prennent tout l’espace de la chambre ! Un petit frigo est quand même disponible dans la pièce, la salle de bain est partagée avec des horaires pour les hommes et pour les femmes ! Les patrons parlent peu anglais mais sont vraiment adorables. Hôtel situé à 5 minutes d’une station de métro, dans le centre de Osaka, toutes commodités très proches !

Les repas :

La gastronomie japonaise est des plus variée et est vraiment délicieuse, nous nous sommes régalés de sushis, sashimis et autres emblèmes de la nourriture japonaise mais avons aussi découvert une quantité d’autres spécialités toutes aussi bonnes les une que les autres ! Au japon on mange dans la rue comme au restaurant à presque toute heure de la journée, les plats sont d’une telles variété qu’il serait impossible d’en faire une liste exhaustive, alors voici une petite sélection des mets que nous avons le plus consommé pour donner une idée des prix et du budget qui peut être consacré à la nourriture sans vouloir trop se ruiner et trop se priver !

Dans les supérettes et supermarchés :
Il est possible de manger pour vraiment pas trop cher. [la solution la plus économique serait de manger des soupes de nouilles instantanées qui coutent une centaine de Yen et qui peuvent se cuisiner très facilement un peu partout mais ce serait passer à coté de trop de bonne choses pour que nous choisissions cette option là !]
Tous les supermarchés vendent des produits frais, prêts à consommer, on trouve toutes sortes de salades, de sushis, de sashimi, de poulet et bien d’autres choses encore, qui sont systématiquement bradée en fin de journée, ainsi si on achète ces produits entre 18h et 20h les prix peuvent être réduits de 50% ! On peut donc manger une salade de choux pour moins de 100 Y, un plat de 10 sushis ou 10 sashimis pour 500 Y, 5 pièces de poulet pané pour 350 Y… Ce n’est probablement pas la meilleure qualité de nourriture japonaise qui existe mais cela reste très bon et de très loin supérieur à tout ce qu’on pourrait trouver en France dans le rayon frais du prêt à consommer !

Suchiro :
Notre coup de cœur pour se remplir de sushis et autres spécialités à base de poissons crus ! Il s’agit d’une chaine de restaurant que l’on retrouve un peu partout, ici on commande sur un petit écran tactile les plats que l’on veut manger et ils arrivent via un petit tapis roulant jusqu’à notre table ! Les plats sont très frais et très bon ! Les assiettes de 2 sushis coutent 100, 180 ou 300 yen, le menu propose une grande variété de plats, à deux nous y mangions très bien, jusqu’à être vraiment repus pour 1500 / 1800 yens. Le thé est offert et à volonté.

Les sashimis achetés sur les marchés sont aussi très frais et très bon et souvent bradé en fin de marché !

food3

Les onigiris sont des triangles de riz contenant un morceaux de poisson et entouré d’un petit morceau d’algue, souvent parfumé ou assaisonné avec du sésame, de l’hibiscus ou autre épice c’est un en cas assez copieux que l’on trouve facilement pour une centaine de yen.

De nombreux restaurants font des plats à emporter très bon également : Compter 600 Y pour un curry : de la viande en sauce très parfumées mais peu pimentée, avec du riz, du gingembre, et une ou deux pièce de poulet frit.

Les takoyakis sont des petites boules comme des beignets renfermant un morceau de poulpe, quelques centaines de Yen pour une barquette de 10.

Les soupes de nouilles se retrouvent partout et varient selon les régions, elle peuvent être au légumes, au poulet, au fruit de mer… Entre 500 et 1000 yen selon la garniture et le restaurant. Mais toujours très copieux !

Les gyozas sont des raviolis inspirés de la cuisine chinoise, ils peuvent être frit ou cuits à la vapeur, farcis à la viande ou aux légumes, pour une barquette de 6 les prix varient de 300 à 500 Y en restaurant ou vente à emporter.

