Démarrer une nouvelle partie du voyage !

palm cove

C’est parti pour une longue étape de une année complète sur place…

Pour changer un peu l’arrivée en Australie ne se fait pas comme dans nos précédentes destinations… Ici nous allons passer un an avec d’autres objectifs que ceux de qui étaient les nôtres jusque là ! Aussi cette arrivée ne s’enchaine pas directement sur des visites précipitées vers les quatre coins de la ville où nous atterrissons ! (En même temps c’est à Cairns que nous arrivons, petite cité du Queensland qui est loin de ce que l’on pourrait appeler une grande ville et qui ne regorge pas non plus de lieux à voir ou visiter, il faut l’admettre, même si le centre ville et les aménagements du front de mer sont agréables quand même !) Nous sommes toujours curieux de découvrir ce qui nous entoure, mais là, comme nous allons « nous installer » pour une durée plus longue nous devons en priorité nous consacrer à des choses plus pragmatiques… A savoir toutes les formalités qui nous seront utiles pour pouvoir nous mettre à chercher du travail et travailler au plus vite !

Aussi, et ce n’est pas une légende ! le niveau de vie ici est élevé, peut être pas beaucoup plus qu’en France, mais beaucoup plus qu’en Asie, les dépenses chiffrent vite et nous n’avons pas les moyens de continuer à voyager comme nous avons pu le faire en Indonésie, en Thaïlande ou même au Japon… Exit les arrivées à l’hôtel, les repas au restaurant, les boissons sur la plage et toutes autre activités proposées aux touristes et voyageurs en tout genre !

Réduire les dépenses liées au logements et multiplier les rencontres :

C’est donc via le réseau couchsurfing que nous passons nos deux premières nuits au pays des kangourous, c’est la première fois que nous utilisons ce réseau et nous sommes vraiment conquis par la très belle rencontre que nous avons fait ! Notre hôte, Sen, fait tout pour nous faciliter l’arrivée, il vient nous chercher à l’aéroport nous évitant le voyage en bus avec nos gros sac sous la chaleur tropicale, nous fait découvrir un peu les alentours et dès le premier soir nous amène à la rencontre des wallabys ! En plus de ses précieux conseils, sa bonne humeur et son chaleureux accueil nous font vite nous sentir très bien à ses cotés, on ne pouvait rêver mieux pour notre arrivée ici !

Par la suite c’est via le réseau helpx que nous trouverons (très facilement) d’autres hébergements, nous passerons quelques jours chez Cara qui nous prête une chambre et nous laisse utiliser tout le contenu de la maison contre deux heure de travail par jour. Ici nous ferons de la couture, du jardinage et donnerons un petit coup de main, à l’armée du salut, son lieu de travail et dans d’autres œuvres caritatives ou elle est engagée. Avec elle nous découvrons quelques coins sympas au bord de Cairns, point d’eau, points de vue et faisons nos première dégustation de la junk food australienne ! Nous passerons notre deuxième semaine chez Eric et Irna, toujours via helpx, qui nous accueillent en échange de 4h par jour de ménage et jardinage, avec eux aussi nous passons du bon temps et de belles soirées à discuter autour d’un verre et découvrir la vie à l’Australienne… Nous profitons aussi des bons conseils d’Eric, qui est mécanicien, pour l’achat de notre véhicule ! Puis c’est pour des raisons plutôt pratiques que nous retournons chez Cara pour les deux semaines suivantes : Sa maison est située plus près du centre de Cairns et donc cela facilite nos déplacements en bus tout en réduisant les frais, et ici nous n’avons que deux heures de travail par jour à fournir ce qui nous laissera plus de temps pour aménager le véhicule que nous achetons… Aussi et surtout on s’entend bien avec elle et elle nous a dit que nous étions les bienvenus si on souhaitait repasser par chez elle !

Un an ici avec un Working Holidays Visa  (Permis Vacances Travail en Français) :
Comment nous démarrons… Quelles formalités… Pourquoi…

Le visa : A été obtenu depuis l’Indonésie il y a plusieurs mois déjà. Une bonne demie heure pour faire la demande en ligne, 440$ Australien de frais (soit 280€) un aller et retour dans une clinique agréée pour faire visite médicale et radio des poumons afin de prouver au gouvernement Australien que nous ne sommes ni porteur de la tuberculose ni d’aucune autre infection qui pourrait nuire à leur écosystème, plus quelques jours d’attente pour avoir une réponse et nous voilà autorisé à venir séjourner et travailler sur cette grande ile / pays / continent, pour une durée de un an maximum à partir de la date ou nous y débarquerons !

C’est le premier décembre que nous posons le pied sur le continent Australien, passant des fraiches températures hivernales japonaises au climat tropical du nord Queensland, abandonnant les métropoles surpeuplées de l’archipel nippon au profit des grandes étendues plus sauvages du nord Australie !

Un numéro de téléphone : La première chose que nous faisons en arrivant est d’aller acheter une carte sim pour pouvoir appeler et surtout être joignable ! C’est chez Optus, le deuxième fournisseur du pays que nous trouvons notre bonheur, avec une carte prépayée qui nous laisse appeler en envoyer des message à volonté sur une période de 28 jours. Pour 15$ le premier mois grâce à une offre promotionnelle il nous en coutera le double par la suite. Il suffit d’un passage en boutique avec un peu d’argent ou une CB et une pièce d’identité et le tour est joué en moins de 15 minutes notre ligne est opérationnelle !