Sukiya est une autre chaine de restaurant très présente au japon où il est possible de manger pour pas très cher. Un plat seul de viande ou de poisson avec du riz coute environ 600 Y, s’il est accompagné d’une petite salade et d’une soupe miso cela pourra augmenter le prix de 150 ou 200 Y

food1

La soupe miso est servie dans nombre de restaurant en accompagnement d’un plat principal, le miso est une pâte très parfumée à base de soja, en soupe elle est diluée dans l’eau chaude et accompagné de petits morceaux d’algues et de tofu, c’est une soupe de bouillon très parfumée, très bonne !

Restaurant ALL YOU CAN EAT ! Nous en avons testé un sur Osaka, le principe est simple vous choisissez votre formule (qui dépend du choix dans les plats que vous allez pouvoir commander) et vous pouvez manger à volonté pendant 2h ! Nous avons choisi une formule avec un choix de 70 plats, viande et légumes + boissons (alcool compris) à volonté, un petit brasero est au centre de la table pour cuire soi même les aliments. Un grand choix de viande délicieuse, du bœuf mariné, salé, que l’on peut commander autant de fois qu’on le souhaite pour moins de 8600 Y pour deux ! Autant dire qu’on repart gavé mais encore une fois rien à voir avec les « à volonté » que l’on pourrait trouver en France car les produits y sont vraiment très bon et très frais !

Les kushikatsu sont des petites brochettes de viande, de fruits de mer, d’œufs de cailles ou de légumes, passées dans un genre de pâte a beignet assez légère et qui cuisent dans la friture, elles se dégustent avec une sauce et des feuilles de choux blanc. Compter entre 50 et 200 Y par brochette en fonction des aliments choisis.

Nous avons fait l’impasse sur le bœuf de Kobé beaucoup trop cher ! Mais nous sommes régalés de plein d’autres choses, la liste est trop longue pour pouvoir tout citer, mais en moyenne excepté lors de notre passage au restaurant à volonté nous mangions pour moins de 500Y par repas et par personne.

Ce qui est très pratique au Japon c’est que les menus sont toujours imagés et bien souvent les vitrine des restaurants présentent des copies en plastiques très réalistes de tous les plats du menu ce qui donne une bonne idée de la quantité et du contenu de chaque plat !

food2

Les boissons sont assez chères dans les restaurants mais souvent un thé froid ou chaud est offert avec le plat. Pour les autres boissons mieux vaut les acheter dans les supérette ou dans les distributeurs que l’on trouve à tous les coins de rue ! Compter entre 100 et 150 Y pour un café ou un coca de distributeur, souvent plus du double en restaurant…

Enfin l’eau du robinet est potable au Japon, même si elle n’a pas très bon gout ! Nous n’avons pas acheté beaucoup de bouteilles, mais leur prix tourne autour de 100 Y pour une grande dans les supermarché et le même prix pour une petite en distributeur !

Pour ceux qui boivent et qui fument :

Les cigarettes s’achètent dans toutes les supérettes et dans l’équivalent des bureaux de tabac, on y trouve des Marlboro ou des lucky strike (460 Y)  ou pleins de marques locales qui ne sont pas beaucoup moins chères et que nous n’avons pas testé.

Par contre il est interdit de fumer dans la rue hors des zones dédiées, mais on en trouve un peu partout assez facilement. Il existe des restaurants fumeurs, d’autres non fumeurs et encore d’autres qui ont une salle dédiée pour les fumeurs… Bref il y en a pour tout le monde !

L’alcool s’achète dans des boutiques dédiées, le saké est très abordable et il en existe de nombreuses marques, au Japon il est commun de le boire tiède ! On trouve différentes sortes de bières entre 250 et 500 y la canettes, et même quelques bouteilles de vin importées à partir de 500 Y pour les moins chères après les prix grimpent et on trouve vraiment de tout !

Loisirs et visites :

Dans tous les endroits que nous découvrons notre activité principale reste la promenade, se perdre dans les villes, découvrir les différents quartiers, se balader sur les marchés, dans les parcs et jardin, les temples… Un loisir qui ne coute rien si ce n’est quelques déplacements en transport en commun. A Nozawa Onsen petit village où nous sommes restés près de deux semaines en échange de services nous avons bien profité des bains dans les différents onsens public du villages, fait de belles promenades dans les forets alentours et partagé de supers moments avec les autres voyageurs de passage ici, tout cela pour quasiment rien ! Sortis de ce genre de visites et d’activités beaucoup de choses sont payantes voici la liste de celles que nous avons faites dans les différentes places où nous sommes passés :

loisira

TOKYO :
– Achat de 2 GRUTT PASS, à Tokyo = 4000 Y (pour avoir accès gratuitement à plus de 80 sites pendant deux mois… Nous avons fait plusieurs visites qui ont largement amorti le prix du pass ; entre autre : le zoo de Ueno, le Tokyo Sea Life Park (aquarium), le metropolitan musée of art, le musée de la période edo, le musée de la photo,…)
– 2 tickets pour la grande roue du quartier de Kasai Rinka Koen = 1260 Y (les Japonais sont fous de grandes roues on en trouve plusieurs dans toutes les grandes villes !)
– 2 Entrées à l’observatoire du metropolitan government building = gratuit !
NAGOYA :
– 2 allers et retours en téléphérique = 4320 Y (pour aller se promener dans les montagnes non loin de Nagoya)
– 2 Allers simple en télésiège = 600 Y (pour revenir prendre le téléphérique sans avoir à marcher ! Flemme !)
– 2 entrées au château de Nagoya = 1000 Y
– Quelques parties de jeux dans une salle d’arcades = 500 Y
HIROSHIMA :
– 2 Entrées au musée de la bombe atomique  = 400 Y
OSAKA :
– 2 entrées sur le sky building = 2000 Y
– 2 allers et retours à Nara en train = 1880 Y (Pour aller voir les daims dans les parcs de la ville !)

loisirb

 

Achat de trucs (utiles ou souvenirs !) :

Une deuxième batterie pour l’appareil photo = 5745 Y
Un adaptateur pour les prises = 133 Y
Une petite enceinte portable JBL = 5833 Y
Un petit couteau = 500 Y
Un petit carnet spécial pour imprimer les emblèmes des onsens de Nozawa = 460 Y
2 paires de baguettes = 216 Y
10 carte postale = 750 Y + 10 timbres = 700 Y

 

Services divers :

Lavage du linge 1 fois à Nagoya = 500 Y pour lavage + séchage et deux fois à Osaka = 200 Y pour faire tourner une machine a la laverie en face de l’hôtel !

 

Notre budget au Japon pour 5 semaines à deux :

Total 2977,5 € (soit 335 467 Y) pour deux personnes se découpant grossièrement comme suit :

Frais bancaires : 3,20 €
Logements :  763  €  ( 21 nuits pour 86229 Y )
Transports longue distance : 650,5 € (73510 Y)
Métro et train en ville : 112,4 € (12680 Y)
Loisirs : 202,6€ (22860 Y)

Achat et services divers : 125 € (14092 Y)
Achat et envois de cartes postales : 13 € (1450 Y )

Les 1108 € restant correspondent aux postes suivants :
– Repas et boissons
– Produits consommables tels que savon, dentifrice…
– Les dépenses liées à l’alcool, et aux cigarettes.

Cinq semaines sur place et un budget conséquent en comparaison de ceux consacré aux pays précédents… Mais nous revoilà dans un pays développé où le confort, la propreté, la qualité des services ont un prix. Aussi nous ne nous sommes pas vraiment privés, même si nous sommes restés raisonnables pour ce qui est de l’alimentation et des activités. Le séjour à Nozawa en Helpx et les quelques jours où nous avons été accueillis par Rémi et Mai nous ont bien aidés à ne pas dépasser les 3000 € de budget !

Ce qui est sur c’est que nous avons été vraiment conquis par notre séjour dans ce pays et qu’il vient s’ajouter à la liste des endroits où nous avons l’intention de repasser, en prévoyant différemment cette fois ci, avec plus de temps sur place pour pouvoir passer plus de temps en échange de service et à une autre période de l’année pour éviter le froid de l’hiver et tenter d’aller faire un tour dans le nord du pays !

loisirc

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>