Un compte en banque : Pour pouvoir être payé par des employeurs australiens il nous faut un compte dans une banque locale ! La encore c’est très facile, il nous a suffit de passer à l’agence pour être reçu sans rendez vous dans l’instant ! C’est chez Westpac que nous sommes allés car la banque est nationale et se retrouve facilement dans tous les coins du pays (ce qui sera bien utile pour faire des retraits d’argent car les banques autres que celles ou vous possedez un compte vous prendrons des frais !) Nous avons simplement du présenter nos pièces d’identité donner une adresse sur place (celle de Sen ! Merci !) remplir quelques papiers et en moins d’une demie heure le tour était joué. Pour nous ce sera un compte commun avec deux cartes bleues + deux compte dédiés à notre « superannuation » (le système pour les retraites en Australie que nous sommes obligés d’avoir même si nous ne serons pas retraités ici !) le tout gratuit pendant les 12 premiers mois ! Les cartes bleues sont arrivées à l’agence une semaine après l’ouverture du compte !

Un numéro de Taxe : Le TFN (ou taxe file number) est obligatoire (ou fortement recommandé) pour tous ceux qui souhaitent travailler sur le sol Australien. Sans ce numéro vous serez taxés selon le barème le plus haut des impôts Australien (qui dépasse les 40% de vos revenus !) alors qu’avec ce numéro nous serons taxé selon la tranche du barème qui correspond vraiment à nos revenus ! La demande se fait en ligne très facilement, il suffit de fournir les numéros de passeport et une adresse sur place (pour cette fois c’est celle de Cara que nous avons donné !) moins de deux semaines après nous recevions par courrier nos numéros respectifs ! Ces numéros seront à fournir à chacun de nos employeurs car en Australie les impôts sont prélevés à la source !

Un véhicule : Parce que l’Australie c’est grand… Parce que si nous voulons trouver du travail dans les fermes il va falloir s’éloigner de Cairns pour aller dans les terres… Parce que les allers et retours en bus nous prennent un temps fou et représentent vite une part conséquente du budget… Après un petit temps de réflexion et d’observation de ce que nous pouvons trouver sur place nous nous décidons pour l’acquisition d’un van, que nous allons réaménager afin qu’il devienne notre logement pour les mois à venir ! Nous trouverons le bon véhicule au bout de deux semaines, comme il a besoin de quelques petits travaux pour obtenir l’équivalent du contrôle technique australien (nécessaire pour pouvoir le mettre officiellement à notre nom) nous arrivons à bien faire baisser le prix ! A la fin de la deuxième semaine sur place et après avoir fait subir au véhicule une visite d’inspection avant achat, nous négocions le prix et l’achetons sur les conseils du mécano qui l’a inspecté. Le van va passer une petite semaine au garage le temps de changer quelques petites choses, des pneus, une ceinture… Et à la fin de notre troisième semaine sur place nous pouvons l’emmener au bureau des transports pour transférer à notre nom la « registration » et en devenir officiellement les nouveaux propriétaires !

Transférer la rego du van : Là encore nous sommes agréablement surpris par l’efficacité et la rapidité des services australien, rien à voir avec le service des cartes grises que nous connaissons en France ! Nous nous présentons en début d’après midi au bureau des transports, avec un document rempli par le vendeur et nous même le jour de la vente + le certificat d’obtention de l’équivalent du contrôle technique (RoadWorthy Certificate) + un passeport + deux cartes bleues (une française et une australienne au même nom) + un document à remplir sur place pour les nouveaux demandeur de régo. Nous attendons moins de 15 minutes (juste le temps de remplir tranquillement le dernier document) avant d’être appelés au guichet où nous sommes reçus par une personnes très souriante qui enregistre notre demande en moins de 15 minutes, encaisse les 116$ de frais de transfert, répond à nos quelques questions et le tour est joué en à peine plus d’une demie heure ! Nous sommes propriétaire, en règle de notre nouveau véhicule !

La rego Australienne est à mi chemin entre la carte grise et l’assurance voiture, elle se renouvelle tous les 6 mois ou tous les ans (cela varie selon les états mais telle est la règle dans le queensland!) nous avons une rego qui court jusqu’en février 2017, et qui couvre les dégâts corporels que nous pourrions causer à autrui ! Un mois avant expiration nous sommes avertis par courrier et pouvons aller la renouveler pour l’année suivante ! (Ne reste plus qu’à régler la question d’une assurance complémentaire pour les dégâts matériels que nous pourrions causer en cas d’accident !?!)

Aménager le van : à été la plus grosse de nos occupation sur la quatrième semaine mais cela donnera lieu à un autre article plus détaillé par la suite !

Pour finir ces quelques mots de notre premier mois au pays des kangourous :

Nos occupations pratico pratiques et notre volonté de ne pas exploser notre budget à l’arrivée on bien limité nos activités… Ainsi nous avons passés presque un mois sur place, fait très peu de visites, encore moins de photos et pas du tout d’activité si ce n’est partager quelques moment avec les personnes rencontrées sur place (et il faut dire au passage que tous les Australiens que nous avons croisés jusque là sont vraiment formidables, ouverts, chaleureux et d’un grand secours sur pas mal de points !!) et quelques pique-niques sur l’esplanade au bord de l’eau ! Mais au final nous sommes quasiment opérationnels sur tous les plans e quittons Cairns pour des contrées plus agricoles et plus dans les terres à la fin du mois de décembre… Avec ce départ dans notre nouveau logement mobile nous trouvons rapidement du travail et commençons à mettre de coté le maximum possible en attendant de pouvoir s’offrir un voyage plus tranquille sur les routes australiennes !

yorkeys knob

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>